Séance de MARDI 21/08/2018 à Servel

Au matin du 21 août 1968, les Européens se réveillent en état de choc. Des troupes blindées – au total 300.000 hommes – ont envahi dans la nuit la Tchécoslovaquie sur décision de l’autocrate soviétique Leonid Brejnev. Des dizaines de milliers de parachutistes ont aussi atterri sur l’aéroport de Prague.

Les agresseurs appartiennent à cinq pays du pacte de Varsovie, dont fait partie la Tchécoslovaquie (URSS, Pologne, Bulgarie, Allemagne de l’Est, Hongrie). Ils prétendent intervenir à l’appel de responsables locaux en vue de sauver le socialisme dans ce pays d’Europe centrale où il a été imposé vingt ans plus tôt par l’Union soviétique à la faveur du «coup de Prague».

L’accession le 5 janvier d’Alexandre Dubcek (47 ans) au secrétariat général du Parti communiste tchécoslovaque avait ouvert la voie à des réformes hardies. Alexandre Dubcek supprime la censure, autorise les voyages à l’étranger et fait même arrêter le chef de la police.

Le 3 août, Dubcek est fermement invité à rejoindre les représentants de l’Union soviétique à Bratislava, en Slovaquie. Au terme de discussions orageuses, il s’ensuit la signature d’un vague compromis. Dubcek sait qu’il ne s’agit que d’un sursis. Quand les chars du pacte de Varsovie investissent les villes du pays, la population s’abstient de toute résistance armée. Le Image associéelendemain, de nombreux Praguois manifestent en silence, oriflammes au vent. Sans résultat.

Le PC tchécoslovaque tient un congrès extraordinaire clandestin dans les usines CKD, près de Prague, et reconduit Alexandre Dubcek dans ses fonctions. Pendant ce temps, il a été jeté manu militari dans un avion et transféré en Union soviétique. Le 23 août, il est fermement convié par ses hôtes soviétiques à signer un texte de capitulation. Après trois jours de pressions et de brutalités, il se résigne enfin. Le 27, de retour à Prague, abattu et défait, il présente ce texte à ses concitoyens. Il y est question pour la première fois de «normalisation». C’en est brutalement fini du «Printemps de Prague» et de l’illusion d’un «socialisme à visage humain». Devenus inutiles à l’occupant, Dubcek et les autres responsables du pays sont rapidement isolés et remplacés.

Tchèques et Slovaques se résignent à la normalisation. L’étudiant Jan Palach fait exception. Il s’immolera par le feu sur la place Wenceslas, à Prague, le 16 janvier 1969, par défi et par désespoir. Ses compatriotes saluent son geste dans le recueillement. Ils patienteront vingt ans avant le retour de la démocratie.

50 ans après, une confrontation Est-Ouest inédite a eu lieu à Lannion, l’Est étant renforcé par Eymeric, un nouveau et futur adhérent venu de Lorraine, et que nous saluons avec chaleur ! Même le centre-Ouest était représenté avec le passage fugace mais ô combien également chaleureux de Joan ! Tout cela pour dire que cette soirée fut plus propice aux embrassades qu’aux mouvements de chars, mais de ces derniers, il fut également question, comme on le verra !

Table 1, dite « Normalisation salutaire » : à Innovation, Dom prend la plume pour nous raconter une partie haletante, qui a failli tourner à la révolution de palais avant de finir par une normalisation salutaire :

« Poursuivant sans relâche son évangélisation, Dom initie à Innovation Jack et Eymeric, ce dernier nouvellement arrivé à Lannion avec un lourd passé de joueur. Une partie qui tarde à monter en régime, les piles et les décalages s’accumulent mais les dominations prennent du temps. Chacun se spécialise dans une icône (Bulbes à Jack, Couronnes et Arbres à Dom, Tours et Usines à Eymeric). Eymeric fait la course en tête avec une impressionnante collection de cartes, toutes décalées à droite. Les huit premiers âges sont dominés mais leur répartition (3/3/2) ne dégage pas de gagnant. Finalement, Dom arrive dans le même tour à dominer l’âge 9 et à mettre en jeu les icônes qui lui manquaient pour la domination immédiate du domaine militaire. Le vieux renard prive donc de victoire Eymeric qui l’aurait emporté juste après. »

Table 2, dite « Est-Ouest mode d’emploi » : à cette partie d’Imperial 2030 on retrouve de vieux briscards pour un jeu qui n’est pas sorti depuis quelques temps, mais les vieux réflexes étaient encore là. Xel commence avec le redoutable duo Chine-Russie, François-René enfile le masque de Donald pour mener les troupes US, votre serviteur tente l’alliance Inde-Brésil, tandis que Gérard s’essaie à développer l’Europe avec un courage certain car a-t-on jamais vu l’Europe dépasser le niveau 2 sur les tables, ce n’est pas certain ? Tandis que l’ami américain fait feu de tout bois, la Chine se développe et l’usine du monde attire les convoitises: François-René s’en empare pour mieux la taxer, son masque de Donald n’était pas usurpé. L’Europe se tâte en se demandant si c’est bien moral de coloniser l’Afrique, et, répondant par la négative, jette son dévolu sur l’Ukraine. L’Inde se développe tranquillement vers le Sud, faisant ami-ami avec le Brésil, qui s’étend puissament (et de nouveau, François-René s’en empare). Mais c’est un sursis dans les deux cas, car à ce jeu aussi, c’est dangereux de jouer à la gauche de Xel: celle-ci s’empare des pays convoités juste avant de les taxer (les vieux réflexes, c’était ça). L’Inde finit en roue libre, niveau 3 quand même, l’Europe (niveau 1) s’est fourvoyée à force d’atermoiements, la Russie s’est sabordée comme à Koursk (les chars étaient chinois) et échoue à un médiocre niveau 2, dupe d’une alliance aux relents du passé avec le voisin Chinois, et c’est donc le Brésil qui finit niveau 5, devant USA et Chine (4).

A la table de marque, les positions ressortent ainsi:

  • François-René grand vainqueur avec 124 (Brésil 55, USA 24, Chine 32): il a réussi à trouver le meilleur positionnement entre Est et Ouest en évitant les losers
  • Xel et votre serviteur finissent de concert à 115 – boostés par le Brésil et les USA qui leur apportent respectivement 67 et 81 points
  • Gérard culmine à 83, grâce à ses actions US valorisées 64

Table 3, dite « Main de fer, gant de velours » : Baptiste a fait la loi à Pillards de la mer du Nord – Neox et Julien-2 se sont inclinées devant sa main de fer – fût-elle enfermée dans le gant de velours de la courtoisie qu’on lui connaît !

Table 4, dite « Visages humains » : à Celestia, la table 3 et ses costauds a pris un visage plus humain en intégrant Maïwenn. Une partie sans vainqueur connu où tous les humains étaient égaux, et aucun plus égal que les autres.

Table 5, dite « Printemps de drague » : à Codenames nous retrouvons les Rouges (Joan, Mickaël, Dom, VHS) et les Bleus (Eymeric, François-René, Xel, Doc Nico). De cette partie interminable  comme une nuit de printemps, toute de rire et de séduction entre Est et Ouest, et filles et garçons, on ressortira les faits saillants qui suivent:

  • Rouges 1-0: belle performance de Dom et de son équipe – à l’image du Rayons 3 (Aube, Soleil, Eclat)
  • Bleus 1-1: les Bleus se noient dans un océan de références marines avec Poisson, Pêche et Malte (Canne, Ligne, Côte, Rouge, Taupe) et échouent sur le Bateau – un intrus qui était blanc – avant de sécher sur la Morsure (Taupe, Pique)
  • Bleus 2-1: après un final à suspense, ponctué de coquines Fel… et Ej… les Rouges échouent pourtant à conclure – à savoir faire trouver Ceinture et Volet (Fermeture aurait fait l’affaire, pas la Structure proposée) et offrent la victoire aux Bleus qui n’en demandaient pas tant

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum

Séance de VENDREDI 01/07/2016 à Ti-Koad

Des joueurs enthousiastes (dont l’état-major de Scorfel) et un petit air de vacances ce soir à Ty Koad, malgré une météo pas du tout de saison.

Table 1, dite « écossaise » : une partie de Mysterium regroupe Jérôme-le-fantôme, François-René, Marvin, Axel, Nicolas-Neox et Laurent. Ont-ils trop forcé sur le single malt ? nul ne le sait mais les visions des mediums n’ont pas été assez concordante pour qu’ils l’emportent.
Les mêmes moins Marvin poursuivent avec L’Auberge Sanglante d’où Nicolas ressort en vainqueur, les menottes aux poings. En fin de soirée, on les a vus s’affronter à Rumble in the Dungeon.

Table 2, dite « champenoise » : Tristan, Thomas et VHN se lancent dans une session de Troyes assaisonnée des cartes de l’extension Les Dames de Troyes qui promettent de bien renouveler les parties. Nous nous souviendrons de l’utilisation habile par Tristan de l’Eclaireur et de son incapacité dans le dernier tour à améliorer son 1 jaune (3x 1 et 1x 2 sur 4 relances !). Cela ne l’empêche pas de remporter une nette victoire (51 points contre 38 pour VHN et 31 pour Thomas), il mérite sa coupe de Champagne.
Avant de se séparer, les protagonistes bientôt rejoints par un Mickaël tardif jouent à Croc puis à Welcome to the Dungeon.

Table 3, dite « internationale » : David, Paul, Xel, Nicolas-2, Baptiste-banquier-suisse et Hélène s’affrontent à Imperial 2030. La partie était proche du dénouement lorsque le rédacteur de ces lignes prit congé.

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum.

Séance de MARDI à Ti Koad 3/02

Séance de mardi partiellement racontée par François :

Le 3 février 1830, à Londres, le sultan Mahmoud II reconnaissait l’indépendance pleine et entière de la Grèce et les protocoles qui définissent ses frontières. C’est l’aboutissement d’une longue et sanglante guerre d’indépendance menée par les Grecs contre la tutelle ottomane et avec le soutien des Occidentaux.
Exactement 200 ans plus tard, nous sommes en 2030, la Grèce s’est fondue dans l’Europe, mais nous n’en avons pas fini avec l’impérialisme. A la table d’Impérial 2030, grand Pierre, Nicolas, Jérôme, Xel, Jeff, et VHS redessinent la carte du monde. Pour les deux premiers, il s’agit d’une découverte, qu’ils appréhenderont avec la Russie et l’Europe respectivement. Xel projette l’Inde loin en Afrique, curieusement délaissée par l’Europe, alors que le Brésil mené par Jeff déploie une impressionnante armada. La Russie – que je me dispute avec Pierre le Grand – fait ami-ami avec la Chine avant que celle-ci, suite à un raid sauvage sur l’Inde, ne soit captée par Nicolas (riche créancier de l’Inde), qui finit par la contrôler avec l’Europe. Pierre et Jeff sont souvent Suisses, le second en profitant pour miser sur les émergents alors que le premier, à court de ressources, aimerait bien ressusciter l’emprunt russe.
Au final, c’est le Brésil qui met fin à la partie et consacre le triomphe de Xel, 115 points dont 104 sur le Brésil et l’Inde, loin devant Jeff (5), au bilan équilibré. Nicolas qui a senti le vent tourner complète le podium avec 77. Suivent VHS (51), trop englué en Russie et ayant raté de peu l’acquisition du 16 Brésilien, Pierre (47), au profil de points similaire, et enfin Jérôme (42), dont l’oncle Sam ne put résister aux assauts de l’Europe sur l’Acadie et du Brésil sur l’Amérique centrale.

Pour discuter de cet événement RDV sur le forum.

Séance de MARDI à Ti Koad 19/08

Une table à 6 ce mardi, avec Virginie, Xel, François, François-René, Vincent et Dominique.
C’est François qui nous relate la soirée.

Une table, dite aux sources de l’empire:

Il y a exactement 2000 ans, le 19 août 14, disparaissait Caius Octavus, devenu Auguste, le premier empereur romain, neveu et fils adoptif de Jules Cesar. Comme l’éthymologie du titre qu’on lui donna lorsqu’il fut fait empereur par le Sénat l’atteste (augur, le devin, littéralement celui qui donne les présages favorables), cette date présageait peut-être l’anniversaire qui fut martialement célébré 2000 ans plus tard à Lannion par Xel, Vincent, Virginie, François-René, Dominique et VAC (Votre Aimable Chroniqueur), qui jouèrent bien entendu à Imperial 2030. Auguste, qui était surnommé « l’empereur qui ne vieillit pas », aurait certainement aimé être des nôtres, mais c’est un jeu qui ne se joue qu’a 6.

Après une explication des règles à Dom et Virginie, la partie s’engagea sur un mode bipolaire, avec un front Est (que je contrôlais avec la Russie et la Chine), et un front Ouest, FR contrôlant le Brésil (enlevé à Xel qui le posséda un temps), et les USA. Au milieu, Vincent faisait tampon avec l’Europe, longtemps scotchée à 0, Virgine se déployait en Inde profitant d’une mansuétude de ses voisins, Dom étant le plus souvent Suisse. La Russie se déploya rapidement avec l’assentiment tacite de la Chine, et attira les convoitises, avant de s’embourber en Asie centrale lorsque la Chine, suite à un raid éclair de Xel, changea de main. L’Europe prit alors une revanche inattendue tout comme l’Inde, qui colonisèrent les mers puis l’Afrique. Attaqués de toutes parts, les USA longtemps en tête avec le Brésil, patinaient dangereusement, pendant que la Russie s’effondrait, démonétisant d’un coup les multiples emprunts russes qu’ele avait émis. Grâce à une manoeuvre audacieuse, visant à m’emparer de la carte Investor au dernier tour pour investir massivement sur l’Europe, je parvins à faire main basse sur l’Europe, puis à mettre fin à la partie à mon avantage. L’Europe termina à 5, devant le Brésil et la Chine, 4, Inde et USA, 3, et la Russie, 2. Le tableau final me proclame vainqueur avec 116 (dont 55 en Europe), devant Xel, 104 (dont 84 avec les seuls Brésil et Chine) faute d’avoir cru en l’Europe, et FR 103, qui fit un raid rageur au dernier tour, lorsque, devenu suisse, il fit main basse sur le 9 Européen. Plus souvent Suisses qu’à leur tour, Vincent, 86, et Dom, 77, finissent avec une médaille en chocolat faute de faire sauter la banque, alors que Virginie boucle un beau parcours indien avec 62, pénalisée par son absence de créances sur l’Europe et la Chine.

Le chroniqueur ne peut s’empêcher de relater que cette partie joyeuse fut conspuée d’éclats de noix apportés par ses soins, de crissements du papier enrobant une célèbre friandise de petites blagues que n’aurait pas reniées notre illustre président (l’autre, vous m’avez compris) et des multiples digressions oratoires qui l’émaillèrent, comme en écho à la floraison des arts et des lettres qui font du « siècle d’Auguste » une référence culturelle mythique.

_
Pour discuter de cette session RDV sur le forum.

Séances, séances, séances…

Un brin sur une autre planètre votre humble serviteur n’a plus alimenté ce blog malgré une activité intense de l’association….

Pourtant des séances il y en a eu et pas des moindres, jusqu’à 6 tables !

Contributions rédactionnelles de François pour :

vendredi 27 juin 14

David, JiBee, Nicolas et VHS partent à la conquête du monde futur d’Imperial 2030. David et Nicolas se battent pour le contrôle du territoire américain (Brésil, USA), pendant que je fais prospérer la Russie et l’Europe. JiBee développe modestement la Chine (mais c’est une posture, comme il l’avouera par la suite), et Nicolas l’Inde. Alors que la Russie affirme son expansionisme, l’Europe, son alliée, tente de timides incursions en Afrique, battues en brêche par l’Inde et le Brésil. La Chine prise en étau trouve son salut par les mers en attaquant le géant américain sur son flanc Pacifique. L’Inde se met au centre du jeu et colonisant le Sud délaissé, pendant que Russie et Chine guerroient, et attise donc les convoitises: JiBee jette son dévolu et, fort de son alliance avec la Chine, fait vaciller la Russie, qui a perdu le soutien de l’EUrope, contrôlée par Nicolas. L’avant-dernier tour est décisif: en brûlant 25 Millions pour un bout d’Inde, il me manque 1 malheureux million pour faire une taxaxtion russe qui eut été fatale. Ce sera trop tard, car au tour d’après, la Russie a été dépecée sous l’assaut conjugué de la Chine, l’Inde et l’Europe. C’est grâce au sacrifice de la Chine (valorisé à 0 au décompte final) que l’Inde  fait éclater sa puissante émergente et met fin à la partie, portant son maître d’armes au pinacle (97 PV), devant David (87), VHS (86) et Nicolas (55). Comme aurait pul dire PAscal, vérité en-deçà de l’Himalaya, erreur au-delà.
Une table, dite « à la pédale »:
David, Virginie, Audrey, Jérçome & Co se retrouvent devant les douceureuses images du monde merveilleux de Dixit. David, pédalant dans l’huile, l’emporte haut la main avec forces références héritées de sa vaste culture pérégriniste. On le met au défi de doubler la mise, et le bougre, qui portait alors la pancarte,  remet la grande soucoupe pour signer un doublé éclatant alors que nous mangeons la luzerne. Comme on dit en cyclisme, ses poursuivants n’ont pas eu beaucoup de laine sous les ongles. Nous n’eûmes pas le temps de contrôler s’il avait salé la soupe.
Une table, dite « round midnight (and more) »:
Une pléiade de joueurs se retrouvent autour de minuit pour une ribambelle de parties de grand bluff: Mascarade, où Thomas, juge de paix, tira son épingle du jeu. La première rassembla quatre joueurs et la dernière en compta neuf.

mardi 23 juin 2014

Trois tables pour cette soirée, qui rendit un hommage inattendu à la coupe du monde en pratiquant le 4-4-2:
-une table dite défensive à 4: Aventuriers du rail avec Audrey et d’autres joueurs
-Une table dite du juste milieu, où Thomas, Xel, Dario et VHS s’attablent à Brass. Xel l’emporte grâce à un réseau fort développé, me devançant. Suit Thomas, précédant de peu Dario, qui fit une entrée remarquée pour sa première titularisation à Brass.
-Une table, dite attaque de pointe, rassembla Hélène et Baptiste, qui jouèrent à Arcania
Reste une question angoissante : qui était le gardien de cette dream team?
François-René était convoqué, mais, retenu à une AG, il s’expulsa de lui-même, laissant sa cage désertée

mardi 10 juin 2014

Une table, dite « histoire naturelle »:
Le 10 juin 1793, naissait à Paris le muséum d’histoire naturelle de Paris, qui présente la particularité remarquable d’être réparti sur 16 sites. 221 ans plus tard, Parties Civiles réunit 2 tables.
La première fut un London avec Thomas, Jonhatan, Xel et VHS. A cette partie vite emballée, Thomas l’emporte de peu avec 39 PV, Xel et VHS le talonnant avec 37 PV. Suit un Citadelles avec les mêmes, rejoints par Audrey. Thomas l’emporte encore avec une stratégie efficace et notamment une redoutable carte Musée. Un doublé de Thomas avec un Musée, finalement, quoi de plus naturel ?
_
Pour discuter de cette session RDV sur le forum.

Séance de MARDI à St-Elivet 13/01

3 tables racontées par Xel :
Table n°1 : Goa :
Dom, Gwen, Audrey et Françoise => Dom l’emporte
Table n°2 : Impérial 2030 :
Hélène, Baptiste, David, Xel (Cf CR de David) => David l’emporte
CR détaillé par le vainqueur :

Hélène, Xel, Baptiste aux longs-pieds-de-cuir-neuf-revêtus et VHS
s’attablent autour d’un Impérial 2030. Hélène investit initialement dans
la Russie et la Chine, Baptiste dans l’Inde et les USA, Xel part du
Brésil, et VHS commence plutôt en Europe. Le mot d’ordre de la soirée
sera : Baptiste doit souffrir. Et cela commence fort par la trahison
brusque d’Hélène qui, le traitant plus vilement encore qu’un Ménélas,
lui bloque une usine en Inde. Plus tard, les USA seront à leur tour
bousculés, au sud par le Brésil, à l’est par l’Europe, tous deux
joyeusement gouvernés à ce moment-là par VHS. Néanmoins, l’Inde sera
menée de main de maître jusqu’au bout par Baptiste, le seul ayant
investi un petit million d’obligations dans ce pays d’avenir. L’avenir
de 2030 sans doute.

Durant la partie, on observe un clivage dont la table forme la
charnière. Au nord du planisphère, Hélène et VHS se chapardent la Russie
et l’Europe en toute amitié, tandis qu’au sud Baptiste et Xel se
promettent allégeance afin d’essayer de conserver les USA puis la Chine,
et éventuellement l’Inde, hors de l’ornière.

L’Europe creuse l’écart assez rapidement, mais c’est le Brésil, fauché
par VHS à Xel et dont le territoire couvre une bonne moitié de l’Afrique
en bonne entente avec l’Europe, qui parvient à asseoir sa domination
avec un profit maximal sur ses obligations.

Au final, Baptiste termine avec 58 points (bien qu’il prétendit à 78 ;
ayant beaucoup souffert il peut bénéficier, de notre magnanime point de
vue, du doute quant à une erreur de calcul), Hélène 77, Xel 91 et VHS
118. Lequel juge évidemment qu’il s’agit là d’un très bon jeu.

Table n°3 : Tzolkin + jeu russe Crusaders :
Jibee et Michal => ??
Table bonus :
– 6 qui prend (remporté par Audrey) suivi de Level up (école des fans : tout le monde a gagné !) : table after (les couche-tard) : Dom, Gwen, Audrey et Xel

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 15/11

4 tables pour cette séance … (+ qqs mises à jours des séances précédentes envoyés par Baptiste ex-queue de cheval).

Table n°1 dite « Train mystérieux » …

… avec  5 personnes autour d’un jeu d’enquêtes Mystery Express amené par  Charlotte et joué par elle-même, MKS, Jean-Charles, Jérôme et Audrey. Ils avaient par ailleurs l’air dépité quand VHS quittait la salle… CR sur le forum.

Table n°2 dite « Gobs » …

… avec Gwen qui attira Laurent Maud et JC dans un Gosu endiable. Au dernières nouvelles Rémy était en train de gagner…

Table n°3 dite « Distopique » …

… avec Xel qui déploya le plateau d’Imperial 2030 devant les yeux ébahis de Hélène la briochine, Baptiste dit « bourreau des cheveux longs » et François-René. La bataille pour devenir le plus grand impérialiste était en cours lorsque VHS déposa un dernier regard sur l’assemblée.

Table n°4 dite « Kuba Rozpruwacz » …

… avec Sly The Young qui inculqua les règles de Lettres de Whitechapel à Hélène la lannionaise, Baptiste dit « amoureux du sabot de la tendeuse » et Votre Humble Serviteur. Sly incarna l’affreux Jack et les trois autres la police londonienne. Ils n’ont pas fait l’honneur à ce métier car Jack a évité avec une facilité déconcertante tous les pièges et  barrages pour commettre ses 5 crimes et rejoindre à chaque coup sa tanière. Bien joué, honte au enquêteurs… VHS quitta les lieux en apercevant un Pandémie qui s’installait à cette même table…

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 20/09

Trois tables et un nouveau sympathisant : Nicolas – bienvenue à lui !

Table n°1, dite « planétaire »…

… racontée par François :

Le 20 septembre 1519, la flotte de Magellan quittait Sanlucar de Barrameda avec 237 hommes répartis sur cinq navires: la Trinidad, nef amirale commandée par Magellan, le San Antonio, la Concepción, le Santiago et la Victoria. Les équipages comprennent, outre les Espagnols, des Portugais, des Italiens, des Grecs et même des Français. L’un des membres de l’expédition, l’Italien Antonio Pigafetta tient un journal qui raconte le récit complet du voyage, puisqu’il fera partie des 18 survivants revenus le 6 septembre 1522, dont n’était point Magellan, mortellement blessé par une flèche empoisonnée sur l’îlot de Mactan, lors d’une bataille inégale (soixante hommes en armure contre deux mille indigènes). La chronique de Pigafetta rapporte que les guerriers de Lapu-Lapu s’étaient confectionnés des boucliers en bois extrêmement dur, résistant aux arquebuses, tout en s’armant de flèches empoisonnées dont le venin avait un effet quasi-immédiat.

Exactement 494 ans plus tard, Thomas, Xel, Baptiste au cheveu dru, Nicolas (nouveau venu), et VHS célèbrent la première circumnavigation de l’histoire à Impérial 2030. J’adoptai une stratégie élaborée avec minutie: m’emparer du Brésil, puis s’allier à l’Europe pour prendre en tenaille les USA. Elle fit merveille sur le papier, et faillit échouer lorsque Nicolas, détenteur des USA, était sur le point de contrôler le Brésil pour reformer la PanAm, mais n’en saisit point l’occasion et jeta inexplicablement son dévolu sur l’Inde. Cependant, le Brésil ainsi conforté fit peur. Partant, on le dépeça de toutes parts: les USA au Nord, la Chine à l’Ouest et l’Inde à l’Est l’assaillirent. Inspirateur de cette alliance transcontinentale, je finis dernier à 92, plombé par la chute du Brésil. Le voisin américain, conduit de bout en bout par Nicolas, résista aux attaques dont il ne fut pas l’objet, et progressa inexorablement sur l’échelle des valeurs, mettant fin à la partie, malgré la faute stratégique évoquée plus haut. Son détenteur termina cependant vainqueur avec 133, seulement investi sur trois pays, dont le duo de tête USA-Russie. Xel eut un peu tous les pays, commença avec l’Inde qu’elle délaissa, puis l’Europe qu’elle se fit ravir, la Russie qui s’étendit, et enfin la Chine qui prospéra bien au-delà de ses bases, jusqu’en Colombie. Cette combinaison lui assura la deuxième place avec 125. Thomas semblait très bien parti, à la tête d’une alliance sino-russe puissante, mais qui s’effilocha et qu’il ne put garder, terminant avant-dernier avec 96 faut d’avoir eu assez à investir. Enfin, Baptiste, résident suisse devant l’Eternel, adopta la stratégie du rentier, misant avec justesse sur les USA et la Russie, qu’il contrôla furtivement. Mais son impasse sur la Chine lui valut d’échouer à la troisième place, avec 112.

Suivirent deux parties de 7 Wonders, remportées par Grégoire, la chronique rapportant que la première était à l’arrache, et la seconde, à l’aise. Comme quoi, en navigant autour de la terre, on finit toujours par rejoindre son port d’attache.

Table n°2, dite  « pas si simple » (jeu de mot volontaire (c) Marvin) …

 … racontée par Marvin :

Ania, Gwen, Laurent, Mks et moi-même nous attablâmes autour de l’extension Carlon House pour Sherlock Holmes, Détective Conseil. Après une rapide présentation du matériel de cette extension, nous entamâmes la seconde enquête d’icelle.

Nous croulâmes sous les témoins et ne pûmes tous les interroger. Aussi, bien que nous esquissâmes rapidement le mobile du meurtre, nous piétinâmes quant à identifier son exécutant.

Après trois tours de tables, nous mîmes arbitrairement fin à la partie et répondîmes au questionnaire.
Si nous ne fûmes pas excellents, nous ne fûmes pas non plus totalement ridicules, et nous obtînmes un score final de 20 points, que nous qualifiâmes de « moins bien qu’l’aut’ fois, mais mieux que certaines autres ».

Table n°3, dite « enfin » …

<< c’est tellement moche que c’en est beau >> (« Brave Soldat Chveik »)

… ou le retour sur tables du jeu avec des poils : Age of Steam. Après une rapide mise au point des règles Grégoire, Jeff, JiBee, Sly The Old Man et Votre Humble Serviteur se sont attablés autour de ce monument de perfection ludique (en toute objectivité qu’est la mienne). Le jeu pris pour plateau la carte du Nord-Est Etats-Unien, la carte de la V1 quoi… Je passe sur les détails de la partie mais le plaisir du jeu était tel que les larmes de bonheur ont brouillé la vue de VHS. Ceci l’empêcha de gagner, non sans avoir fait cependant son king maker un peu involontaire au bénéfice du président qui devança de 1 point Sly qui mena la partie tout le long. Ce dernier a promis de se venger encore plus méchant ce qui veut dire qu’on y rejouera bientôt. Chic ! A noter une belle 3e place des 3 derniers en parfait ex-aequo.

 

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 30/07

Tablé n°1 dite « impérisante »…
…racontée par Xel :
30 juillet 2013 : Christopher Nolan fête ses 43 ans et à St-Elivet on rejoue Memento…
Michal, Baptiste le chevelu et VHN autour d’un Impérial 2030 
Une fois de plus les pays changent de mains (j’ai oublié lesquelles *;) Clin d’œil) : j’en ai deux, puis trois, puis un seul au final…, Michal a commencé avec un seul pays et en avait trois à la fin, Baptiste est le seul a avoir été « suisse » [sans nation] l’espace de quelques secondes *&gt;:) Démon
Les tours se suivent « à l’allemande » – sauf pour notre oncle Sam (Michal) au début du jeu – : Factory – Production – Manoeuvres – Investor – Production – Manoeuvres – Taxation
Tous les pays progressent même l’Inde ! Factory – Production – Manoeuvres – Investor – Import – Production – Manoeuvres – Taxation
Nulle insomnia ne nous gagna.  Production – Manoeuvres – Investor – Import – Production – Manoeuvres – Taxation
Le rythme s’accélère allant plus vers du Investor – Taxation pour l’Europe qui termine la partie avant ses « gentils voisins ».
Prestige européen seul à x 5, suivi par le Brésil et l’Inde à x 4, la Chine, la Russie et les USA à x 3.

J’obtiens 195 points, Baptiste 169 et Michal 149.

Table n°2 dite « energisante » …

… où Grégoire remporta 2 Funkenschlag de suite contre JiBee et François-René

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 26/07

Séance estivale avec :

Table n°1 dite  » les territoires et la carte …

Imperial 2030 avec JB, Thomas, David, remportée par JB avec de gros scores

Tablen°2 dite « Les cartes et le territoire »…

… racontée par François, un partie …

…où Michal, Eliza, Xel, Julien, Frank, et François découvrent Space cadets. Présentation en bref par son détenteur: jeu coopératif mais chacun fait son truc, on est chacun en charge d’au moins un poste sur un vaisseau spatial, pas de cubes en bois (cependant un disque en bois inclus), plusieurs mini-jeux (poker, roborally, yahtzee, tetris, etc.), 3-6 joueurs, 2 scénarios d’initiation pas longs. Description conforme: nous sommes tous à nos postes pour essayer de faire avancer ce foutu vaisseau sur un territoire exigü et peuplé bien sûr d’ennemis, chacun essayant d’apporter sa modeste contribution en déplacement, protection, énergie, force de frappe, etc… Le tout en moins de 30 secondes pour chacun de ces petits jeux. Inutile de dire que notre dextérité fut vraiment celle d’un cadet, notre coordination perfectible, nos jets de dès calamiteux, nos cartes défavorables, nos rotations de postes infructueuses, et donc, malgré l’autorité de nos capitaines successifs, notre aventure tourna au fiasco et à une explosion en vol. Et ce n’était que la partie d’initiation. Peut-être existe-t-il une variante « Space minimes » ? La table se coupa ensuite en deux, Julien retenant Xel et VMN pour un Kingdom Builder: un jeu plaisant, rapide, où il faut coloniser avec ses maisons différents territoires (forêt, dunes, crevasses, prairies, fleurs…) en réalisant des objectifs décrits sur des cartes. Nos objectifs étaient en l’occurrence s’établir près des montagnes, construire la plus longue ligne horizontale, et établir autant de colonies disjointes que possible (« Ermite »). Je pensais l’emporter avec une très longue ligne horizontale dans une zone montagneuse, mais Xel réussit à conquérir la tuile « Caravane », qui, avec l’objectif « Ermite » fait forcément gagner.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum