Séance de VENDREDI à Ti Koad 30/01

Une salle de Ti Koad bien bondée ce soir là :

Table n°1 dite « initiatrice »…

… où Johan et Mickael ont initié deux nouveaux visiteurs aux joies du jeu de société moderne à travers Age de Pierre.

Table n°2 dite « Morts de l’Hiver, l’abattoir » …

… racontée par Marvin :

La première table de Dead of Winter a regroupé Xel, Aurélie, Frank et moi-même. Nous avons tous perdu, même la traîtresse Xel, après 4 tours, submergés par une invasion de zombies en force.

Il est à noter que Xel aurait pu empêcher cette fin tragique mais a préféré provoquer la défaite de tous, y compris la sienne. Du King-making inversé, si on veut bien. 😉

Table n°3 dite « Morts de l’Hiver 2, le massacre » …

… où François-Réné, MKS & Co ont mené la même danse de Dead of Winter

Table n°4 dite « chépu » …

… où des gens – dont Jérome et Pierre – ont joué à chépakoi.

Table n°5 dite « Planante » …

… où François, Jeff et Votre Humble Serviteur ont fait la course aux lignes aériennes dans Aeroplanes: Aviation Ascendant. François arrive premier à qqs points de Jeff & VHS ex-æquo dans une partie serrée comme le hareng fumé dans son sachet plastique rempli sous vide.

Pour discuter de cet événement RDV sur le forum.

Séance de MARDI à St-Elivet 25/02

Des tables et pas des moindres ce soir là :

Table n°1 dite « diplodocus »…

… racontée par Jeff :

Ulysse, Denis, Jonathan et Jeff se sont retrouvés autour de la carte d’Europe pour user de Diplomatie.
Ulysse dirigeait les russes, Denis les Français, Jonathan les Autrichiens et Jeff les Allemands et les Italiens. Personne ne contrôlait les Anglais.
Les Autrichiens et les Allemands ont passé un pacte de non agression tacites leur permettant de s’étendre. La France pendant se temps se créait une flotte.
Jonathan ayant pris le contrôle des Anglais a aussi commencé à se créer une flotte.
Le canon a commencé a tonné.
Les autrichiens ont « libérés » la Pologne, les allemands ont annexés, la Scandinavie, le Danemark , la Hollande et la Belgique. Ah, non pas la Belgique, elle est française. De nouveau allemande, Française maintenant et tient encore allemande.
La Grèce a aussi pas mal changer de « propriétaire », italienne, autrichienne et même russe.
Quant aux Anglais et aux Français, ils se sont livrés à une bataille navale sans fin. Les témoins prétendent qu’à la fin, on pouvait aller de l’Espagne à l’Irlande à pieds secs en allant d’épave en épave.
L’Allemagne était partie pour dominer largement mais un soubresaut de la Russie l’a ralenti. La France et l’Autriche ont pu ainsi tirer leur épingle du jeu.
Il y eut peu de changement de contrôle de nation, l’Italie passa de Jeff à Ulysse et l’Autriche de Jonathan à Denis.
Au final, victoire de  Jeff avec 138 points, puis Denis avec 103, Ulysse avec 83 et  Jonathan avec 74.
Le fait que l’Empire Britannique n’est été joué qu’après 4 tours a permis à l’Allemagne et la France de s’étendre et de faire de grosse taxation. Les joeurs (Jeff et Denis) contrôlant ces pays ont eu un apport de cash bien utile tôt dans le jeu. Cela expliquant les scores.

 Table n°2 dite « lancé du nain » …

… racontée par Mr. le trésorier, le bien appellé Baptiste 1er dit « l’aventurier de la crinière perdue » :

Il y eut une table de Brass avec Thomas, Xel, Hélène et moi-même. La partie fut âprement disputée, les revenus furent pauvres jusqu’au début de la période des rails, le coton et les ports n’eurent pas grand succès. La seconde partie du jeu vit de beaux réseaux ferroviaires se développer, avec Xel qui trustait l’est et le sud, thomas le milieu de la carte et moi le nord. Un peu coincée, Hélène du disperser ses voies. Au final Xel l’emporte avec 111pts grâce à son chantier naval, Thomas récupère la seconde place avec 98pts (une belle remontée car il était dernier à la fin de la période des canaux), je termine troisième avec 94pts et Hélène ferme la marche avec 79pts (ce qui, pour une première partie, est plutôt pas mal).

Suite au départ de Thomas, je lançais un Roi des nains avec ces dames. La victoire me revint, Xel et Hélène terminant à égalité.

A noter que ce même Baptiste se fend d’un CR à retardement de la partie d’Alien Frontier dantan : par là

Table n°3 dite « oubliée » …
… et pourant rédigée en 1er par François :

Une table, dite « ufologique »

Il y a exactement 72 ans, le 25 février 1942, se déroulait la bataille de Los Angeles. La DCA fit feu pendant plusieurs heures dans le ciel californien après avoir repéré des OVNI, pensant qu’il s’agit d’une attaque de l’aviation japonaise. Or, sauf erreur, la totalité des porte-avions japonais se trouvait à l’ouest du Pacifique à la date du 24 février 1942. Après la reddition du Japon, les autorités militaires japonaises ont déclaré qu’il n’y avait pas de force japonaise dans la région de Los Angeles, et le secrétaire américain à la marine déclara par la suite en conférence de presse qu’il s’agissait d’une «fausse alerte». Des correspondants de guerre ayant assisté à la canonnade ont écrit qu’ils n’ont jamais été en mesure de distinguer un avion. Bien que de nombreuses rumeurs (suscitées notamment par la publication des photos) font état de la présence d’un OVNI, la plupart des théories penchent sur la présence de ballons météorologiques, régulièrement lâchés au-dessus de Los Angeles et qui auraient déclenché l’alerte.

Plus pacifiquement, Mr. Gwen, Audrey, Jean-Charles furent initiés par VHS à un Aeroplanes où les combats furent furtifs jusqu’en ère 3, mais où la joute nippo-etats-unienne prit tout son sens en fin de partie. Jean-Charles colonisa l’Afrique et réussit une percée en Afsud. Audrey envahit l’Asie mais se laissa surprendre sur l’Indochine et perdit des passagers lucratifs, soufflés par VHS qui fit un raid vengeur sur le Japon. Quant à Mr.Gwen, il fondit tel un OVNI sur les deux Amériques, Nord et Sud, grâce à des jets de dés insolemment chanceux. La DCA n’eut pas le temps de réagir et l’aviation japonaise resta clouée au sol. On entérina donc son succès à 51 PV, devançant VHS, 45 PV, Jean-Charles, 36 PV, et l’infortunée Audrey, avec 25 PV.

Audrey prit une revanche méritée à Level Up où elle coiffa ses adversaires sur le fil grâce à une combinaison venue d’ailleurs. Une victoire routinière qui n’incita pas la station météo de Lannion à envoyer de ballon-sonde.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 29/10

Encore une séance de mardi qui frôle la sur-population 🙂

David raconte sa table :

Gwen, Baptiste à-la-crinière-raccourcie-mais-tenace, Hélène et VMN s’attablent pour une première partie de Pandémie. Penser que je puisse me souvenir de l’ensemble des rôles interprétés à cette occasion serait faire trop d’honneur à ma mémoire. Mais c’est sous la férule d’une Hélène volontaire que nous partons à l’assaut des virus, trouvons un premier vaccin – mais sans éradiquer la maladie cependant – puis un second… Et nous laissons finalement submerger par une deux éclosions en cascade.

Nous ne nous sentons pas abattus pour autant ! Trop de cartes épidémies glissées dans le jeu, nous disons-nous. Soyons plus modestes. Et c’est avec François-René, soutien psychologique sur la fin de la première partie que nous en entamons une seconde, prévoyant cette fois-ci seulement trois épidémies. « C’est un peu la honte » fait remarquer quelqu’un. Oui mais ce sont des méchantes. De celles qui accélèrent considérablement votre perte et vous faisant regretter de ne pas avoir sorti un jeu de petits chevaux (je note d’ailleurs que ce jeu sort beaucoup trop rarement durant nos réunions). Nous avons d’ailleurs vite compris pourquoi ces cartes sont normalement soigneusement cachées dans l’extension du jeu, et je ne tenterai même pas de résumer cette deuxième partie, car il est une durée en deça de laquelle résumer n’est que paraphraser.

Abasourdis mais toujours debout, Baptiste nous explique les règles de Saboteur. J’échoue à saboter la première manche, et Baptiste la seconde. La partie est interrompue avant la troisième car tout le monde est libre pour une orgie sanguinaire. Je m’éclipse discrètement.

François raconte la table d’Aeroplanes :

Une table, dite « dans un mouchoir »

Le 29 octobre 1929, le mardi noir (Black Tuesday), fut selon John Kenneth Galbraith, le «jour le plus dévastateur dans l’histoire de la Bourse de New York, et peut-être aussi dans toute l’histoire des Bourses». Winston Churchill, qui se trouve alors à New York, affirme être le témoin du suicide d’un spéculateur qui se serait jeté par la fenêtre. L’événement n’a jamais été confirmé, et il est à l’origine des légendes sur les nombreux spéculateurs qui se seraient ainsi défénestrés (maiis en tant que phénomène massif, il a été démontré statistiquement que les suicides d’acteurs du système financier à cause du krach sont une légende urbaine). Entre le 22 octobre et le 13 novembre, le Dow Jones perdit 39 %, ce qui correspond à une perte virtuelle de 30 milliards de dollars, dix fois le budget de l’État fédéral américain et plus que ce que les États-Unis avaient dépensé pendant toute la Première Guerre Mondiale.

Exactement 84 ans plus tard, Jeff et VHN initient deux « rookies », Dominique et Rémi, à l’art subtil de voyager sans krach à Aeroplanes. Après un exposé limpide des règles par Votre Humble Serviteur, la partie s’engage et les protagonistes empruntent différents destins. Jeff fait main basse sur l’Asie et se fraye un chemin jusqu’à l’Australie, convoyant un lucratif passager à 5 PV. Dominique fait un raid réussi sur l’AmSud et embarque également un passager. Je mets le cap sur l’Afrique et réussis une percée jusqu’en AfSud où je convoie deux voyageurs. Enfin, Rémi, lourdement lesté de pilotes et de radios, réussit l’exploit de faire le trajet Paris – New York, embarquant deux passagers à 5 PV chacun pour une remontée de fin de partie aussi spectaculaire qu’un rally boursier ! Une belle épopée pour chacun, une bataille en Europe partagée avec une sourde empoignade pour Paris et ses deux passagers Amércains, mais en fin de compte, c’est le profit qui régla les horloges. Là aussi, la bataille fut rude: en ère 3, seul 1 point séparaient les locataires de ce podium. Au final, Dominique l’emporte dans un mouchoir avec 45 PV, devant VHS, 43, Rémi, 42, et Jeff, 38, dans un beau vol synchronisé. Séduit, Dominique signa immédiatement le chèque scellant son alliance avec Parties Civiles dans une encre fort sympathique. Les perdants gardèrent le sourire et ne furent pas défenestrés.

Pour conclure sur ce mardi de 2013, il ne fut noir, mais rouge du sang des mortels, mordus à une partie nocturne de Nosferatu, où les mouchoirs furent encore nécessaires. Grégoire fut souvent vampire mais toujours occis, tandis qu’Hélène, également « rookie » sur ce jeu, fut la seule vampire à infliger les 5 blessures mortelles sous la houlette d’un Igor-Thomas démoniaque. Décidément, en cette soirée, les nouvelles recrues étaient talentueuses: rookies, but goodies….

Autres tables :   Amytis, Tzolk’in.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 11/10

5 Tables initiales, 14 Parties, 9 Jeux, 22 Joueurs : la séance des records !

 

Sachant que des membres éminents de l’association étaient absents on peut encore mieux faire ! Voilà une tentative de compte rendu que VOUS rendrez aussi exhaustif que possible via le forum j’en suis sûr !

 

Table n°1, dite « Jack a riper » :

Puisque Jack l’éventreur aka Gwen s’est fait attraper de la plus belle des manières par les inspecteurs de police (Ania, Françoise, David, Virginie et moi même) dans un Lettres de Whitechapel tendu à souhait.

Table n°2, dite  » Y a quoi à acheter? »

Avec les mêmes gens moins Françoise dans un Kolejka très drôle que VNDJ (Votre Narrateur Du Jour) remporte dans un dernier tour endiablé.

 

Table n°3, dite « La roue tourne »

Notre président et Maud ont accueillis Mélanie et Thomas (bienvenue !) autour d’un Tzolkin qu’ils connaissaient déjà car ce sont, semble-t-il, des Serials Gamers . La partie a été appréciée et je suis impatient d’en connaitre le résultat. 

Table n°4, dite « classico »

Qui a vu s’affronter Grégoire, Thomas et Jeff autour d’un Le Havre. Mais qui donc a bien pu gagner ??

Table n°5, dite « Seul au monde »

Mais pas temps que ça puisque Baptiste, Julien, Sylvain « l’éternel »  et FR se sont retrouvés pour tenter de survivre à Robinson Crusoé. Un jeu que j’aimerai bien testé à l’occasion… Mais hier soir, s’en sont ils sortis ?

 

 

Table n°6, dite « Ça plane pour elle ! »

Et un Aéroplanes remporté par Christelle suivi par Francois , Nicolas, Audrey et Jérôme

Table n°7, dite « de deuxième partie de soirée »

On retrouve François, David, Jérôme, Audrey et Xel autour d’ Augustus. François s’adjuge la victoire !

Table n°8, dite « bis répétita »

Même jeu mais avec cette fois la victoire de Jérôme  tard dans la nuit ?!

Table n°9 et 10 , dite  » Maya Power! »

Avec JB, Jeff et Grégoire et le retour de Tzolkin pour non pas une mais deux nouvelles parties. Nul doute que les cotisations et la ferveur des adhérents auront boostées le trésorier et le président mais cela a-t-il suffit face à Grégoire ?

Table n°11, 12 et 13, dite « mais il finira jamais ce CR?? »

Il y a eu en effet 3 parties de Nosferatu avec… : plein de monde et si vous avez tout suivi, vous saurez sans doute dire qui était autour de la table !

 

 

 

 

Table n°14, dite « post scriptum »

Puisqu’on me souffle dans l’oreillette que Julien, Baptiste, FR se sont baladés dans le dédale de Room 25.

 

 

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

 

Et puis vous le savez c’est J-7 avant la convention Scorfel ! Un weekend entier de jeux made in Parties Civiles: que du bon en perspective (surtout si on a la même ambiance qu’hier soir)!  Alors venez nombreux !

 

Séance de VENDREDI à St-Elivet 05/07

4 Tables pour cette séance :

Table n°1 dite « Costaude » …

… avec François, Thomas et Grégoire qui se sont penchés sur Aéroplanes puis sur Puerto Rico. François raconte :

Gregoire découvre aeroplanes, initie par François et rejoint par Thomas. Novice, il mène cependant ses coucous avec dextérité en suivant une stratégie que Notre Humble Secretaire n’aurait pas désavoué: main basse sur l’Europe et les passagers. On le croit vainqueur avec sa rentabilité hors pair. Mais VMN après avoir coulé deux avions finit par rallier le Japon et ses lucratifs passagers. Je l’emporte donc avec 46 contre 43. Thomas qui a eu les cartes en main pour déjouer mon plan mais ne les saisit point (il fallait m’éjecter de Berlin) a réussi a rallier New York mais ne put en profiter car ses concurrents mirent fin abruptement a la partie! Son zinc resta donc sans passager ce qui le priva d’une victoire qui fut donc hautement disputée !

Table n°2 dite « Double A » …

… avec Ania, Maud, Rebecca et Jeff qui ont élevé des animaux et cultivé des champs dans 2 Agricola successifs, gagnés successivement par Maud puis par Jeff.

Table n°3 dite « Un dort, les autres profitent »…

… que relate Marvin :

Deuxième mission d’Andor pour Xel, Julien, Sly-aux-cheveux-blancs et moi-même.

Ne pouvant pas trop en dire pour ne pas gâcher aux lecteurs le plaisir de la découverte, je me contenterai d’affirmer que nous avons tué des monstres, sauvé des paysannes (avant de les donner à manger à d’autres monstres que nous avons jugés un peu trop forts pour nous) et tapé le bout de gras avec une sorcière.

S’en est suivi un final en forme de combat épique contre un monstre pas très gros, mais très bien planqué. Nous sortîmes vainqueurs de justesse, ce qui rendit la victoire d’autant plus belle.

Ce jeu léger, mais néanmoins intense et un rien calculatoire, confirme son potentiel, à mes yeux. Par contre, je m’inquiète de sa rejouabilité, même si Sly-qui-est-né-avant-l’avènement-de-St-Wallace ne partage pas ce point de vue.

Table n°4 dite « Et sa recommence » …

… où Marie-Anne, Vincent, François-René et Laurent ont fait des misères à Votre Humble Serviteur dans Descent V2. Comme à leur habitude cette bande de reîtres a envahi l’espace de cocooning de VHS pour une raison qui leur était propre (ou sale, selon le point de vue). Malgré un comportement héroïque de monstres, les 4 brutes ont tout  balayé sur leur passage profitant d’une migraine aiguë du Seigneur du Mal qui aurait dû rester couché ce soir là. Mais bon, toi lecteur courageux et impartial ne perds pas l’espoir : seule la 1ere rencontre du scénario a été jouée pour cause d’un bavardage prolongé des « héros » qui ont discuté l’épilation du  nain, modes de cuissons d’un cuissot de dragon et autres problèmes de fuites chez les nourrissons des manticores. La 2e rencontre – n’en doutons pas – sera celle où Seigneur du Mal triomphera dans sa juste colère.

Tu veux qu’on aille taper les brutes en face ? Non mais allô quoi !

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 11/06

2 tables pour cette séance dont :

Table n°1 dite « rapport avec ‘Hélène de Troie » …

… raconté par François :

Entreprise à la suite de l’enlèvement d’Hélène, épouse du roi de Sparte Ménéas, par le troyen Pâris (fils de Priam, roi de Troie), la guerre de Troie dura plus de 10 ans. Pâris devait choisir entre Héra, Athéna et Aphrodite, lui promettant respectivement la royauté, la puissance militaire et l’amour de la plus belle femme du monde: Hélène. En rétorsion, Ménélas, l’époux bafoué, leva une expédition rassemblant la plupart des rois grecs, qui assiège Troie et remporte finalement la victoire, grâce au stratagème resté fameux quoi que controversé du cheval. Exactement 3197 ans après la prise de Troie, une expédition d’un genre plus moderne eut lieu à St-Elivet, et ce ne furent pas de chevaux mais des avions que Xel, Jeff et VHS empruntèrent pour conquérir le monde d’Aeroplanes. Jeff commença mal sa partie, se fourvoyant dans les choix d’avions et ses jets de dés. Cependant, après la première ère, les positions étaient resserrées. En deuxième ère, les tactiques s’esquissèrent: Jeff se tourna vers l’Afrique et optimisa le remplissage de ses avions, je faisais main basse sur l’Europe et réussis une percée miraculeuse en Amérique du Nord, Xel se focalisait sur l’Asie et la rentabilité. Mais c’est dans la troisième ère que se nouèrent les stratégies finales. Jeff confirmait son penchant africain et lorgnait l’Amérique du Sud, qu’il atteignit en effet. Xel renversa sa position sur l’Europe dont elle partit à l’assaut dans un raid brutal. Mais c’est l’Asie qui fut la plus convoitée, à la suite d’un afflux de passagers de cette zone, notamment à Paris et Amsterdam. La bataille de Paris fut décisive: je n’hésitai pas à recouvrir son propre aéroport de niveau 2 par un autre inexpugnable de niveau 3, m’assurant ainsi le contrôle de la route de l’Asie. La conquête du continent jaune fut une épopée à elle seule, le Moyen-Orient, l’Inde, Singapour, le Japon et finalement l’Australie tombèrent dans mon escarcelle. Resté seul en Asie, je laissai Jeff écumer l’Afrique et se battre en Europe, pendant que Xel engrangeait la rentabilité sur des avions lucratifs. Cette stratégie (Europe + rentabilité + avions) lui apporta la victoire avec 51 PV, dont pas moins de 7 sur ses avions, coiffant Jeff avec 50 PV (Afrique, rentabilité). Comment ai-je pu terminer dernier de cette partie avec 47 PV (Asie, passagers) tout en engrangeant 24 PV rien que sur mes passagers (2 japonais, un singapourien, un nord-américain, un indien, un australien !)? Asséché sur l’Europe, ma rentabilité pâtit de 2 vols de nuits à moitié remplis faute de passagers Européens à convoyer, et je le payai très cher en troisième ère (rentabilité de 11 contre 12 à mes deux concurrents !), me fis souffler la deuxième place en Europe au dernier tour (manœuvre belliqueuse d’un trésorier aux abois), et récoltai 0 PV de mes avions. J’ai aussi le souvenir d’avoir vu passer quelques plats sans y goûter, notamment un triple 6 aux dés en ère 2 qui me priva d’avantages (le 6 était le seul avantage inaccessible…). Au final, une partie très enlevée pour un voyage très
mouvementé !

Table n°2 dite « La War des Sorciers » …

.. racontée par Baptiste 1er dit « l’homme qui met la honte à Yeti » :

Jérôme et moi-même avons initié JiBee à Wizwar. Après l’explication des règles, notre président nous démontra qu’il avait particulièrement bien écouté en remportant rapidement la première partie. La second fut beaucoup plus disputée. Jérôme et JiBee se tapèrent beaucoup dessus, des murs de toutes sortes furent érigés, des pièges posés, des trésors volés, repris, déplacés, revolés, des points marqués puis annulés. Jérôme courrait pour sauver sa peau, JiBee et moi courrions pour l’achever. Malheureusement je n’avais aucun sort et mes attaques physiques ne lui faisaient aucun dégât. Ce fut finalement JiBee qui lui ôta la vie, marquant ainsi un point. J’eus enfin une main me permettant de gagner la partie en un tour, main dans laquelle notre président s’empressa de piocher afin de me voler la victoire et remporter ainsi cette deuxième partie.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 12/02

Une table à St-Elivet et une déportée pour cette séance :

Table n°1 dite « Fly baby fly! » …

… racontée par François :

Après la construction du mur, les conditions d’accès à Berlin-Ouest imposées par les autorités est-allemandes furent draconiennes. Le transit aérien au-dessus du territoire de la RDA ne pouvait se faire que par l’intermédiaire de couloirs aériens partant des aéroports de Hambourg, Francfort, et Munich et rejoignant celui de Tegel, le principal aéroport berlinois. Ce n’est que le 12 février 1967 que l’URSS renonça à imposer des restrictions à la circulation des avions alliés dans les couloirs aériens conduisant à Berlin.

Commémorant cette libération du ciel 36 ans plus tard, quatre voyageurs fréquents (Xel, Baptiste, David et VHS) embarquent Sam, le cinquième passager, pour son baptême de l’air. Ce dernier fit un raid impressionnant en Asie, ralliant jusqu’à Tokyo, y transportant un passager fort lucratif, et parvint au total fort respectable de 27. David se concentra sur l’Afrique mais ne put y convoyer tous les passagers qu’il convoitait, étant régulièrement délogé de ses positions Européennes et échoua à 25, tout comme VHS, qui, imitant la stratégie du secrétaire  réussit à faire main basse sur l’Europe et l’Afrique, mais subit un crash en AmSud et sacrifia la rentabilité de ses avions. En effet, à cette partie, la profitabilité fut la clé de la victoire. La première raison en fut une erreur technique d’aiguillage qui laissa un certain nombre de passagers à haute contribution (PHC) perdus dans l’aérogare en début de l’Ere II. Leur retour dans les salles d’attente de l’Ere III ne fut pas suffisante pour être lucrative, ni pour désengorger l’Europe. La victoire fut d’abord promise à Baptiste, qui, accumulant les pilotes et les radios, tenta désespérément de rallier New York après avoir rejoint l’AmSud, mais échoua à cause de dès capricieux et termina à 31. Il fut coiffé par Xel, qui, amassant sans bruit les passagers, fit le plein de ses avions et, bien que minoritaire partout (au point de délaisser l’Europe et de ne pas déloger VHS de Paris malgré les suggestions insistantes de Baptiste-le-beau-parleur) et sans passagers exotiques, l’emporta avec 35. On se laisse dire que la faute technique qui priva VHS de sa stratégie favorite (consistant à faire le plein des exotiques PHC) fut comme un retour aux sources et à l’esprit d’Aeroplanes.

Table n°2 dite « à mobilité réduite » …

l’horrible Brody en train de comettre l’assassinat en direct

… où à cause de faible mobilité de Marie-Anne et de Votre Humble Serviteur Jeff fut mobile à Ploum’ pour affronter le 2e scénario de Mice and Mystics, scénario déjà une fois perdu par les aventuriers. Cette fois-ci ce ne fut guère différent, le grand méchant Clic-Clack aka « centipède invincible » a mit terme à la courte existence de Lily la souris et sa queue coincée dans une trappe, et par ce biais à l’aventure elle-même. Les souris reviendront, encore plus méchantes.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 15/01

Séance de mardi avec 1 petite table à la limite du quorum :

Table unique dite « dessine moi un avion » …

… où Fabien, Xel et François se sont attablés autour de Aeroplanes: Aviation Ascendant. Il semblerait que le calcul des points ait été flou pour les participants, on peut donc déraisonnablement affirmer que tous ou personne n’a gagné.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 21/12

3 tables pour cette séance apocalyptique qui a vu Dominique – un sympathisant rencontré au forum des associations – se joindre à nous pour ce qui devait être une ultime séance selon les Mayas qui, pour des raisons qui échappent à Votre Humble Serviteur, en voulaient à Parties Civiles et ça depuis très longtemps. Rassurez-vous, si vous lisez ce CR c’est que les Mayas ont perdu à leur petit jeu.

Table n°1 dite « tardive » …

… racontée par François qui revient en détail sur l’obstination des mayas (qui rappelons-le n’étaient pas tous des abeilles) :

Le 21 décembre 2012 marque la fin des 5 125 années d’un cycle du compte long du calendrier maya, interprétée par certains comme la fin définitive de ce calendrier. L’interprétation New Age de cette transition postule que cette date marquera le début d’une nouvelle ère, au cours de laquelle la Terre et ses habitants connaîtront une transformation spirituelle ou physique radicale. Pour échapper cetet funeste perspective, quoi de mieux que squatter l’atmosphère ? C’est ainsi qu’Hélène, Baptiste et VHS prirent le parti de s’envoyer en l’air à bord d’Aeroplanes pour échapper aux lois cruelles de l’attraction terrestre.
Une fois les règles exposées par VHS, Baptiste et Hélène firent leur baptême de l’air à Zurich, station huppéee et fort fréquentée en cete période de fêtes, coupant l’herbe sous le pied de VHS, qui dut ainsi laisser à quai les nombreux passagers patientant en salle d’attente de Berlin-Brandenbourg. En cette première ère, tous se concentrèrent sur l’Europe malgré des tentatives infructueuses au Moyen-Orient, VHS délaissant pour sa part la rentabilité en ne convoyant aucun passager. En deuxième ère, VHS parvint à mettre un pied en Asie, bientôt rejoint par Hélène, alors que Baptiste se risqua en Afrique et optimisa le remplissage de ses coucous pour virer en tête, conquérant au passage le stratégique aéroport de Paris. Les choses sérieuses ne commencèrent vraiment qu’à la troisième ère, alors que tous les parti-civiliens quittaient les lieux, abandonnant nos aviateurs à leur triste sort dans une ambiance de fin du monde. On imputera ce retard au décollage à la méticulosité de certain joueur de cette table, qui ne cessait de peser à livre ouvert  le pour et le contre des différentes options. C’est surtout en troisième ère que les hostilités firent rage, l’espace étant compté sur les aéroports de départ (restreints à deux places en configuration 3 joueurs). Baptiste poursuivit avec grand succès son périple africain, gagnant jusqu’à l’Afrique du Sud. Hélène se concentra sur l’Europe et la rentabilité, avec une brève incursion en Asie. C’est ce continent qui décida du sort de la partie, avec l’arrivée de nombreux passagers Japonais, Singapouriens et Indiens. VHS réussit un raid oriental savamment orchestré jusqu’au Japon et parvint à arracher de haute lutte Heathrow et ses salles d’attentes gavées de touristes hindous et nippons. Baptiste, à coup d’achats d’avions et d’augmentations de production, parvint à faire main basse sur l’Europe et semblait se diriger vers la victoire. VHS, ayant préservé l’esentiel (Londres), capitula sur le vieux continent. Grâce à un ultime avion lui permettant de transporter ses lucratifs passagers, il emporta la rentabilité de la troisième ère juste devant Hélène, (19 à 17) et, surtout, engrangea 19 points avec ses passagers et avions. Avec 52 PV, il coiffa ainsi Baptiste, valeureux deuxième avec 46, et Hélène qui ne démérita point avec 38. On se laisse dire qu’au décompte du point gagné par temps joué, elle l’eût emporté haut la main. Il était temps d’atterrir en tous cas, et ce n’est à 0h32 que St-Elivet fut bouclé. Parvenus dehors, nos chevaliers du ciel constatèrent que le monde extérieur semblait avoir resisté à l’appocalypse.

Table n°2 dite « centrale » …

… racontée par Xel :

Funkenschlag avec 5 joueurs : Gérard, David, Maud, Dominique (dont c’était la première séance) et VHN (seule à connaître le jeu).
Après avoir écouté les explications fournies par Jacques nous avons joué avec la carte de France et sa puissance nucléaire si économique. Dès le deuxième tour nous avons eu de grosses centrales et le démarrage a été lent… Le hasard m’avait désignée pour commencer et j’ai été propulsée dès le premier tour en tête (sauf une fois où j’ai été troisième !) ; j’ai essayé de booster mes camarades et leur ai donné quelques conseils (achat de centrales, approvisionnement en matières premières).
Maud a joué la carte du tout nucléaire, Gérard a exploité le charbon et l’éolien, David, Dominique et VHN avons joué la diversification…
Pour faire avancer le jeu, j’ai déclenché le Stuff 2 qui a ouvert le jeu (et m’a fait gagner pas mal d’argent au passage ). Le Stuff 3 n’a été déclenché qu’au dernier tour.
Au final, j’ai remporté la partie avec 15 quartiers alimentés, Gérard et Maud alimentant 12 quartiers (mais Gérard possèdant plus d’argent il a pris la deuxième place), David avec 11 quartiers alimentés est quatrième et Dominique avec 10 quartiers a fermé la marche.
Première partie pour les quatre autres joueurs et première « victoire » pour moi ; ça change la donne de ne pas jouer avec des poids lourds 🙂

Table n°3 dite « le mal a mal »…

… où VHS a rapidement expliqué les règles de la 2nde édition de Descent. Rapidement car le gap volumétrique entre la 1ere version et celle-ci est énorme, le gain en simplicité gigantesque et la fluidité du jeu sans commune mesure avec son ancêtre. Ainsi donc quatre chétifs aventuriers incarnés par François René – le magicien de pacotille, Sly « trop jeune pour être un héros » – moineau d’un dieu oublié, Marie-Anne – la roublarde trouillarde et Marvin – la brute épaisse se sont attaqués à une humble tribu de Gobelins et leur courageuse escorte sous forme de gentils ettins et dirigés par VHS qui ne mérita pas le ridicule surnom du « Seigneur du mal ». En effet, les quatre mal sus-nommés « héros » ont déchiquetés par surprise les pauvres gobelins qui n’ont demandé rien d’autre que de passer de l’autre coté du gué. Les 2 ettins révoltés par tant d’incivilités ont essayé de contrevenir à ce massacre notamment en utilisant le moine comme un clou puis comme une disque à lancer mais le rapport de force étant largement en leur défaveur et leur gentillesse innée les empêchant de taper trop fort, ils ont cédés sous les coups de brutes d’en face. Une attitude de la sorte de la part des « héros » ne saurait être tolérée et sera sévèrement punie dans le prochain scénario.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 16/11

4 tables pour cette séance et 2 nouveaux sympathisants : Monsieur et Mademoiselle, qui nous ont rendu visite depuis Paimpol. Et sinon le sursis de F&G est à présent de 1 séance.

Table n°1 dite « planante »…

… avec David, Xel, Baptiste dit « champion de la capillarité », et François autour d’Aeroplanes. Ce dernier (le joueur, pas le jeu) raconte :

David, Baptiste, Xel et François embarquent pour un voyage « sur mesure » avec Aeroplanes. Quelques règles sont survolées: le dé blanc (‘dit « chaotique ») qui rebat l’ordre du tour est comme d’habitude ignoré, mais surtout les passagers en salle d’attente à la fin de la première ère sont débarqués manu militari, et quelques avions obsolètes persistent à encombrer les hangars… Une lecture attentive du carnet de bord nous apprend aussi une autre règle, habituellement vue d’avion, mais que nous décidons d’appliquer: les long-courriers peuvent sauter un aéroport intermédiaire et rejoindre ainsi plus facilement leur destination. Cette règle favorise l’expansion asiatique de David, bientôt rejoint par François, avec qui il partage les lucratifs passagers indiens. Baptiste fait quant à lui main basse sur l’Afrique avec la clé une percée remarquée jusqu’en Afrique du Sud. Les antipodes sont très fréquentées en fin de partie puisque François, après un détour par le Japon, aboutit en Australie. Xel, à la faveur de dès capricieux, échoue à quitter le vieux continent si ce n’est par une unique embardée au Caire: sa tentative de vol au long cours en AmSud se solde par des pannes à répétition et la perte d’un avion. Au final, les positions sont tranchées: Xel domine en Europe, François en Asie, Baptiste en Afrique. Mais David se rattrape sur la rentabilité, et ses riches passagers lui donnent une courte avance sur le peloton avec 36 points, devançant Baptiste (35) et Xel (34). Devant, François s’était échappé avec 48 points, dont 20 provenant de voyageurs au long cours (Inde, Japon, Australie, Birmanie, Singapour)….Serait-ce la stratégie qui fait gagner ?

Table n°2 dite « plantationelle » …

… où JiBee expliqua à Rebecca, Maud, Sly : l’homme qui chuchota l’oreille des premiers organismes cellulaires et François-René les arcanes de Puerto Rico. Votre Humble Serviteur a été notifié par la gagnante de l’ordre d’arrivée : Maud, JiBee & Co. Conclusion : Maud est une cliente sérieuse. TRES sérieuse.

Table n°3 dite « space » …

… où Jeff a expliqué les arcanes des jeux de l’espace à nos 2 nouveaux sympathisants. Il raconte :

Il était une fois dans une galaxie lointaine, pas si lointaine…
Monsieur et Mademoiselle , deux nouveaux venus, ont tout d’abord impérialement matés ce rebelle de trésorier dans X-Wing miniatures. Les 4 TIE ont rapidement matés un des deux X-Wing adverse. Ensuite à 1 contre 4, le dernier rebelle a fait ce qu’il a pu. Il a été détruit après avoir annihilé 2 de ses adversaires dont un en one-shot. Mademoiselle gagne avec ses deux TIE intactes (ou presque).
Le calme revenu dans la galaxie, les 3 joueurs se sont lancés dans une course effrénée pour la conquérir avec un Race For the Galaxy. Le trésorier s’est transformé en colons, vu qu’il avait surtout des cartes planètes. Monsieur  remporte la partie avec 43 points, suivi de JF avec 42 points puis de Mademoiselle avec 28 points.

Table n°4 dite « énergisante »…

… qui a réuni Ania, Laurent, Marie-Anne et VHS autour d’un Funkenschlag joué sur la carte de la Corée. Partie à l’issue longtemps incertaine et qui s’est jouée sur la bonne enchère au dernier tour où Ania achète la centrale qui fait gagner et remporte la partie, suivie de VHS puis de Marie-Anne puis de Laurent.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum