Séance de MARDI 28/03/2017 à St-Elivet

Ce soir, nous fêtions l’anniversaire de Stefani Joanne Angelina Germanotta, plus connue sous son nom de scène Lady Gaga, et dont les hits nous serviront de fil rouge pour la description de tables auxquelles ils s’adaptent comme un gant, on le verra. Rouge est d’ailleurs la couleur d’une robe célèbre qu’elle osa porter, malgré sa matière non conventionnelle. Elle aurait pu s’en vêtir ce soir pour être sur son 31, car tel est aussi son jeune âge.

Résultat de recherche d'images pour "lady gaga viande"

A St-Elivet, avant les plats de résistance, on fit dans le soft en célébrant l’événement par une partie inaugurale de Looping Louis qui enchanta tant grands et petits (ils se reconnaîtront) qu’ils en sortirent complètement gagas.

Table 1, dite « The fame monster » : L’album The fame monster, avec sa pochette de style gothique photographiée par Hedi Slimane, traite de la facette sombre de la célébrité que Gaga a vécue lors de sa tournée The Fame Ball Tour. Chaque piste incarne un monstre qui est une métaphore pour représenter une peur, ce qui sied parfaitement à cette table de Waling Dead: all out war où François-René, Neox, Jacques, Doc Nicolas, Nourdine et Florian ont revisité l’univers du célèbre comix. Florian et le Doc n’en sont pas sortis indemnes, et les autres marchent encore à l’ombre.

Résultat de recherche d'images pour "Walking Dead: All out war"

Table 2, dite « Anything goes » : dans Anything goes, un courtier à Wall Street s’embarque clandestinement sur un navire faisant la liaison New York – Londres, dans l’espoir d’y retrouver une jeune femme dont il est amoureux. Moins romantique, cette table vit quatre mâles tirer des rails et bâtir des gares, seule présence féminine du jeu si l’on peut dire, et qui fut d’ailleurs la cause de la fin de partie. A Trains, jeu de deck building classique avec un petit côté Age of steam, pour ses ramifications en réseau, c’est donc Dom qui déboula en mode TGV (35), votre modeste narrateur suivant en express (29), Julien de Lannion en TER (25), tandis que Jean-Yves suivit l’équipée depuis sa draisine (16).

Table 3, dite « Cheek to cheek » : Serrés joue contre joue dans l’étroit habitacle d’un sous-marin, Wilfrid, Xel, Paul, Alwen, Guillaume, Ulrich, Sophie et Nicolas II déroulent le scénario de Novembre rouge. L’embarcation sombra comme de juste, mais deux scaphandriers, les deux derniers passagers cités en l’occurrence, prirent la tangente avant l’issue fatale !

Table 4, dite « Perfect illusion » : A cette table de Concept, l’illusion de la vérité était permanente entre les protagonistes de la table 2, rejoints nuitamment par New Jack et Élisabeth. C’est Dom encore qui s’adjugea cette partie, malgré les inspirations remarquées de Julien.

Table 5, dite « Born this way » : « C’est venu si rapidement. J’ai travaillé sur cet ouvrage pendant des mois, et je sens désormais qu’il est terminé. Certains artistes prennent des années à créer un album. Ce n’est pas mon cas. J’écris de la musique tous les jours ». Ainsi s’exprimait Lady Gaga à propos de son album Born this way.  De quoi illustrer la relativité du temps, que n’auraient renié ni Einstein ni les acteurs de cette table de Timeline. François-René, Neox et Jacques ont gagné successivement trois manches, reléguant à chaque fois Doc Nicolas dans le rôle du patient en salle d’attente.

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum.

Séance de VENDREDI à Ti Koad 24/04

Séance racontée par François :

Table 1 dite « homicides »
Xel, FR, Mks, Nicolas et un jeune futur cotisant de PC, se lancent dans un BSG. Les cylons l’emportent, menés par Michal, double cylon et président à la fois: c’en était trop pour les humains.
Table 2 dire « chronique d’une mort annoncée »
Hélène et Baptiste convient VHS à rejoindre La cité des voleurs, un jeu aimable où il s’agit bien sûr de voler des trésors en échappant aux forces de l’ordre, et surtout aux autres voleurs. Il faut également parvenir à monnayer ses larcins, et, last but not least, sortir indemne de cette fameuse cité ! Alors que je volais vers la victoire, Baptiste, sur les retors conseils d’Hélène, initia une manoeuvre destructrice consistant à me priver de la carte qui me ferait gagner à coup sur. Il s’adjugea donc la première place avec 55 doublons, et je ne pus que le talonner à 49.
Table 3, dite « pendule ensanglantée »
Julien Audrey, Joanne & Mickaël massacrent la chronologie de Timeline. L’histoire ne dit pas qui ressortit des couloirs du temps. Le forum vous l’apprendra peut-être…
Table 4 dite « lemmingicide »
FR, Xel, Audrey, Nicolas, Dominique et VHS se lancent dans l’univers sordide de Lemming mafia. Il s’agit d’une course de lemmings mafieux, sur lequel chacun prend des paris chez les bookmakers, bien sûr secrets, et doit remplir des objectifs tout aussi secrets, comme par exemple: « le lemming rouge et/ou bleu ne doivent pas sortir vivants ». FR tire son épingle de ce jeu qu’il remporte, égayant la partie de petites blagues qu’on s’abstiendra de narrer ici. Pour ma part, je m’évertuai à faire triompher un lemming sans bloc de béton aux pieds. La tâche était ardue mais il ne tint qu’à un jeu de dé final qu’elle ne soit remplie.
Table 5 dire « mortel chaos »
Difficile d’imaginer jeu plus chaotique que Sang rancune à six. A ce jeu, vous allez faire 9 rencontres monstrueuses. Chaque monstre à un certain nombre de points de vie et un pouvoir spécial. En général ce pouvoir est en rapport avec les coups que vous allez recevoir si à la fin d’un tour elle n’est pas passée de vie à trépas. Surtout, les joueurs ont des cartes spéciales qui permettent de contrecarrer les attaques. Dominique (grand maître des cartes spéciales), Hélène, Baptiste, Audrey, Jérôme et VHS se lancent dans l’aventure, interminable, et qui prit fin sur une controverse relative aux règles applicables à la mort du dernier monstre, sur laquelle les spécialistes planchent encore. Hélène ou Jérôme sortit vainqueur, c’est selon.
Table 6, dite « train d’enfer »
Cette table réunit plusieurs Aventuriers du rail, qui se reconnaîtront. Quand on prend le train, une catastrophe ferroviaire n’est jamais à exclure.

Pour discuter de cet événement RDV sur le forum.

Séance de VENDREDI à Ti Koad 17/04

Séance racontée par François :

Beaucoup de monde à Ti Koad en cette soirée printanière. Tellement de monde que je ne saurais tous les citer. Je peux cependant vous dire que par une mystérieuse conjoncture astrale, toutes ces parties furent remportées par des dames, sauf une, pour une raison facile à deviner: elle n’était composée que de messieurs.

Table 1 dite « working girl »
A Brass, Xel devance d’une boule de coton Jeff. Thomas suit derrière et VHS termine non classé car il oublia de compter ses points à la fin.

Table 2 dite « une femme disparaît (voire plusieurs) »
Michal, dans le costume de Jack l’éventreur, perd à son tout dernier mouvement cette partie de Lettres de Whitechapel. Contre lui, un homme et une femme, qui se reconnaîtront.

Table 3 dite « gone girl »
Audrey maîtrise les couloirs du temps pour remporter une partie de Timeline, devançant Mickaël, Joanne & Co.

Table 4 dite « et Dieu créa la femme »
Cette table présidentielle autant que masculine ne livra pas ses secrets avant l’heure du bouclage. On y parla alchimie et combinaisons de substances aux étranges pouvoirs. Peut-être le vainqueur en fut-il fait femme ?

Table 5 dite « une femme sous influence »
Hélène mate François-René et consorts dans un opus de Game of thrones.

Table 6, dite « portait de groupe avec dames »
Audrey remporte un Level Up de fin de soirée qui réunit Xel, François-René, VHS, Thomas et Nicolas.

Bonus par David :

En ce soir de forte affluence, pas moins de six tables avec du cube, du trône de fer, et du jeu en réalité augmentée. D’autres vous apporteront toutes les précisions utiles. Laissez-moi m’attarder sur la table du coin à droite en entrant.

À cette table, l’événement de la soirée (si) ; Marine, ex-sociétaire ludique de Rennes, membre remarquable du monde associatif de la région, et pilier de Scorfel depuis deux ans fait à Parties Civiles l’honneur de sa présence. Et nous, Audrey, Dom et moi-même, d’en profiter pour explorer la prometteuse pile de boîtes colorées qu’elle apportait pour l’occasion.

Nous commençons donc avec une partie de Gaïa, coup de cœur de notre invitée d’honneur lors d’une visite à Essen. Gaia est un jeu rapide et aux mécanismes simples ; posez des tuiles de terrain, bâtissez des villes, soyez le premier à placer tous vos meeples. Les règles sont expliquées en quelques minutes, et la première partie est emportée presque aussi rapidement par… Dom. Je ne peux que répéter ce que j’ai déjà pu écrire en commentaire d’une soirée passée ; ne jouez avec Dom que si vous aimez être humilié de manière propre et efficace.

Marine remet toutefois les pendules à l’heure en gagnant la seconde manche. Nous continuons sur les jeux simples avec une partie de Yucata, un jeu de piste et de deck où il faut faire la course intelligemment pour ramasser les pierres qui rapportent des points et éviter les autres. Cette fois, c’est VHN qui part premier et s’arroge la première la place.

Désireux de partir tôt, j’abandonnais là, après un tour de salle curieux, la foule absorbée dans ses cartes et ses figurines. Nulle doute que la soirée a duré bien plus longtemps et produit bien d’autres événements encore. Merci à Marine, à une prochaine j’espère.

Pour discuter de cet événement RDV sur le forum.