Séance de VENDREDI 28/09/2018 à Servel

Après Michael Douglas mardi, on se souvient de Marcello Mastroianni, né un 28 septembre, avec ce soir quelques titres de sa riche filmographie.

Table 1, dite « Le moment le plus beau » : Neox, Xel, Baptiste et François-René étrennent Aeon’s End, un jeu coopératif qui a eu de fort élogieux retours. Au point que nous avons reçu un CR détaillé :

« Les survivants d’une invasion se sont réfugiés dans la cité souterraine oubliée de Gravehold. Là, ils comprennent que l’énergie provenant de failles qu’ont utilisé les assaillants peut également leur servir ! Aeon’s End est un jeu de deck-building coopératif où l’on combat une Némésis avec un certain nombre de mécanismes innovants.

Ce soir, nos valeureux « mages de la brèche » sont en mode découverte et appliquent la mise en place conseillée pour une première partie en difficulté normale. Comme toujours dans ce genre de jeu coopératif, chacun part avec la même chance ! Ainsi la ville de Gravehold que nous devons sauver a 30 points de vie et quelques mages, alors que la Némésis en a 70 et une ribambelle de serviteurs.
Je crois qu’on peux dire que ce soir notre cité a souffert ! Et toutes les cartes permettant de lui redonner quelques points de vie supplémentaires ont été utilisées… Sans cela, le monde aurait définitivement sombré.

Après un passage a vide, la machine se lance enfin… On retiendra la nomination dans le rôle des DPS (Dégats par Seconde) de Neox et Xel, dans le rôle des soigneurs Xel et Baptiste, et enfin l’homme de l’ombre, celui qui permet aux autres de briller… F-R dans le rôle du soutien !
Dans ses 2 derniers tours, Neox était devenu une machine de guerre… en faisant tomber 30 PV au Nemesis. Le moment le plus beau, c’est quand ce dernier fut terrassé. Il était temps car il ne restait que 6 PV à Gravehold malgré nos 15 points de soin un peu plus tôt. On raconte que ces quatre là dansèrent sur le cadavre de la bête jusqu’au petit matin, d’autres disent encore qu’on les entendait rire jusqu’à la surface. » Heureusement que ce soir là nous étions seuls dans la salle de Servel !

Table 2, dite « Les camarades » : Tristan, Gabriel, Thibault et Sébastien embarquent ensemble pour le premier scénario (« les naufragés ») de Robinson Crusoe (je crois dans son édition la plus récente). Après quelques frayeurs, le petit groupe de camarades voit poindre sur l’horizon la voile salvatrice qui vient couronner leur succès collectif.

Table 3, dite « Ils vont tous bien ! » : partie de Pandémie avec son extension permettant de jouer en équipe (ici : Paul, Frédéric, Frank, Guillaume, Mickaël et Elouan). Victoire sur les maladies de la paire Paul Jr+Frédéric, les humains vont tous bien merci pour eux.

Table 4, dite « Par-delà les nuages » : Olive et Nicolas-2 accueillent Benjamin, un visiteur curieux et enthousiaste avec un penchant pour les cubes qui font mal à la tête (NDLR : selon nous, tout cube suffisamment gros et frappé suffisamment fort fait mal à la tête). Ils lui font découvrir Battle at Kemble’s Cascade, un jeu de plateau loin très loin dans l’espace et avec un parfum de jeu vidéo rétro. C’est le dernier arrivé qui s’impose après que le boss a bien dégusté.

Table 5, dite « Dommage que tu sois une canaille » : Michal (qui ne se lasse pas de jouer Jack) invite Armand, Eric et VHN à découvrir Whitehall Mystery, un dérivé des Lettres de Whitechapel qui se joue en 3 phases au lieu de 4, avec 3 policiers au lieu de 5, et sur une carte plus ramassée qui introduit les barques pour se déplacer sur la Tamise. Il ne savait pas qu’il aurait aux trousses la fine fleur de Scotland Yard. Armés d’un bel esprit d’équipe, de déductions solides et de manœuvres audacieuses (on passera rapidement sur les 11 innocents arrêtés successivement), il ont forcé l’assassin à utiliser ses deux fiacres dès la première phase où, après avoir pas mal tourné en rond, il finit par commettre son forfait sur l’autre rive de la Tamise. Las, le déploiement implacable des 3 bobbies qui bloquaient les ponts prit aussitôt la canaille dans une nasse. Il finit par prendre un youyou pour retraverser, mais à peine avait il débarqué que Armand lui mit la main au collet au milieu de la seconde phase.

Table 6, dite « Nuits blanches » : Tristan, bien décidé à passer une nuit blanche sur un vendredi noir, entraine dans un de ses favoris du moment, Schwarzer Freitag, Thibault, N2 et Gabriel. Tout commentaire au sujet de la partie sera bienvenu sur le forum.

Table 7, dite « Quatre New-Yorkaises » : fin de soirée joyeuse pour la petite bande (en fait ils étaient 7 : Michal, Xel, F-R, Eric, Elouan, Neox, Dom) qui découvre A fake artist goes to New York. C’est un jeu de dessin (style tac-o-tac où on complète ce qu’ont fait les précédents) qui rappelle Spyfall/Agent Trouble : tous sauf un(e) faussaire savent ce qu’il faut dessiner. 4 manches ce soir dont nous affichons les œuvres ci-dessous.

Oublions la première (« char ») qui fut un rodage. Dès la seconde, Michal bien que désigné comme faussaire sauva sa peau en devinant « bière ». Puis c’est au tour de Dom qui, ayant reconnu un volatile mais incapable d’identifier « autruche », réussit à semer le doute au sujet d’une Xel évoluant dans un univers bien à elle (« j’ai dessiné un réveil car il paraît que les autruches ça becte tout »). Enfin les joueurs firent assaut de créativité dans la dernière manche (« guitare ») : ils démasquèrent Elouan tout en composant un magnifique tableau déstructuré que n’auraient pas renié les cubistes il y a un siècle.

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum

Séance de MARDI 02/02/2016 à St-Elivet

2 tables pour cette séance :

Table n°1 dite « échouée » …

… où Hélène la brochine, Neox, F-R et Jean-Yves ont joué aux robinsons modernes dans  Robinson Crusoé : aventures sur l’ile maudite. Ils ont battu le jeu. Après le départ d’Hélène les 3 messieurs se sont attablés sur un jeu plus court dont le nom m’échappa.

Table n°2 dite « confrontée » …

… où Batpiste dit « hair no more » et Votre Humble Serviteur se sont escarmouchés dans un Deadzone opposant les orx dirigés par  Baptiste et les plagues manipulés par VHS. La partie a vu l’emergeance des armes à gros potentiel d’explosion et il y a eu 2 moments où la partie a basculé en faveur de l’un puis de l’autre. Finalement VHS l’emporte avec un carnage au corps-à-corps.

Plagues et leur charme mis à nu….

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum

 

Séance de VENDREDI à St-Elivet 11/10

5 Tables initiales, 14 Parties, 9 Jeux, 22 Joueurs : la séance des records !

 

Sachant que des membres éminents de l’association étaient absents on peut encore mieux faire ! Voilà une tentative de compte rendu que VOUS rendrez aussi exhaustif que possible via le forum j’en suis sûr !

 

Table n°1, dite « Jack a riper » :

Puisque Jack l’éventreur aka Gwen s’est fait attraper de la plus belle des manières par les inspecteurs de police (Ania, Françoise, David, Virginie et moi même) dans un Lettres de Whitechapel tendu à souhait.

Table n°2, dite  » Y a quoi à acheter? »

Avec les mêmes gens moins Françoise dans un Kolejka très drôle que VNDJ (Votre Narrateur Du Jour) remporte dans un dernier tour endiablé.

 

Table n°3, dite « La roue tourne »

Notre président et Maud ont accueillis Mélanie et Thomas (bienvenue !) autour d’un Tzolkin qu’ils connaissaient déjà car ce sont, semble-t-il, des Serials Gamers . La partie a été appréciée et je suis impatient d’en connaitre le résultat. 

Table n°4, dite « classico »

Qui a vu s’affronter Grégoire, Thomas et Jeff autour d’un Le Havre. Mais qui donc a bien pu gagner ??

Table n°5, dite « Seul au monde »

Mais pas temps que ça puisque Baptiste, Julien, Sylvain « l’éternel »  et FR se sont retrouvés pour tenter de survivre à Robinson Crusoé. Un jeu que j’aimerai bien testé à l’occasion… Mais hier soir, s’en sont ils sortis ?

 

 

Table n°6, dite « Ça plane pour elle ! »

Et un Aéroplanes remporté par Christelle suivi par Francois , Nicolas, Audrey et Jérôme

Table n°7, dite « de deuxième partie de soirée »

On retrouve François, David, Jérôme, Audrey et Xel autour d’ Augustus. François s’adjuge la victoire !

Table n°8, dite « bis répétita »

Même jeu mais avec cette fois la victoire de Jérôme  tard dans la nuit ?!

Table n°9 et 10 , dite  » Maya Power! »

Avec JB, Jeff et Grégoire et le retour de Tzolkin pour non pas une mais deux nouvelles parties. Nul doute que les cotisations et la ferveur des adhérents auront boostées le trésorier et le président mais cela a-t-il suffit face à Grégoire ?

Table n°11, 12 et 13, dite « mais il finira jamais ce CR?? »

Il y a eu en effet 3 parties de Nosferatu avec… : plein de monde et si vous avez tout suivi, vous saurez sans doute dire qui était autour de la table !

 

 

 

 

Table n°14, dite « post scriptum »

Puisqu’on me souffle dans l’oreillette que Julien, Baptiste, FR se sont baladés dans le dédale de Room 25.

 

 

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

 

Et puis vous le savez c’est J-7 avant la convention Scorfel ! Un weekend entier de jeux made in Parties Civiles: que du bon en perspective (surtout si on a la même ambiance qu’hier soir)!  Alors venez nombreux !

 

Séance de VENDREDI à St-Elivet 6/09

3 tables pour la rentrée « officielle » de Parties Civiles, avec 2 nouveaux arrivants : Virginie et Gwen.

Table n°1 dite « encartée »

… racontée par François :

Le 6 septembre 1914, débutait la première bataille de la Marne. Cette bataille, gagnée, resta célèbre en raison de l’épisode des « taxis de la Marne », une solution trouvée par l’état-major français pour envoyer des troupes fraîches afin de réaliser un mouvement tournant pour contenir et détruire les avant-gardes des troupes allemandes. Cette opération permit d’acheminer rapidement 5 000 hommes, mais aucunement de renverser le cours de la bataille, contrairement à une idée reçue, la très grande majorité des troupes étant transportée en train. De plus, ces troupes étaient épuisées par de lourdes pertes, raison pour laquelle elles bénéficieront des taxis. Occupant des positions défensives en seconde ligne, sans jamais subir d’assaut direct, elles eurent une contribution inexistante. En revanche, cette manœuvre inédite dans son ampleur eut une réelle portée psychologique sur les soldats français, mais surtout sur la population, l’épopée devenant rapidement un symbole d’unité et de solidarité nationale. Exactement 99 ans plus tard, c’est à une séance prolongée de Citadelles (un joli jeu de cartes, vaguement chaotique) que s’adonnèrent Frank, Grégoire, Virginie (une nouvelle venue qui sembla y prendre goût), Baptiste, et VHS. Après une première partie, Frank s’éclipsa. Deux autres suivirent. Les deux premières places furent systématiquement trustées par Grégoire (2 fois 1er, 1 fois 2ème), et VHS (l’inverse donc). L’indécision régna cependant jusqu’à la huitième et dernière carte, celle-ci procurant à celui qui la pose un avantage décisif. A noter qu’à ce jeu, même si on perd, on peut s’octroyer de petits plaisirs rares, comme voler ou assassiner son prochain, à condition de deviner son rôle. Un petit jeu de massacre dont Grégoire fut régulièrement la cible… La soirée se prolongea plus que de raison avec un rally de « 6 qui prend » (un jeu de cartes encore plus chaotique), Maud remplaçant Virginie, et où Grégoire l’emporta là sans discussion. Malgré l’heure nocturne, à la limite du couvre-feu, point ne fut besoin de taxis pour acheminer les joueurs à bon port.

Table n°2 dite « cylonnée »…

… où les Cylons ont mis le pâté aux humains dans Battlestar Galactica. Table composée de : Xel & Gwen (cylons), Laurent, Michal, Jeff & Sly the Old Man dans le rôle des victimes humains.

Table n°3 dite « isolée » …

… où Maud, JiBee et Votre Humble Serviteur se sont penchés au dessus du plateau de Robinson Crusoé : aventures sur l’ile maudite. C’est un jeu coopératif, subtil mélange de Horreur à Arhkam (il y a des fiches de personnages, des cartes d’événements, des scénarios) et Agricola (il y a des ressources à collecter/transformer, des objets à construire, il faut nourrir ses naufragés…). La partie était essentiellement axée sur la découverte des mécanismes du jeu, simples mais (très) riches. Dans le principe il faut s’efforcer dans un premier temps de stabiliser la situation des habitants de l’île afin de pouvoir affronter la faim, les conditions climatiques et les animaux sauvages qui squattent le coin, puis, par la suite atteindre les objectifs fixés par le scénario. Nous avons plus ou mois réussi, modulo quelques arrangements avec les règles… Pas mauvais ce jeu même pour quelqu’un qui n’aime pas trop les jeux coopératifs 😉 En marge : l’objectif avéré de l’auteur était de supprimer le rôle du leader habituellement présent dans un jeu coopératif, après cette première séance il semblerait qu’il ait réussi…

Pour discuter de cette session RDV sur le forum