Séance de MARDI 11/09/2018 à Servel

Résultat de recherche d'images pour "allende mondea 11 september 1973 cartoon"

En ce 11 septembre 1973, peu avant midi, deux avions de chasse de l’armée bombardent la Moneda à coups de roquettes. À 14 heures, le palais est envahi mais Salvador Allende est déjà mort. L’ancien médecin, auteur de la thèse « hygiène mentale et délinquance », s’est suicidé à l’aide d’une arme automatique, un AK-47 qui lui avait été offert par Fidel Castro.

Quand on pense au 11 septembre, 2001 vient souvent plus en tête que 1973. Pourtant, selon le rapport Rettig (résultat d’une enquête sur les violations des droits de l’homme commis sous la dictature militaire d’Augusto Pinochet au Chili de 1973 à 1990), 2 279 personnes auraient été tuées par des agents de la dictature, 641 mortes « dans des conditions non élucidées » et 957 « détenus disparus ». Cette estimation aurait été portée à 3 197. Près de 150 000 personnes ont été emprisonnées pour des motifs politiques. Selon un rapport remis dans les années 2000, près de 27 255 personnes ont été torturées. Il y a eu des centaines de milliers d’exilés politiques.

Avec deux avions eux aussi, les attentats de 2001 ont, quant à eux, fait 2977 victimes. De 1973 à 2001, en passant par 1776 (conférence de paix de Staten Island qui a échoué à mettre un terme à la Révolution américaine), l’histoire du 11 septembre n’est pas un long fleuve tranquille.

45 ans après, nombre de Lannionais étaient réunis pour vaincre, dussent-ils y rompre mille chaînes. Voici leur récit (avec nos envoyés spéciaux, Vincent et Dom), que nous ouvrons par ce vers issu du chant de la campagne de Salvador Allende:
Venceremos, venceremos, mil cadenas habrá que romper

Table 1, dite « Septembre noir » : Black orchestra a beau être, selon notre reporter, une « uchronie en carton », l’affaire est sérieuse: il s’agit rien de moins que de fomenter un complot contre Hitler, qui soit à la fois efficace militairement et suffisamment discret pour ne pas être repéré. Cet effort collectif a rassemblé Sophie, Doc Nico, Xel, votre serviteur, et jusqu’à un médecin venu spécialement de New York pour faire un remplacement à Lannion: Thierry. C’est le genre de partie que l’on imagine longue et douloureuse, car l’épreuve durcit avec le temps, au rythme des raids de la Gestapo. Il faut donc agir vite, fort et dans l’ombre. Or, à la première occasion, Doc Nico s’attaque au Fûrher à Nuremberg, et réussit à l’occire d’un coup de maître: 3 cibles, juste ce qu’il fallait !

Table 2, dite « Flower power » : ici, Dom raconte. Merci à lui ! « L’amicale des cubistes (Neox, Baptiste, Tristan, Paul, VHN) flanquée d’un François-René se raccrochant à la table attaque une partie d’un classique, Keyflower. Le mécanisme de l’enchère avec les ouvriers, doublée du verrouillage des tuiles par la première couleur utilisée, reste un sommet. Comme souvent, Tristan se lance dans la production d’ouvriers verts, avec juste F-R pour lui disputer le monopole. Les saisons défilent et les villages grandissent mais il est difficile de juger qui mène. L’hiver venu, Tristan met la main sur la tuile Cathédrale à 12 PV en déployant 4 meeples verts pour faire bonne mesure. Une fois le décompte achevé c’est toutefois Dom, cumulant 18 PV pour ses 6 scieries, qui l’emporte avec 69 PV devant Tristan (58) et Neox (56), puis Baptiste (« j’aimais ce jeu jusqu’à ce que Tristan le découvre »), F-R et Paul. »
PS: notre deuxième reporter a remarqué à cette table la présence de « Manu d’après », qui est resté sous les radars, et de Maïwen, qui a honoré les joueurs de sa présence silencieuse.

Table 3, dite « Message personnel » : ici, l’excellent Euphoria ressort, sous la houlette de Thibault, qui a réuni autour de lui Vincent-du-93 (ex Vincent-2), Jean-Yves, l’archange Gabriel,Olive et Julien-2 . Une partie long courrier dont le messager de Dieu a rapporté une bonne nouvelle pour lui-même: sa victoire.

Table 4, dite « Fleuve tranquille » : Vincent-du-93, Thibault et l’archange se disputent les faveurs des Rajas of the ganges en toute amitié et sans vainqueur connu.

Table 5, dite « Hygiène mentale et délinquance » : à Codenames nous retrouvons les Rouges (Xel, Thierry, Doc Nico) et les Bleus (Vincent, VHS, Manu d’après). Une partie qui ne fit pas un pli pour les Rouges qui ont rendu fous les Bleus par un fric-frac en trois actes:

  • Rouges 1-0: rien à faire pour les Bleus qui, sur une grille compliquée, trouvent très bien les indices en 2, mais échouent sur le désespéré (car obligatoirement en 3) Réserve (Indien, Hôtel, Tour)
  • Rouges 2-0: les Bleus plongent sur le Roi assassin, pourtant fortement associé à Arsène Lupin, roi des voleurs, mais aussi à la recherche du secret transmis entre rois de France, au cœur de la mystérieuse « Aiguille creuse »
  • Rouges 3-0: encore un final perdant pour les Bleus, qui, en position de conclure, butent sur l’indice Anti-venin 2, identifiant certes l’évident Serpent mais pas Formule, lui préférant un Centre qui n’était en fait nulle part.

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum

 

Séance de MARDI 15/11/2016 à St-Elivet

Le 15 novembre 1793 (26 brumaire de l’An II), un décret de la Convention stipulait que tous les Français doivent manger le même pain : Tous les boulangers seront tenus, sous peine d’incarcération, de faire une seule sorte de pain : le pain égalité. La baguette de 80 cm et 250 g se généralisera après la seconde guerre mondiale, mais il y a belle lurette que le « pain égalité » n’est plus seul à occuper les fourneaux. 223 ans après et à l’heure où, de l’autre côté de l’Atlantique, un président peut être élu avec près de 800.000 voix de moins que son opposant, l’égalité n’est pas non plus à la fête. Le nouveau locataire de la Maison blanche mènera-t-il son pays à la baguette ? Quoi qu’il en soit, cette élection surprise aura mis sous le feu des projecteurs les « trumpismes », dignes héritiers des « bushismes », et dont le plus célèbre a même donné lieu à un jeu représenté ci-dessous. Nous en baptiserons les tables jouées ce soir en honneur de l’heureux élu, et je conclurai cette introduction par un américanisme bien connu: « So help him God ».

pic1175306_md

Table 1, dite « I try to learn from the past, but I plan for the future by focusing exclusively on the present » :
Xel, Jean-Yves, Bruno et VHS découvrent le tout nouveau Evolution Climate que Dom et Frank ont inauguré il y a peu, et déjà abondamment présenté ici par le premier cité. A la relecture de ce premier CR, je ne peux m’empêcher de revisiter la phrase qui dit « les carnivores se nourrissent des autres animaux (y compris ceux de leur propriétaire s’il a mal calculé son coup) »: c’est en effet précisément la stratégie qui m’a conduit à une victoire de prestige. En effet, rapidement possesseur du seul carnivore du jeu (en dehors d’une créature mal aboutie de Frank que je m’empressai de dévorer en début de partie), je me trouvai confronté à une armée d’herbivores hyper-protégés, notamment avec le redoutable trait Symbiose, qui est à mon avis l’une des cartes les plus puissantes du jeu, en tous cas en l’absence de l’Intelligence qui ne sortit pas à cette partie. Je fus donc tout aussi rapidement réduit à me nourrir sur ma propre bête, mais ce n’est pas une stratégie si mauvaise: elle permet, au prix d’un point de population, de rassasier rapidement son carnivore et donc d’engranger des points…. Ainsi, chassant en meute (encore un trait très puissant), je réussis à conserver l’ascendant sur Jean-Yves, dont les 2 herbivores, protégés comme un coffre-fort Suisse, s’empiffraient sans vergogne. Côté climat, il a suffi d’enfiler une polaire en fin de partie, pas de quoi faire frissonner un mammouth. Au final, je domine donc sur les deux tableaux (nourriture + plateau de jeu), avec 45 (31+14), devançant donc Jean-Yves, 39 (28+11), Xel, 35 (27+8), Bruno, 34 (22+12), Dom, 32 (25+7), et enfin Frank, 16 (9+7). Les deux derniers du classement furent donc aussi les seuls à connaître le jeu, et,  s’ils ont essayé d’apprendre du passé, ils trouveront surtout matière à apprendre du présent ! Une partie très enlevée pour un jeu prometteur, et où des visiteurs de passage ont pu relever des interpellations étranges, sorties de leur contexte, comme « Mets ta graisse  » !

Table 2, dite « Nobody builds walls better then me » :
Camille se frotte à Nicolas-Neox, François-René, et Mickaël au royaume de Kingsburg. FR ceint ses reins pour la bataille et l’emporte de haute lutte avec 55 PV, reléguant Mickaël à 10 longueurs, et les autres à quelques coudées de plus. Les murs du château n’ont pas de secrets pour lui.

Table 3, dite « Perhaps the most important thing I learned at Wharton was not to be overly impressed by academic credentials » :
Noureddine s’attaque à Jibee & Jack à Roll for the galaxy, et, s’il n’a pas été impressionné par les titres académiques de ses adversaires, il ne s’en est pas moins incliné dans un hommage présidentiel très à propos.

Table 4, dite « Good publicity is preferable to bad, but from a bottom-line perspective, bad publicity is sometimes better than no publicity at all » :
Dans le confort douillet du RDC, Baptiste corrige Jérôme, Nicolas II et Yvan à Keyflower. Nous ne donnerons pas plus de publicité, bonne ou mauvaise, à cette leçon de choses.

Table 5, dite « My leverage came from confirming an impression they were already predisposed to believe » :
Dire aux gens ce qu’ils sont disposés à entendre, c’est une définition possible de la démagogie, mais aussi une stratégie victorieuse à Codenames. Dans son format maintenant classique en deux manches gagnantes, mais en format commercial, nous retrouvons côté Rouges Xel, F-R, et Nicolas II – en face, JiBee, Jean-Yves, Dom et VHS. Votre humble maître-espion entame la partie sur un Dark Vador 3 (Hollywood, Gorge, Fantôme) qui suscite de lâches railleries auxquelles il ne peut répondre, étant silencieux et impassible. Le point débattu fur notamment celui-ci: Dark Vador est-il un fantôme ? Peut-être pas, mais les thuriféraires de Star Wars ont-ils pensé un instant au titre du premier opus ? Il s’agissait bien sûr de La menace fantôme… Bref, mes coéquipiers trouvèrent le moyen de faire chou blanc sur cette proposition, en désignant Espace ! Le mot suivant, Bouquet 2 (Rose, Ensemble) ne rencontra pas un grand succès. Pourtant, ils s’adjugèrent la manche, les rouges trébuchant sur Héros, le mot assassin, qu’ils associèrent imprudemment à Justice. La seconde manche fut une formalité, les rouges sous la houlette d’une maître-espionne peu inspirée, étant en perdition pendant que JiBee enchaînait les petites combinaisons de 2 mots sur un train de sénateur, provoquant une interrogation comique: Marée doit-il être associée à Rat ? Non, bien sûr, c’était Cycles, foi de météorologue ! Mais le plus drôle est que Rat était bel et bien un mot bleu, la partie se finissant sur un Souris 1 sans ambigüité…

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum.

Séance de MARDI à Ti Koad 30/09

Le CR de cette soirée riche en jeux (dont plusieurs jamais joués à PC il me semble) et en parties vous est offert par Xel :

7 joueurs, 8 parties et 6 jeux : pas mal pour un mardi !
Présents : Thomas, Jonathan, Grégoire, Maud, Justine aka « Jaune », Léo aka « Bleu » et VHN

Table 1 : ils entendent siffler le train…
Thomas, Jonathan et Grégoire autour d’un Aventuriers du Rail en Allemagne (version ++)
1ère partie largement gagnée par Grégoire
2ème partie largement gagnée par Jonathan
La troisième l’aurait peut-être été par Thomas mais il a renoncé et a quitté la table

Table 2 : après un Caylus tout est possible 😉
Maud, Justine, Léo et VHN autour d’un Chinatown
Petite erreur sur les règles (trop de commerces distribués) mais pour une première partie post-Caylus Justine et Léo se sont lâchés… Léo l’emporte d’un gros poil.
Les mêmes autour d’un Cappuccino : vite expliqué par Maud et si bien digéré par Léo qu’il gagne les deux parties !

Après le départ de Justine et Léo…

Table 3 : les gamers fous
Maud, Grégoire, Jonathan et VHN autour d’un Kolejka : Maud l’emporte.
Les mêmes autour d’un Keyflower : Jonathan 67 PV, Grégoire 64 PV, VHN 41 PV et Maud 34 PV.

Table 4 : jusqu’au bout de la nuit
Comme il est déjà tard / tôt Jonathan et moi-même décidons de laisser Grégoire et Maud autour d’un Fantôme de l’opéra
Qui a gagné ? Y a-t-il eu d’autres parties ? Les intéressés complèteront ce CR sur le forum.

_
Pour discuter de cet événement RDV sur le forum.

Séance de VENDREDI à Ti Koad 26/09

Plusieurs tables ce vendredi, dont une déportée…

Table n°0, dite « la supplique du Président »…
… où Sly-le-vieux, Jeff et moi-même avons répondu présent à l’appel au secours de notre Président. Ce dernier étant bloqué chez lui et visiblement en mal de jeu, nous le rejoignîmes pour une partie d’Eclipse.
La supplique du Président se transforma rapidement en supplice du Président, puisqu’il se fit allègrement rouler dessus par Sly. De mon côté, j’appliquai ma tactique préférée à ce jeu, à savoir « avoir aussi peu de contacts avec l’extérieur que possible ». Hélas, j’avais aussi négligé certains points de règles qui ont pourri mon développement, et qui générèrenent plein de ces grognements dont je suis parfois coutumier.
Au final, Sly et Jeff font la course en tête et ne sont séparés que d’un point. Sly l’emporte donc avec 35 pts, Jeff juste derrière à 34 (avec le -2 du traître, je lui avais dit en plus). Je suis troisième avec 26 pts et Jibee-la-victime traînera toute sa vie ses 13 malheureux points comme une tâche indélébile sur sa réputation de requin ludique.

Et pendant ce temps, à Ti Koad, se déroulait du jeu raconté par François

Table n°1, dite « bis repetita placent »…
Grégoire, Xel, Laurent et VHS entament un « Naissance et apogée des empires« , jeu qui peut sembler court avec ses trois ères composées chacune de deux tours, mais qui dure quand même un bras. La première ère, assez bisounours, est dominée par Grégoire, suivent Xel, bien placée partout, VHS, boulimique de technologies plus ou moins utiles, alors que Laurent est à la traîne. En deuxième ère, Laurent grignote son retard, Grégoire se maintient, et je le talonne presque par ma maîtrise du terrain, ayant conclu une paix des braves entre membres du peuple vert par le truchement d’une carte Diplomatie. En troisième ère, Laurent poursuit sa remontée fantastique et me coiffe d’un cheveu pour la médaille d’argent. Grégoire voit ses positions s’effriter, mais reste un confortable vainqueur.

Ti Koad se dépeuple et, avec Xel, nous avons l’audace de succomber à la proposition grégorienne d’un Keyflower, que le Green Angel survole avec 77 points. Je surnage avec 39 et Xel, qui dort debout, fait 30 points comme dans un rêve. Mais c’est un jeu fort estimable et qui mériterait une meilleure case horaire. On doute cependant que le podium en eût été ébranlé.

Il y a également eu des tables n°2 et 2bis, accueillant au moins Audrey, Jack, Julien et Mks. Julien nous en fait le récit :

Table n°2, dite « The Manhattan project« …
…Je l’emporte d’une courte tête. Jack allait finir juste après moi, et MKS aussi il me semble. J’ai un peu bombardé MKS et david, ce qui les a freiné et m’a permis de gagner je pense.

Suite à ça, on a enchainé avec MKS et Audrey sur un Abyss, qui fut gagné par MKS (avec le plus gros score que j’ai vu pour le moment). Merci à lui parce que les jeux joués n’étaient pas son genre préféré mais il a fait contre mauvaise fortune bon coeur.

_
Pour discuter de cet événement RDV sur le forum.

Séance de VENDREDI à St Elivet 16/05

Deux tables ce soir là :

Table N°1 dite « révision des règles post-partie »…

…où Marvin, Michal, F-R, Jérôme, Mr Gwen, Franck, Laurent ont joué à BSG.

Sept joueurs, ça fait de longues parties !
Il était presque 1h30 quand l’un des Cylons (en l’occurrence, moi, Marvin) a planté un couteau dans le dos des humains et vidé les cuves de carburant du Galactica. Un fin abrupte mais bienvenue pour de nombreux joueurs, y compris humains…

Sur la partie elle-même, pas grand-chose à dire. Aucun cylon ne s’est révélé, la partie a été tendue dès le début, puis est devenu largement « tranquille »… Trop sans doute. Une petite vengeance astucieuse de F-R sur Franck a mis le feu aux poudres et l’ambiance s’est tendue comme un sous-vêtement de Caprica 6.

Au final, on retiendra surtout un probable bévue dans l’ordre de succession de l’Amiral, qui me fit obtenir le titre à tort. Vu que j’ai largement usé de mes prérogatives pour plomber les humains.

La partie doit sans doute être déclarée nulle.
Correctif : Laurent était un cylon infiltré et ne pouvait obtenir le titre, la victoire des toasters est validée. 😉

 

Table N°2 dite « révision des règles pré-partie »…

…où Grégoire, déçu de ne pas avoir gagné mardi à Keyflower, a utilisé l’excuse (justifiée) de « t’as mal expliqué les règles » pour réclamer une revanche. Revanche il y eut, donc, avec VHT et Jonathan. Les trois larrons furent rejoints par Ulysse, Virgine et Dario qui découvrirent tous trois le jeu dans sa configuration la plus sanglante. Cette fois notre cher Grégoire eut sa victoire, avec 73pts. N’ayant pas eu à expliquer les règles, je pus à peu près me concentrer sur le jeu pour emporter la deuxième place (56pts) d’un cheveu devant Jonathan (53pts). Ulysse (49pts) et Dario (44pts) suivent non loin derrière. Un peu perdue, Virginie termine à 27pts.

Constatant, en rangeant le jeu, qu’il n’était que 23h, Grégoire, Jonathan et VHT remirent le couvert pour la troisième partie de la semaine. L’avantage d’être deux fois moins nombreux, c’est qu’il est plus facile de prévoir les réactions des adversaires. L’inconvénient, c’est que si le tirage des tuiles en été est insuffisant niveau production de ressources, tout le monde galère jusqu’à la fin. Ce fut malheureusement notre cas. La fatigue arrivant en hiver, je perdai de vue mon enchère sur la cathédrale pour me battre bêtement avec Jonathan sur les tuiles d’ordre du tour. Volant les clés de la cathédrale, il empocha également la victoire avec 75pts. Grégoire termine second à 54pts et je clos le podium avec 50pts.

_

Pour discuter de cette session, RDV sur le forum

Séance de MARDI à St Elivet 13/05

Plusieurs tables ce mardi :

Table N°1 dite « rassemblement de colons »…

…où VHT a expliqué les règles de Keyflower aux débutants Grégoire, Jonathan et Dominique, avec les oreilles attentives (ou pas) des vétérans (ou pas) Hélène et David. Cette première expérience du jeu à son nombre maximum fut, comme on pouvait s’y attendre, douloureuse au niveau des enchères. Quand aux renforts des bateaux, ils creusèrent rapidement des écarts importants entre les joueurs. Au final David l’emporte avec 50pts, suivi sur le podium par Grégoire avec 46pts et Jonathan avec 41pts. VHT termine 4ème avec 36pts à égalité avec Dominique. Hélène ferme la marche avec 29pts.

Table N°2 dite « mais à quoi jouèrent-ils? »…

…avec au moins Mr Gwen, Jérôme et d’autres; et sur la table différentes boites de jeu.

Pour discuter de cette session, RDV sur le forum.

Séance de VENDREDI à St-Elivet 7/03

beaucoup de monde et au moins 4 tables !
Table 1 : Terra mystica …

… où c’est avec plaisir que Votre Humble Serviteur n’a pas expliqué les règles à Marie-Anne, Jeff et JiBee. C’est aussi avec plaisir qu’il a remporté la partie devant les sus-cités dans l’ordre inverse.

Table 2 : Funkenschlag : => Gwen l’emporte

Table 3 : Expedition Northwest passage

Table 4 : Tzolkin ?

Table 5 : Keyflower + autres …

… racontée par Baptiste 1er le chevelu :

– Une table de Keyflower avec Hélène, David et Audrey. Après explication des règles pour David et Audrey, nous nous lançâmes dans le développement de nos villages. Les enchères furent acharnées dès la première saison. Audrey et moi combattîmes pour les supers ouvriers verts, David stocka les ressources de façon industrielle, et Hélène opta pour la tactique « je prends les tuiles qui rapportent des points aux autres ». L’hiver vint, et fut rude pour les hommes. Les femmes, telles des louves, firent un carnage et se partagèrent les tuiles de scoring. Le résultat final fut serré, à l’image de la partie. Je remporte le jeu, suivi par Hélène, Audrey et David. Ce qui confirma la déclaration de Julien : « Baptiste explique les règles sauf celle qui fait gagner ».

– Nous fûmes ensuite rejoints par Julien et Michal pour un Bang! meurtrier avec Hélène en shérif. Les coups fusèrent de tous côtés pendant que de la dynamite circulait de mains en mains. Après avoir arrosé l’assemblé avec une gatling, je provoquai le représentant de l’ordre en duel et mis ainsi fin à son règne. Son adjoint, Julien, ne pu rien faire pour empêcher sa mort. Michal le renégat n’eut pas le plaisir de voir sa dynamite exploser. Je célébrai la victoire avec mes comparses hors-la-loi David et Audrey autour d’une bouteille dans un saloon enfumé.

– Michal nous quittant, Hélène et moi initiâmes la tablée au Roi des Nains. La fortune changea plusieurs fois de main au fur et à mesure de nos quêtes, et la victoire fut mienne à la fin de la partie.

– Nous terminâmes la soirée avec un 6 qui prend qui vit deux fois des joueurs faire de gros score avec 37 têtes de vaches d’un coup. Mais dans ce jeu, il faut éviter les bovidés. Et David, tel un danseur de l’ancien temps, fut le plus habile et remporta la partie sans être inquiété par ses adversaires.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 22/11

5 tables pour cette séance :

Table n°1 dite « Maya »…

… où Jeff se lança dans l’explication de Tzolkin pour le faire jouer à Audrey, Jean-Charles, Charlotte et Baptiste « capilarité sous surveillance » … ma mémoire flanche… Partie en cours quand VHS quittais les lieux.

Table n°2 dite « Colchique dans le pré »…

… avec JiBee au commandes d’un Keyflower avec Gwen et François en suiveurs.  Partie en cours quand VHS quittais les lieux. François raconte :

Keyflower, la nouvelle acquisition de Notre Illustre Président, est un très bon jeu : j’ai connu un toulonnais qui y jouait au petit déjeuner. Gwen et VHS ont tout osé (c’est même à ça qu’on les reconnait), y compris défier le Président à son jeu. De quoi se préparer des nuits blanches, des migraines….bref, des « nervous breakdown » comme on dit de nos jours. Gwen passait son temps à upgrader ses tuiles, commentant à l’envi ses actions (c’est curieux chez les étudiants ce besoin de faire des phrases). Il semblait s’acheminer vers une victoire glorieuse, mais c’est alors que JiBee s’écria: « Mais dis-donc, on n’est tout de même pas venu pour beurrer les sandwichs ! Moi les adversaires, j’les soigne, j’m’en vais vous faire une ordonnance, et une sévère ! J’vais vous montrer qui c’est le Président!  Aux quatre coins d’Lannion qu’on va vous retrouver, éparpillés par petits bouts façon puzzle. » Il reprit ses esprits, et on compta les points. Avec ses ouvriers verts, Jean-Baptiste toucha le jackpot. Et avec son village sans queue ni tête (grâce à un de ses bateaux), les tuiles upgradées furent légion. Il fut donc déclaré vainqueur avec 85 points, talonné par Gwen, 72 et suivi de loin par VHS, 49. Reprenant ses esprits, il conclut par une déclaration hautement présidentielle: « Aujourd’hui, les diplomates prendraient plutôt le pas sur les hommes d’action. L’époque serait aux tables rondes et à la détente. Hein ? Qu’est-ce que vous en pensez ? »

Table n°3 dite « Latina » …

… avec Marie-Anne, Xel et Rémy autour d’un Puerto Rico. Rémy prend sa revanche sur Agricola de mardi et gagne la partie. Table poursuivie par deux parties de 6 qui prend.

Table n°4 dite « mais pourquoi il n’est pas si méchant ? » …

… avec François-René qui mena une table de Descent en se frottant à une bande de soudards incarnés par Baptiste « cheveux dans les starting-blocks », Hélène la briochine,  MKS et David. Les méchants ont gagné.

Baptiste raconte la suite :

Suite à la descente victorieuse contre les vilains Gobelins, il y eut plusieurs parties de Nosferatu :

La première rassembla Hélène, Maud, Rémy, Xel, F-R et moi-même. J’Igorifiai tandis que Xel vampirisa. Malgré de nombreux soupçons concernant l’identité de Nosferatu, Xel et moi œuvrâmes en parfait tandem pour placer allégrement 5 morsures sur les chasseurs. Certains diront que je mélangeai mal l’horloge en y mettant toujours l’aube en bas de la pile. Moi j’appelle ça être un bon serviteur du Mal.

Dans une deuxième partie qui intégra François et Gwen à notre équipe, Xel et moi intervertîmes nos rôles de méchants. A nouveau, Maud orienta les soupçons vers le vrai Nosferatu, prouvant ainsi que son apprentissage à Essen auprès du créateur du jeu ne fus pas vain. Mais ayant défaussé des morsures à chaque tour, je parvins à semer le doute chez les chasseurs de vampires, ces derniers s’en prenant alors à Remy. Au moment de brandir le pieu fatidique, le bras de Gwen dévia néanmoins originalement vers F-R. Deuxième victoire pour l’équipe Xel-Baptiste.

La troisième partie vit un Remy-Vampire un peu fébrile, dont la langue fourcha malencontreusement. Grand prince, François mit fin au règne du monstre en révélant la carte de rôle de Remy. Un vampire non pas pieuté mais démasqué, voilà qui devrait intéresser Thomas…

Table n°5 dite « Cochons dans le pré » …

… avec Votre Humble Serviteur qui a prêché la bonne parole d’Agricola auprès de Nicolas et de Virginie avec Maud en comité de validation. Après une brève introduction aux règles la partie débuta. La course à la nourriture fut une constante, Virgine était plutôt orientée cultures, Nicolas l’élevage, Maud éclectique et VHS se tapissait en agrandissant sa maison tout en mangeant des pierres et des roseaux pour bondir dans la dernière ligne droite et atterrir premier sur la ligne d’arrivée.  Nicolas et Maud se partagent la 2e place, mention spéciale pour Nicolas qui n’a pas eu du mal à rentrer dans le vif du sujet malgré ses 2 cartes de mendicité contractés inopinément. Virgine hésita à développer sa famille chose qu’elle ne refera certainement pas lors des prochaines parties.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 5/11

Une session de mardi à 3 tables :

Table n°1 dite « Caylus-like ? » …

… Avec Baptiste 1er dit « hérisson », Jérôme, Audrey, Hélène et Gwen autour de la création de l’auteur de Caylus :  Spyrium. C’est un jeu de cartes semble-t-il léger mais la partie était toujours en cours quand les 2 autres tables quittaient les lieux. La partie est détaillée par Baptiste sur le forum.

Table n°2 dite « La roue de la fortune »…

… avec Jeff, Xel et Rémi autour de Tzolk’in. Il semblerait que Jeff soit râleur mais gagnant lors de cette partie.

Table n°3 dite « La clé des fleurs » …

… avec JiBee, Thomas et votre humble serviteur autour de Keyflower. Thomas découvre et n’a pas l’air de déprécier. JiBee joue et gagne, Votre Humble Serviteur joue, se vautre, et se place légèrement derrière le président. Le jeu est toujours aussi sympathique.

La séance fut poursuivie par la une partie de Hanabi, un astucieux jeu de coopération… Je n’aurais d’autre chose à y ajouter sinon que le jeu est rigolo mais Notre Inimitable Président s’est livré à un festival de … hmmm…  le mot juste est « mauvaise foi » mais j’utiliserai plutôt « pitrerie »  qui a instauré à table une ambiance joyeuse. On a appris que l’expression favorite de NIP est « le joueur expérimenté aurait … » avec des déclinaisons riches et mettant toujours en relief ce léger décalage entre son excellence et les roturiers qui l’accompagnent dans son périple ludique. NIP s’est employé à mettre en pratique la pédagogie de l’erreur, en montrant exactement comment il ne faut pas jouer afin que nous ne répétions pas les mêmes erreurs. Nous avons donc vu comment encaisser les points de pénalités et faire des déductions foireuses, tout ça dans un strict respect des principes d’éducation qu’il s’imposa. Au final nous nous en sortons pas mal, même on étant des mauvais élèves  n’ayant pas suivi la plupart des instructions de NIP. Je recommence quand vous voulez 😀

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 25/10

3 tables pour cette séance :

Table n°1 dite « Titi et FraFra » …

… où Jeff, Xel, François et Dominique se sont penchés sur Tigre & Euphrate. Jeff remporte la partie.

Table n°2 dite « Jacko le déconneur » …

… où Sly The Young accompagné de Jérôme, Audrey et MKS (ce dernier dans le rôle de Jacko) se sont penchés sur les Lettres de Whitechapel. Jacko a-t-il été plus futé que ses traqueurs ?

Table n°3 dite « Kiki la tulipe » …

… où Nicolas, Baptiste 1er dit « la brosse », Sly The Old et Votre Humble Serviteur se sont accrochés aux lèvres de  JiBee qui a expliqué (enfin il faut adapter la définition du mot à ce cas précis… c’est qu’on aime bien taquiner notre préz…) les règles d’un nouveau jeu de sa ludothèque : Keyflower. Le titre resta inexpliqué, cela étant le jeu fut joué en mode « découverte », sans prise de tête donc. C’est un subtil mélange de mécanismes connus, élégamment mélangés. Il s’agit pour chaque joueur de construire un petit village avec des tuiles sur lesquelles les joueurs lancent des enchères. Ces tuiles rapportent des points mais sont aussi génératrices d’actions de type : production / consommation / transport. Petit détail : les tuiles sont hexagonales, preuve que le jeu ne peut pas être mauvais. La connaissance des effets des tuiles a priori est utile, le jeu gagnera donc la dimension stratégique à la 2e partie et suivantes. Au final un titre rafraîchissant qui a mis à mal mon appréhension de la découverte d’un nouveau jeu, après deux titres qui ne m’ont pas inspiré du tout (Tzolk’in et Compound pour ne pas les citer), bien que des mauvaises langues vont attribuer certainement cet avis plutôt flatteur au fait que j’aie eu la chance de gagner plus de points que les autres – il serait une fausse modestie de dire que ceci ait gâché mon plaisir.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum