Séance de VENDREDI 27/07/2018 à Servel

Table 1: Jack et Julien s’affronte sur le colossal A song of Ice & Fire: Tabletop Miniatures Game. Il me semble que Jack « le Stark » était le mieux préparer à passer l’hiver.

Table 2: Marina, Mickaël, Frank et Paul Jr ont joué à Ganymede. Y’avait certainement de jolies vaisseaux spaciaux, mais le résultat de la partie n’est pas communiqué.

Table 3: Tristan, Paul, Armand, Nico-Neox et F-R ont sombré dans la folie des Montagnes Hallucinées. L’équipe d’explorateur a réussir à prendre la fuite a temps avant de sombrer complètement.

Table 4: Marina, Mickaël et Nico-Neox enchaine sur Huns. Mickaël imposera sa maitrise du jeu.

Table 5: En parallèle F-R, Paul, Tristan et Armand joue quand à eux à Stellium.

Table 6: Une ultime table de Skull & Roses verra s’affronter Marina, F-R, Paul et Tristan.

 

On peut en discuter sur le forum.

Séance de VENDREDI 29/06/2018 à Ti Koad

Roi des poubelles, un business où il fit fortune (311 ème fortune de France), franc-maçon, patron de discothèque, propriétaire d’un élevage taurin, l’emblématique président de La Paillade de Montpellier (club qu’il mena de la division d’honneur au titre national), Louis Nicollin, eut de multiples vies. La curiosité de son cas est que le 29 juin est à la fois le jour de sa naissance (1943) et de sa mort (2017), ce qui donne à ce grand collectionneur (sa collection de maillots est légendaire) un point commun avec Léon Zitrone, avec qui il partageait aussi un caractère bien trempé et le virus de la politique, au point d’avoir été condamné plusieurs fois pour fraudes électorales.

Résultat de recherche d'images pour "louis nicollin cartoon"

A l’image de son éclectisme, voici le récit d’une nouvelle séance de Parties Civiles où les découvertes furent nombreuses !

Résultat de recherche d'images pour "clank! jeu"Table 1, dite « Malversations » : Clank! vous amène aux souterrains sous la Tour du Dragon, réputés pour être l’endroit le plus dangereux du Royaume. Seuls les roublards les plus intrépides peuvent s’y faufiler pour voler le Dragon et en revenir vivants pour raconter leur histoire, sans se trahir par le bruit éponyme.

A ce nouveau deck builder, la lutte fut très serrée et c’est Paul Junior (118) qui en remontra à ses aînés: Armand (117), Mks (102), et Franck (46).

Table 2, dite « Sang et or »  : sur le terrain de Blood bowl on joue au football, dans sa version américaine, plus brutale et engagée que celui que nous connaissons dans le monde Ancien (d’où le nom du jeu). A ce sport de costauds, le fluet Baptiste n’a pas pesé lourd face à la solide charpente de Neox: c’est le président qui, au bout d’une lutte sanglante, s’est paré d’or.Résultat de recherche d'images pour "blood bowl jeu"

Table 3, dite « Straégie alternative » : un Navegador à cinq joueurs, et l’océan est vite occupé. Parti tard dans la course par les effets de l’ordre du tour initial, Tristan fait le constat que les conquêtes et les colonies lui seront inaccessibles, et décide de ne rien faire comme les autres. Il se lance à corps perdu dans une stratégie alternative consistant à noyauter les églises et les chantiers navals. Ce choix de stratège le mène à la victoire (106), devant Mickael (91), Xel (74), votre narrateur (73), et Jack (49), qui n’a même pas compté sa tuile bonus et quitte la table sur un constat froid comme la mort (« jeu d’optimisation, pas ma came »).

Table 4, dite « Division d’honneur » : à FeudumFeudum, injustement bannis et dépouillés de tout à l’exception d’une poignée de shillings et de quelques miettes, vous voyagez à travers d’étranges contrées médiévales pour récupérer votre dû et votre honneur perdu. Un jeu au design alléchant et au long cours, car à l’heure où nous quittions les lieux, François-René, Vincent-2 et Olivier y étaient encore.

Table 5, dite « Vocanique » : dans l’atmosphère aussi volcanique que le tempérament du regretté Loulou de Taluva, Dom et Jack-2 s’adjugent chacun une partie, Olive et Thomas rentrant bredouilles.

Table 6, dite « Chef de clan » : à Huns on vit Tristan confirmer son grade de chef de clan, l’emportant avec 27 devant Dom (18), Mickaël (18) et Olive (16).

Table 7, dite « Patience et longueur de temps » : à Le lièvre et la tortue, on parie sur des animaux engagés dans une course aussi incertaine que le championnat de France de football en version pré-quatarie. Xel s’adjuge une première partie, Jack-2 la seconde, dans une partie où votre modeste chroniqueur et Thomas n’ont pas misé sur les bons chevaux.

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum

Séance de VENDREDI 08/06/2018 à St-Elivet

Mahomet s’est éteint à Médine le 8 juin 632 (le 13 du mois de Rabi’ premier, selon le calendrier arabe). Celui qui va apparaître plus tard comme le Prophète de l’islam décède suite à une fièvre douloureuse et une longue maladie, peut-être consécutive à un empoisonnement. Il a environ 63 ans. Sa tombe est creusée à l’endroit même de sa mort.

Mahomet offrit l’image d’un homme énergique mais aussi pénétré de sa mission divine. Il se défend d’être poète et se juge incapable d’inventer par lui-même quoi que ce soit de comparable au Coran. Il se reconnaît faillible et ne se veut en rien différent des autres hommes. C’est un guerrier qui ne rechigne pas à donner la mort. Il aime les femmes et ne s’en cache pas. Il consacre par ailleurs beaucoup de temps à la prière et dédaigne les richesses de ce monde.

À l’instant de mourir, bien qu’il ait eu neuf femmes légitimes, il ne laisse aucun fils survivant susceptible de lui succéder à la tête des croyants. Abou Bekr remplace le messager d’Allah au terme d’une brève lutte de succession et prend le nom de khalîfa (calife), d’un mot arabe qui veut dire lieutenant ou remplaçant. Ce premier calife a 59 ans, figure parmi les plus anciens compagnons de Mahomet, et est aussi le père d’Aïcha, l’épouse préférée du Prophète.

Mahomet a soumis par les armes la partie occidentale de la péninsule arabe à son autorité en une dizaine d’années. Après sa mort, ses successeurs entraîneront leurs troupes à la conquête du Moyen-Orient et de la rive sud de la mer Méditerranée.

A Lannion, quelques années après, on était en plein ramadan, mais on n’a ni bu, ni mangé, ni fait l’amour, on ne s’est pas non plus maquillé et on n’a pas fumé – par contre, et c’est permis, on a vérifié – on a joué !

Table 1, dite « Sacrilège » : la bande des quatre fantastiques se reconstitue pour Lisboa – les règles étant encore fraîches de la semaine dernière. Mais le résultat fut différent, et conduisit à un sacrilège: la défaite de Tristan (124), dominé à la régulière par Thibault (132). Neox (112) et Xel (103) ont apprécié cette partie qui aboutit à des scores impressionnants !

Table 2, dite « Soumission » : à Inis – aimablement prêté par Neox qui-a-le-jeu-et-qui-aime-bien-mais-qui-quand-même-n’y-a-pas-touché-en-476-jours, Dom, Mks et votre serviteur découvrent un univers plaisant et un jeu retors où il faut surveiller les différentes conditions de fin de partie et gérer avec doigté son usage des cartes et son droit de passage. Le plus roué des trois a soumis les deux autres, remportant successivement deux parties d’un jeu malin – et peut-être voué à une domification rapide (« domifio subito » dit-on dans les grimoires) ?

Table 3, dite « Aumônes » : ici, on joua Huns – Thomas et Mickaël se sont adjugé chacun une partie, laissant Guillaume et Vincent-2 à leurs aumônes et leur insondable désarroi.

Table 4, dite « Sourate » : Baptiste est un fidèle de l’univers Warhammer (ici en version Underworld Shadespire) – un jeu aussi long à nommer qu’une sourate – et en fut récompensé.

Table 5, dite « Guerre sainte » :  This war of mine était terre de djihad pour des combattants aussi braves qu’anonymes !

This War of Mine : le Jeu de Plateau

Table 6, dite « Blasphème » : ici une partie d’Innovation rassembla Dom,Thomas et votre serviteur, qui l’emporta au terme d’une joute épique et splendide où les augures ont longtemps hésité avec Dom, en position de conclure mais pas assez haut perché dans le grade des cartes actives. Votre serviteur avait pour sa part un plateau de cartes presque vide, mais en tira miraculeusement (et par des procédés qu’on ne saurait nommer ici) un profit aussi éhonté qu’un blashphème !

Table 7, dite « Retour de pélerinage » : revenu de Canossa après sa déconfiture de la table 1, Tristan règle Xel et Thibault à Schwarzer Freitag – et à ce jeu boursier, c’était question d’honneur mais pas d’argent, croyez-le bien !

Table 8, dite « Coran continu » : à Codenames les rouges (Maïwenn, FR, Nourdine, Guillaume-alias-Yohann) ont était défaits par les bleus (Jérôme, Nicolas II, Axel, VHS, Xel) sur le score de 2-1. Une partie marquée par la domination croissante des bleus, qui ont dicté leur récitation au débit d’un Coran continu, alors que les rouges étaient en plein doute sur la signification de mots aussi profanes que S…e 2 (Colon, Tige). Il y eut aussi quelques situations cocasses, à l’image de l’indice Exclu 2 répété 2 fois – d’abord (Mouton, Noir), puis (Cours, Bar) – ça sent le vécu ! La conclusion vit votre modeste narrateur à l’oeuvre avec pour commencer un Mao Zedong 5 (Rouge, Marche, Chef, Appareil, Dragon), et pour finir le subtil Gros 2 (Bras, Géant).

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum.

Séance de VENDREDI 11/05/2018 à St-Elivet

Affluence moyenne pour ce vendredi coincé au milieu de ponts et de fériés. On y a vu des adhérents qui n’ont été recensés à aucune table (Frank, Michal et Jeff).

Table 1, dite « Multipède » : Mickaël, François-René, DocNico et Axel sortent Myrmes, un jeu de gestion de colonies de fourmis. Comme quoi il n’y a pas que les dungeon crawlers pour explorer des galeries souterraines, et pas que Agricola pour surveiller avec inquiétude les réserves de nourriture. Ce sont ceux qui n’y avaient jamais joué qui finissent en tête (F-R et Nicolas dans cet ordre).

Table 2, dite « Coulissante » : une partie de Room 25 regroupe Maël, Guillaume, Cédric et OlivierL. Malgré leurs efforts, les gardiens ont perdu et les prisonniers se sont échappés.

Table 3, dite « Désinfectante » : les quasi-barbus de la campagne Gloomhaven s’adonnent à leur activité habituelle. Mus par un civisme inattendu de la part de cette bande d’aventuriers cupides et sans foi ni loi, ils partent résoudre le problème de l’eau potable polluée (le changement climatique ce sera pour une autre fois) de la ville de Gloomhaven. Neox, découvrant qu’il pourra avancer vers son but de vie en ajoutant une variété de démon (Night) à son tableau de chasse, a le visage d’un enfant au matin de Noël. Cela a été quand même très serré. Dom aux choix tactiques imparfaits subit une attaque dévastatrice à l’entrée de la deuxième salle tandis que la coordination des déplacements et des combats du groupe est parfois approximative. Même si cette fois les Ooze trop statiques n’ont pas été bien méchants, la dernière pièce a été une course contre la montre. Julien tombé dans son élan, les autres finissent de nettoyer les réservoirs sous les attaques empoisonnées d’une nuée d’Imp, leurs points de vie diminuant à vue d’œil.

Table 4, dite « Gloomhaven-light » : poursuivant sur la thématique « exploration de salles en se faisant des amis … ou pas », la table 2 dispute un Dungeon Raiders. Guillaume ressort à la fois riche et vivant et l’emporte ainsi.

Table 5, dite « Désherbante » : un jeu récent avec des dés et des cartes, Huns, fait son premier tour de piste dans l’arène de Parties Civiles sous le regard attentif de Mickaël, Axel, Olivier et Maël (et même celui de F-R qui ne jouait pas). Cela avait l’air fort interactif, consultez le forum pour savoir ce qu’il en advint.

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum.