Après-midi goûter participatif DIMANCHE 15/04/2018 à Servel

Tout homme a son lieu naturel; ni l’orgueil ni la valeur n’en fixent l’altitude: l’enfance décide. Ce dimanche à Servel, il y avait beaucoup d’enfants, des très petits mais aussi de bien plus grands. Et les enfants y avaient pris le pouvoir, lassés d’être pris pour l’idiot de la famille. « Mais si mon petit chéri joue à ce genre de jeux à son âge, qu’est-ce qu’il fera quand il sera grand ? », se demandent les mamans ? Je les vivrai en grandeur nature !, répondent les enfants. Et j’étais bien un enfant, ce monstre que les adultes fabriquent avec leurs regrets.

En me servant du fondant au chocolat, j’avais les mains sales, et après en avoir repris, je crus défaillir, mais évitai la nausée. Je me jetai à corps perdu dans des jeux avec des gens d’un autre âge. Voyez plutôt: seul au milieu des adultes, j’étais un adulte en miniature, et j’avais des jeux adultes; cela sonne faux, déjà, puisque, dans le même instant, je demeurais un enfant.

Entre l’être et le néant, pendant ces quatre heures, je choisis d’être résolument en vie. Pour l’enfant de la ville que j’étais, les jeux étaient mes oiseaux et mes nids, mes bêtes domestiques, mon étable et ma campagne. La ludothèque de tous ces joueurs rassemblés, c’était le monde pris dans un miroir: elle en avait l’épaisseur infinie, la variété, l’imprévisibilité. Cette pile de jeux, pierres levées, droites ou penchées, serrées comme des briques, ou noblement espacées en allées de menhirs, je la rêvais chaque nuit, sentant que la prospérité de notre association en dépendait.

L’idée ne me vint pas qu’on pût jouer pour gagner. On gagne contre ses voisins, et avec Dieu car Dieu ne joue pas aux dés. Je pris le parti de gagner avec Dieu en vue de sauver mes voisins: je voulais des obligés, non pas des joueurs. Sortant de la salle, je pressentais confusément que nous n’avions pour dessein, sous prétexte du jeu, qu’à nous rassembler dans la communion des hommes. Car au final, à quoi bon jouer ? Une fois l’espérance du salut par la victoire rangée au magasin des accessoires, que reste-t-il ? Un homme, fait de tous les hommes, et qui les vaut tous et que vaut n’importe qui.

Après-midi goûter participatif DIMANCHE 18/02/2018 à Servel

C’est un dimanche gris, mais on sort. C’était coché de longue date. Plaisir de la découverte furtive, presque sans quitter son chez soi: on réalise qu’on n’était jamais venu ici. Pourtant, passée l’imposante église, elle se découvre en majesté. Oui, la maison de quartier de Servel se fond dans le paysage, mais elle est résolument contemporaine – en même temps comme ça se dit aujourd’hui. On entre, tout de suite les rires, l’odeur du café chaud, les gâteaux moelleux qui vous font de l’oeil. Il y a des enfants qui courrent, explorent l’espace. C’est grand, moderne, tout neuf – on n’est pas habitué. On joue à s’y perdre, mais bientôt, tout le monde se retrouve dans la grande salle. Il faut deux longues tables pour accueillir toutes les boîtes. Doucement, les tables s’organisent. On découvre de nouveaux jeux, on fait partager les siens. Il y a les figures familières, celles qu’on connaît moins, ceux qui sont venus s’encanailler avec les enfants, un prétexte. La salle est vaste, on n’entend pas trop le bruit, on ne fait pas attention au dehors. Puis soudain, on lève la tête, la salle s’est vidée à moitié. C’est l’heure, on ne va pas finir la partie. Le temps s’est étiré comme une première gorgée de bière qui aurait coulé tout l’après-midi. Maintenant il pleut dehors, on n’avait pas vu. Bien sûr, on reviendra.

Assemblée générale du 22/01/2018 à Ste-Anne

En ce lundi de janvier, à son assemblée générale, Parties Civiles a vu la vie en rose. La faute à un connecteur VGA capricieux, à quelques bouteilles de cidre harmonieusement déployées sur les tables, et peut-être aussi au petit supplément d’âme et de chaleur humaine qui nous caractérise. Un président passe, la vie tourne, mais les bons petits soldats roses que nous sommes continueront longtemps à ferroyer sur les plateaux, les séances de murder parties, et parfois même en grandeur nature.

PC_AG_2018_BilanFinancier

CR_AG_ordinaire_2018

PC à Fest4Games 13-14/04

Des nombreux particiviliens se sont déplacés pour animer ou visiter notre tanière à F4G.

Le samedi l’intérêt  pour les jeux de société a été sensiblement plus prononcé que l’année dernière. En dehors d’une table particivilienne (assez mobile par ailleurs) autour de London 1888 (cf CR plus bas) plusieurs autres tables d’initiation ont été jouées : Alien Frontiers, Taluva, Mouse & Mystics

Le jeu de rôle n’était pas en retrait avec le sérial Meujeu Kirdinn qui mena une table de Chroniques de Féals.

Le dimanche le public était un peu plus familial, Julien ayant présenté une belle table de X-Wing, Xel & François faisaient découvrir Endeavor, une re-table d’Alien Frontiers a vu la victoire d’Erzie – la chasseuse de dragons (et qui a auparavant remporté une partie de Agricola – Terres d’élevage face à David) , et puis encore une re-table d’Alien Frontiers avec des personnes qu’on espère revoir à Parties Civiles pour la terminer 😉 enfin une découverte agréable : Room 25, avec une thématique issue directement du film « Cube » et des mécaniques sympathiques pour un jeu d’une durée d’environ 30 min (1 min pour VHS qui s’est précipité dans une chambre inconnue pour  y fai… /SHLACK !!!/)
20130412_F4G_London1888

London 1888 : Jack The Ripper est sur la photo !

20130412_F4G_Feals

Odeur virile et musquée d’une partie de Féals…

 

En bonus, le point de vue du meurtrier, par David/Jack, plein de dépit et de fiel.
(Précision : Jeff est parti initier des jeunes à Taluva)

Samedi soir, Mara nous invite à une partie de London 1888. Jeff le commissaire, Xel l’inspecteur, Baptiste-à-la-queue-équine le prince, François le médecin, Marvin le marxiste qui pleure encore le décès tout récent du grand Karl, Jack qui avait sans doute un rôle extrêmement intéressant aussi mais qui m’échappe pour le moment, Vincent Mansfield, l’acteur, qui chérit par avance sa descendance à la poitrine avantageuse, et VHS le cocher méprisé de tous s’attablent donc autour de la carte de Londres, dans une ambiance pour le moins débridée. Parmi nous se cache Jack ; l’éventreur, pas le secrétaire.

Le respect s’impose tout d’abord pour Mara qui parvient tant bien que mal, aidée d’Antoine, à expliquer le jeu tandis que les conversations fusent à propos de tout et de rien, et que Jeff fait la sieste devant son café. Les premiers tours sont assez laborieux, chacun fouillant ses alentours immédiats, Jeff se réveillant, Jack faisant la navette pour servir le café. Et pendant qu’apparaît Mélanie, possible future recrue et adepte de GN, quelques rencontres ont tout de même lieu. Marvin et Jack s’auscultent mutuellement dans la  morgue, et Baptiste est rapidement écarté de la liste des suspects. Il quittera la partie peu de temps après afin de se remettre de tant d’émotions.

Deux meurtres plus tard, et sous une pluie battante qui ne s’interrompt que pour laisser place au brouillard épais londonien, Xel, qui a pourtant démissionné de son poste de commissaire, commence enfin un travail efficace d’enquête et s’acharne sur son ancien subalterne jusqu’à enfin démontrer qu’il n’est qu’un honnête policier. Mélanie, après avoir discuté de Montpellier, de Vin, de PHP, de Lille et normalement de Parties-Civiles avec Vincent, remplace Jack qui s’occupe d’installer des jeunes devant une table d’Alien Frontiers. Mara continue d’assurer son rôle de guide tout en remplaçant Baptiste au pied levé.

Vous suivez toujours ?

L’étau se resserre doucement autour de l’éventreur. Marvin organise manifestation sur manifestation afin de semer le trouble et de piéger les suspects. François utilise tous les passages secrets possibles et imaginables afin de se déplacer d’un bout à l’autre de la ville, et tente d’envoyer la moitié des suspects à la gare. Jeff se retourne vers le cocher et, coup de bol ou flair incroyable, met immédiatement à jour Jack, c’est à dire VHS. Dès lors sous l’impulsion de Marvin, plus moralisateur que jamais, tous vont tâcher de se comporter en citoyens respectables en se rangeant immédiatement du côté de la police, au prétexte fallacieux que mes actions étaient déplacées ou immorales. Je tente de m’expliquer, mais ils n’entendent pas. Pauvres fous. Jack remplace Jeff parti je ne sais où (Mélanie gardant le rôle de Jack, et moi aussi). Dans les troubles et la fureur, et malgré une première blessure infligée par Vincent qui pleure à chaudes larmes la pauvre Mary-Ann qui l’avait déniaisé, je mutile joyeusement une troisième victime. Ce sera hélas la dernière ; plutôt que de simplement m’arrêter, les exemplaires habitants de Londres m’encerclent enfin pour me tuer froidement, démontrant par là que leur morale élastique n’est qu’un prétexte à la sauvegarde de leur confort de petits bourgeois, et qu’ils ne savent que détruire ce qu’ils ne comprennent pas.

Pour discuter de cet événement  RDV sur le forum

Parties Civiles aux Forum des Associations de Lannion 8/09

Pour la première fois dans l’histoire de cette ville notre humble association présenta un stand (alone).

Le stand a attiré pas mal de curieux et potentiellement une grosse dizaine de personnes désirant de découvrir nos activités « en live ». Elles seront très bien venues lors de nos prochaines sessions.

Nous avons rencontré également les sympathiques representants de l’association Pérégrine – amateurs des lectures SF & Fantastique. Une majeure partie de membres de Parties Civiles est également lecteurs de ces « mauvais genres » (cf. notre section sur le forum), le lien vers Pérégrine figure désormais dans la liste des liens recommandés.

Grand merci à tous ceux qui ont contribué à la promotion de l’association, mention spéciale à Notre Illustre Président qui y a passé pas loin de la journée complète.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Beau et classe. Nous quoi...

AG de Parties Civiles : 9 mai 2010

C’est fait, l’AG ordinaire annuelle de l’association a eu lieu le dimanche dernier sous un soleil éclatant.

S’il n’y avait qu’une chose à retenir de cette AG c’est le souhait de la majorité de déplacer le jour de la séance « officielle » du jeudi vers le vendredi. Cette proposition ayant été votée c’est aux administrateurs de s’adresser aux gérants des locaux de St-Elivet pour voir si une salle est disponible ce jour là.

Le CR peut-être consulté sur le forum.

Nous avons quand même fait honneur à nos activités avec 3 tables de jeu :  Malédiction, Pandémie et Warhammer Invasions 🙂

Souvenirs de la convention C’hoari Ar Roll 2010

Quelque uns de nos membres se sont déplacés pour participer à cet événement ludique lannionais qui chaque année gagne en qualité.

Parmi les activités pratiquées : peu de jeux de rôles mais une « murder party » avec notamment Ania, Marvin, Jeff, et Marie-Anne. Elle a été animée par Votre Humble Serviteur croulant sous 20kg de mailles en acier 😉

Nolwenn a été maître organisateur des « Duels à l’épée », dont le système de touches est vaguement inspiré du Trollball. En gros il s’agit de se taper dessus avec des épées en mousse mais dans les règles de l’art. La murder en a bénéficié car un orc, échappé de la mêlée, arrivait régulièrement pour se faire humblement massacrer (merci Emile!)

Dans la soirée, et c’est une première pour cette convention, les jeux de plateau étaient massivement de sortie (l’année dernière on en a vu 1 ou 2 trainer). Jeff a pu gagner une Guerre de l’Anneau, Dominika, Marcin et Marie-Anne ont perdu face à Sauron aka Sebastian dans La Quete de l’Anneau, par ailleurs d’autres joueurs ont affronté les Cylons dans Battlestar Galactica mais aussi l’Overlord dans Descent,  testé un prototype d’un jeu de l’association amie de Brest : Conteurs de Ponant portant sur les jeux de pouvoirs dans l’ancienne Bretagne, stressé dans Space Alert, défriché l’Age de Pierre et quelques autres que j’oublie.

A noter : Pierre a participé au tournoi de Magic.

Le stand de jeux de plateau

D’autres photos de l’évènement peuvent être consultées ici et ici.

Voici quelques photos de la murder :

Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ! Mais qui est cette sombre silhouette encapuchonnée ?

Un sombre complot de l’hobbit et du prêtre de Sigmar ?

« Tu vas mourir infâme peau verte!!! » (cette dernière est en effet morte)

On a trouvé un… un… c’est quoi ?!

Article paru dans le Trégor

Convention C’hoari Ar Roll 2010

Pour la 10ème fois de suite les élèves de l’ENSSAT de Lannion organisent une convention de jeux de rôles dans leurs locaux le  6 et 7 février 2010.

Vous pouvez collecter des informations sur le contenu aisni que vous pré-inscrire sur le site de la convention : http://www.choari-ar-roll.fr

Pour la 2ème fois Parties Civiles s’y rendra pour faire sa pub et surtout pour participer à l’animation : une « murder » sera organisée par (et jouée en partie par 😉 ) les membres de l’association. Dans la soirée, si certain(e)s particivilen(ne)s se lanceront certainement dans les parties de jeux de rôles, d’autres, dont Votre Humble Serviteur, joueront dans la joie et bonne humeur à des jeux de plateau dans la grande salle. En espère nous voir nombreux 🙂

A la découverte des nouvelles terres ludiques

Ce samedi trois particiviliens ont monté une expédition dans le sud pour prendre connaissance des contrées exotiques au-delà de l’horizon… Jeff, Bruno et Votre Humble Serviteur sont allés à Kermoroc’h (entre Guingamp et Bégard) suite à une invitation lancée par des joueurs de ces terres lointaines. En fait à 20min de voiture.

Le lieu – une grande salle de fêtes – a accueilli une bonne trentaine de personnes dans une ambiance familiale et très ludique. Sur une table attendaient des nombreuses boites allant d’un Rumiscube en passant par Times Up et Risk et en finissant sur un Puerto Rico. De l’aveu des organisateurs, ils n’ont jamais eu le courage de se lancer dans la lecture de règles de l’illustre représentant de « l’école allemande ». Nous y avons ajouté quelques sacs de notre propre cru, puis, après avoir fait connaissance, nous avons recruté pour une première partie d’initiation à Les Aventuriers du Rail. Règles simples et déroulement fluide (heu… on a juste stressé un peu Bruno qui a mis de la réflexion dans le jeu 🙂 ) ont plus à nos deux recrues : Didier et André. Plusieurs autres tables de jeux se sont lancé en parallèle avec des choses plus legères (Risk, Clans, Times Up …). Avant le repas on a eu le temps de les initier à Carcassonne préhistorique, qui n’a pas été déprécié non plus.  Sur ces jeux d’apéritif on est passé vers ce dernier bien  nommé.

Le repas fut un régal.

La suite, vers 22h, s’est exprimé par une partie de Battlestar Galactica à 6 (dont Jeff et Bruno) et 2 Agricola à la suite (!) dont j’ai eu le plaisir d’initier les organisatrices : Anne,  Gwenn, Loezan. La fin : vers 4h du matin (dur le réveil le lendemain)

Bilan : une excellente  journée – soirée – nuit ludique. Bravo aux organisateurs ! On espère revoir à Lannion tous ceux qui ont accroché aux parties d’initiations.

Voici  le souvenir du periple :

kermoroch