Séance de VENDREDI à St-Elivet 27/07

Nous fûmes de nouveaux 7 hier à St Elivet, comme vendredi dernier. Pendant ce temps, une frange d’incorrigibles rôlistes se réunit au lieu dit Ploum’ pour se livrer à cette activité dans son propre coin.

Notre Humble Serviteur (NHS) Jack étant au nombre de ceq derniers, c’est Votre Modeste Serviteur (VMS) Marvin qui rédige ce CR.

Nous disions donc : deux tables.

Table n°1 dite « comme il faut, mais pas n’importe où »…

… où personne ne lança de dés, car cela n’est semble-t-il pas « comme il faut », mais échangèrent des politesses avec les PNJ (et plus si affinités). A Ploum’, donc.

Table n°2 dite « la Malédiction du jokari »…

… qui vit Xel, Mks, François-R., Vincent, Laurent, Frank et VMS s’attabler autour d’un BSG avec extensions (tous les personnages et la Flotte Cylon). Les plus avertis d’entre vous s’écrieront « Sept joueurs ? Mais alors vous avez eu recours au Leader Cylon ?! ». Hé bien oui, nous eûmes recours au Jokari Leader Cylon et par la grâce d’un tirage au sort des plus foireux, ce fut moi qui récoltait la chance unique de regarder les autres jouer.

La distribution réunit : Karl « Helo » Agathon (Xel), Louanne « Kat » Katraine (Mks), Tory Foster (Laurent), William « Dieu le père » Adama (François-R.), Félix Gaeta (Vincent), Kara « Starbuck » Thrace (Frank) et Caprica « Frak if you can » Six (VMS), dans le rôle du Leader Cylon.

Autant le dire de suite, cette partie fut une des plus pitoyables jamais jouée par les humains. Les deux premiers sauts furent à 1 et 2, ce qui évidemment fit de l’Amiral Adama un Cylon potentiel (il s’avéra qu’il avait bel et bien tiré trois cartes à 1 sur quatre). Mais en réalité les deux toasters étaient Mks et Frank, et ce dès le début du jeu. Résumons : deux Cylons présents dès le début et deux sauts de puce en début de partie. Ajoutez à cela quelques coups du sort malheureux et vous voyez le tableau : les humains se sont fait massacrés. Le pire est que nos amis Cylons n’ont presque rien eu à faire, sinon se délecter de la débâcle.

Et le Leader Cylon dans tout ça ? Hé bien je regardai la partie avec intérêt, mais je pleurai à l’intérieur de moi, car mon but était que les humains gagnent… après que j’ai joué une Crise Majeure. Manque de bol pour le Leader Cylon, il faut 3 actions pour obtenir l’une de ces cartes : 1 pour infiltrer les humains, 1 pour quitter les humains (et aller au Vaisseau de Résurrection) et enfin 1 pour prendre la carte. Et ensuite il faut la jouer. Je n’en eus même pas le temps (j’ai joué 4 tours en tout et j’ai perdu le premier à faire un truc inutile). Bref, je trouve le Leader Cylon potentiellement très frustrant, mais je le jouerai mieux la prochaine fois ! 🙂

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 24/07

Séance racontée par Jeff :

Partie de Kingsburg avec :
Chrystel dans le rôle du Prince, François René dans le rôle de la Princesse, François dans le rôle de la Damoiselle, Charles dans le rôle du Duc et Jeff dans l rôle du directeur de mines

Démarrage en trombe de la Princesse (du notament à son rôle). Le Prince suivait à quelques points derrière mais ne se laissait pas distancer.
Pas comme la Damoiselle et le Directeur.

Pauvre Damoiselle qui par deux fois a perdu un bâtiment, déjà un c’est dur mais deux c’est terrible.

La 4° année, le directeur revint en force et passa même en tête durant la 5° année.

a la fin du jeu, Jeff/le Directeur finit avec 38 points suivi de François René/la Princesse avec 37 puis Xel/le Prince avec 34, Charles/le Duc avec 31 puis François/la Damoiselle avec 25

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 20/07

Une séance estivale racontée par Marvin:

Avec l’arrivée des vacances, les locaux de St Elivet commencent à se dépeupler, mais par chance nous fûmes tout de même 7 hier soir.
Après m’être confortablement installé, je cédai ma place de MoM à François-R et rejoignit Xel et François pour une enquête de Sherlock Holmes : Détective Conseil – la 8ème.

Ce fut une enquête complexe et bien que nous en démêlâmes les grosses ficelles, quelques points de détails échappèrent à notre puissance de déduction. Nous passâmes également à côté de toutes les intrigues annexes. Nous réalisâmes donc un score très modeste de 10 points, mais la soirée fut tout de même très agréable.

Je quittai les lieux vers minuit, et souhaitai bonne nuit aux joueurs de MoM, qui étaient encore aux prises avec l’horreur et l’épouvante.

Corollaire de Jeff :

Jeff, l’infâme gardien a entrainé Sylvain, son frère et FrançoisR dans une partie de MoM.
Les pauvres enquêteurs crurent pouvoir s’en sortir mais l’horrible gardien ne leur laissa que l’illusion de l’espoir.

Au final, les grands anciens ont encore gagné

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 17/07

5 joueurs et une table dite « Communautariste » racontée par François, que nous remercions au passage pour son exposé d’histoire-géo. Il n’est jamais trop tard pour apprendre et se coucher moins bête ou plus savant. Parait-il.

Il y a 67 ans exactement, le 17 juillet 1945, la conférence de Potsdam, organisée par les puissances alliées pour fixer le sort des nations ennemies, débutait au château de Cecilienhof, près de Potsdam, à l’ouest de Berlin.
La conférence de Potsdam, qui prit fin le 2 août, est précédée des conférences inter-alliées de Téhéran, de Casablanca en janvier 1943 et de Yalta en février 1945.
Elle mit en place les « quatre D »: le désarmement ou la démilitarisation (mesures sur lesquelles on reviendra, après l’échec de la Communauté européenne de défense, lors des accords de Paris de 1954-55) ; la dénazification ou la destruction de tout ce qui se rapporte au nazisme (programme, propagande, lois nazies), la décartellisation des grands cartels fusionnés sous la tutelle nazie et la démocratisation.

En ce 17 juillet 2012, la conférence de Saint-Elivet se réunit pour une table unique, dite « constructive« .
Composée de quatre tauliers, Xel, Jeff, François-René, François, et d’un nouveau venu, Charles, trégorrois éphémère de cette saison estivale, elle vit 5 immigrants chinois pacifiques partir à l’assaut de Chinatown.
A cinq, Chinatown se construit vite, même si les joueurs optèrent pour des stratégies différentes: bails précoces pour Christel, patience constructive de François, échanges bisounours chez François-René, négotiations désespérées de fruits de mer pour Jeff.
Charles bénéficia quant à lui de la mansuétude de François qui lui céda amicalement un emplacement en or en 1967.
La partie bascula dans les derniers tours lorsque Xel toucha des emplacements stratégiques à même de bloquer ses adversaires à défaut de l’aider elle-même.
Son habileté dans les transactions la porta à la victoire à la tête d’un magot de 1 020 000$, devant François (malgré un dernier revenu faramineux de 380 000$ en 1970 avec deux « 6 » complets) ex-aequo avec Charles, 910 000$, F.-R., 840 000$, et Jeff, 830 000$.
Il est toujours étonnant de constater que les scores à ce jeu se terminent dans un mouchoir de poche, reflet d’une situation où les trajectoires individuelles s’effacent devant la puissance alliée d’une communauté en exil.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 13/07

3 Tables pour cette soirée :

Table n°1 dite « ensablée »…

… où Eliza, Michal, Xel, François-René et Laurent ont entamé Dune, une découverte pour la plupart autour de la table. C’est Laurent de la famille des Atreides qui remporte la partie.

Table n°2 dite « Pourcereax !!! heu… Pour Sauron !!! » …

… où Marvin a fait découvrir La Quete des Terres de Millieu à Sly « c’est pas possible d’être aussi vieux » et à Notre Illustre Président dit NIP. Voici ce qu’en dit Marvin :

Après un tirage au sort au suspens intense, Jibee joua Sauron, Sly et moi les « Héros ». J’optai pour « The Girl from Minas Tirith » et Sly pour le (la ?) rôdeur (rôdeuse ???) dont on ne sait pas grand chose.
Notre objectif secret était de remplir nos quêtes de départ et avancées, aussi nous les réalisâmes assez vite. Ce fut très facile pour Sly, beaucoup moins pour moi… je parvins à explorer Barad-Dûr in extremis, mais tellement in extremis que je sautai pas la fenêtre et décédai comme une merde au moment de repartir.
Jibee ne tira pas de bonne carte de Conspiration, aussi eut-il du mal à entraver notre course vers la victoire. Il nous fit tout de même quelques coups pendables, comme par exemple en tuant mon personnage au tour 2, même si je l’avais bien cherché en fait. (Famous Last Words de ce premier décès : « C’est bon j’ai encore toutes mes cartes, je peux affronter ce séide sans problème ».)
Finalement la partie fut assez peu tendue, mais j’apprécie toujours autant de jeu assez fluide une fois les nombreuses règles intégrées. Nous l’emportâmes donc, donnant raison au désormais célèbre proverbe : « A Qdtdm, c’est Sauron qui gagne, sauf quand c’est Jibee qui le joue ».

Tablen°3 dite « Allez en paix mes frères, les carottes sont cuites »…

… où Votre Humble Serviteur a inculqué les plaisirs de la vie monastique à Vincent et François dans un Ora & Labora. Le jeu commencé tardivement s’est terminé tardivement. La lutte acharnée pour être le meilleur prieur de la table s’est achevée dans une victoire dans un kleenex de VHS devant François. Vincenet fut un peu plus distancé mais fit un score honorable.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 10/07

Une table dite « le retour du fils de la vengeance » racontée par Xel :

 » Jarnaquerie » impériale
Le 10 juillet 1547, « Gui de Chabot Jarnac, dans un duel, fendit d’un revers de son épée le jarret à son adversaire François de Vivonne, seigneur de La Châtaigneraie. Ce coup fut trouvé très habile et fournit une expression proverbiale, qui a pris un sens odieux ; mais c’est un tort de l’usage, car le coup de Jarnac n’eut rien que de loyal, et le duel se passa dans toutes les règles de l’honneur. À la suite de cela, un jarnac s’est dit aussi pour un poignard. »

Point de duel en 2012 mais 5 joueurs autour d’une table : Laurent, Xel, François, NIP et Jeff.
Jeu du soir : Impérial.

NIP explique les règles à François puis la partie commence gentiment à la mode « bisounours » : tout le monde s’arme à donf mais pas un boulet de canon à l’horizon au grand dam de NIP et de Jeff qui voulaient sans doute que nous nous étripâmes violemment afin de pouvoir récupérer « nos » nations sans trop d’efforts…

Finalement l’Autriche-Hongrie sera la nation de Laurent, la France et l’Italie mes nations, l’empire britannique sera chez NIP puis chez François et finalement repris par NIP, l’Allemagne essentiellement chez François et Jeff aura été le Russe plein de ruse Moults péripéties plus tard – dont quelques combats quand même pour l’hygiène – alors que je pouvais terminer avec la France, j’offre un boulevard à Jeff qui met fin à la partie avec sa dernière taxation… Faute d’avoir – peut-être – gagné, je suis troisième avec 90 points, loin devant Jeff avec 113, NIP + de 90, François avec 88 et finalement Laurent…

Excellente soirée même si j’ai « laissé gagner » Jeff et NIP

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 06/07

2 tables ce vendredi, dont une exilée en terre de Ploum’. C’est Votre Modeste Serviteur (VMS) Marvin qui se colle au CR cette semaine.

Table n°1 dite « sociale asociale »

Où Marie-Anne a mené de main de maître le début de sa campagne Château Falkenstein et donné du rêve steampunk à Jack, Jeff, Sly-dit-le-Jeune et peut-être d’autres encore. On notera que cette activité hautement sociale s’il en est a été déportée à Ploumillau, loin du centre d’activité de notre belle association, pour des raisons sans doute tout à fait valables 😉
Gageons qu’ils ont passé une bonne soirée et que les dés ont roulé.

Table n°2 dite « Saperlipopette nous sommes 6, et c’est le nombre idéal pour jouer à BSG… Qu’est-ce qu’on fait ? »

Où Xel, Eliza, Mks, François-R et moi-même convainquîmes François que le Battlestar Galactica était the place to be pour un groupe de 6.

La répartition des rôles fut la suivante : Xel incarna Dualla et Eliza Karl « Helo » Agathon (RIP) puis Chef Tyrol. Les connaisseurs noteront qu’elle a donc interprété les deux « aimants » à n°8… Mks joua Sam Anders (un personnage sans intérêt, dans le jeu, s’il en est) et François l’implacable Amiral Cain. Quant à moi, j’optai pour la junkie Louanne « Kat » Katraine dont les capacités spéciales sont assez intéressantes tandis que François-R. se glissait dans la peau de l’affable Tom Zarek.

Nous jouâmes avec les deux extensions, ajoutant donc quelques personnages au jeu de base, ainsi que la terrible Flotte Cylon, mais sans New Caprica. François-R. fut notre bien-aimé Président, François notre implacable Amiral et je testai quant à moi le rôle éminement inutile stratégique de C.A.G.

Au final, Mks s’avéra être un Cylon et sa traîtrise nous fut fatale car il se révéla au moment précis où l’humanité attendait avec anxiété qu’il réalisât un saut. Ce qu’il ne fit point, donc, nous laissant aux prises avec une flotte Cylon pléthorique (deux basestars, deux raiders lourds et une bonne dizaine de raiders). En conséquence la population de civils chuta dangereusement, ce qui causa notre perte.

Notre seule consolation, à nous autres humains, fut d’avoir précipité le Cylon Tom Zarek (François-R.) dans le vide juste avant la fin de partie. Ca ne sert à rien, mais ça soulage.

Au final, la partie fut bien agréable, malgré la défaite, et mes brillants talents de psychologues me firent longuement soupçonner Xel et François alors que les deux traitres étaient Mks et François-R. Ce dernier s’étant gardé de toute hostilité (ou presque) jusqu’à l’ultime fin de la partie. M’enfin.

Je note que la Flotte Cylon est un ajout bien plus intéressant que New Caprica, mais qu’il complique singulièrement la tâche des malheureux humains ! Mais bon, un jour, je serai Cylon (ça ne m’est encore jamais arrivé, malgré un certain nombre de parties).

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 03/07

2 tables ce mardi racontés par Xel :

3 juillet : jour funeste en 1969 (mort de Brian Jones) et 1971 (mort de Jim Morrison) pour tous les fans de rock…

Mais en l’an 2012, 7 joueurs de PC se sont retrouvés autour d’une grande table et de deux jeux:

Françoise, Nathan et Frank se sont battus contre d’affreux virus (Pandémie) [je pense qu’ils ont été plus forts que le Mal => à confirmer par les participants] .Une deuxième partie « familiale » s’est initiée après le départ de Frank [victoire du Mal ?].

Jibee, Vincent, Jeff et moi-même nous sommes affrontés (jusqu’à une heure du matin !) autour du grand plateau d’Impérial. Vincent a bien souvent été apatride, Jeff a fait son Marvin, Jibee a récolté les fruits que j’avais semés en Iltalie… et j’ai été très longtemps la seule à essayer de soutenir les finances de la France.
Au final, Jibee l’emporte (avec 179 ?) suivi de très peu (174 ?) par Vincent qui fulmine, bien plus loin (139) VMN [votre modeste narrateur] et enfin Jeff (134 ?) qui n’a pas vu ses efforts récompensés et qui doit encore en « marviner » ce matin
Excellent jeu, hautement immoral donc hautement recommandable

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 29/06

2 tables pour cette séance comptant tout de même 6 joueurs :

Table n°1 dite « petits cheveaux – le retour »…

… où Sly the Ancestor, Michal et Marvin ont sorti Un monde sans fin. Je ne pense que Sly ait gagné car il concluait par « pas trop mal pour un jeu de hazard ».

Table n°2 dite « moine 2 – le retour »…

… où Xel, Jeff et Votre Humble Serviteur ont remis un Ora et Labora sur table. Cette fois-ci c’est le coté Irlande qui a été pratiqué : exit Vin, welcome Bière & Wiskey. Un peu plus de concurrence que dans la précédente session de ce jeu s’est vu sanctionnée par les scores en baisse. Néanmoins pas de changement dans l’ordre d’arrivée : VHS, Jeff, Xel.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum