Séance de VENDREDI à St-Elivet 30/12

Il y a exactement 100 ans apraissait le premier chèque barré en France. Et sinon à Parties Civiles 2 tables :

Table n°1 dite « Vous ne passerez paaaaaaaaaaaaaaas !!! » …

… et effectivement la fine équipe composée de Marvin, Jeff, Xel et de Franck n’ont pas réussi à passer en Mordor pour se débarrasser de l’anneau en plastique, cela malgré l’assistance extérieure de Marie-Anne. Le Seigneur des Anneaux – le jeu a gagné.

Table n°2 dire « choute choute dante taulque »…

… où François aka Blue Leader One et Françoise aka Green Leader Two ont été initiés aux arcanes de Ascending Empires accompagnés dans cela par Sly Why Is He So Old Man ? Becauuuuuse ! aka Yellow Leader Three et Votre Humble Serviteur aka Red Leader Four. Une partie de pichenettes sanglantes, où Yellow Leader Three a conquis aux premiers tours 3 planetes oranges (militaires) dans 3 cadrans différents et où Red Leader Four a bloqué 2 de ces planètes pendant plusieurs tours ce qui a forcement dégénéré en conflit ouvert. De leur coté Blue Leader One et Green Leader Two ont bataillé pendant un petit moment l’un contre l’autre mais de façon fort bien polie. Les choses ont commencé à devenir sérieuses quand Blue Leader One est à son tour entré en confilit avec Red Leader Four tout en bloquant un peu Yellow Leader Three. La Galaxie était à feu et flammes, au dépend d’ailleurs de la recherche : aucune des puissances en jeu n’a acquis de technologie de niveau 3 faute de temps consacré à l’extermination de son prochain. Au final Green Leader Two profite le mieux du conflit atteignant 39 points, suivie de Red Leader Four puis de Blue Leader One et de Yellow Leader Three. Une partie tendue comme on les aime. A noter une maîtrise incroyable de Green Leader Two concernant le pilotage de ses vaisseaux : plusieurs de ses pichenettes ont fait traverser, rouler, fait le boomerang à ses croisseurs sans qu’il sortent de la Galaxie. Incrédibaule.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 27/12

Il y a 27 ans on découvrait une météorite martienne ALH 84001 dans l’Antarctique. Et sinon à Parties Civiles 2 tables :

Table n°1 dite « cuite au four »…

Agricola et Star Wars : Un plagiat ?

… où Jeff recevait des cartes de folie lors d’un draft dan un Agricola joué avec François et Christel, une grande partie de ces cartes étant des équipements de transformation et de cuisson des céréales. A-t-il cuit ses adversaires ?

Table n°2 dite « mission accomplished » …

… où les jihadistes incarnés par Gérard ont livré une bataille acharnée aux ricains dirigés par Votre Humble Serviteur dans une partie de Labyrinth. Quel jeu. Mais quel jeu ! Piloté par les cartes (ou « card-driven ») avec des mécanismes inspirés légèrement de Twilight Struggle, il ne s’agit pas à proprement dit d’un wargame mais d’un jeu de plateau qui simule le combat de longue haleine et crispant que se sont livré… que se livrent les deux parties sus-citées. Le jeu est asymétrique car les actions que peuvent effectuer les 2 belligérants ne sont pas les mêmes. Les USA manoeuvrent à coup de déplacement des troupes, renversements des états, campagnes de démantèlement des cellules jihadistes etc, ceux derniers ne peuvent « que » propager les cellules en orient (moyen, proche et extrême) ainsi qu’en Afrique de Nord et en Europe puis y perpétrer des attentats voir lancer des jihad dans les pays musulmans. Les mécanismes collent à la réalité : les ricains subissent le rythme donné par les jihadistes, les effets de leurs actions sont radicales : forcer les alliances avec les pays « pacifiés », influencer les gouvernements ou  traquer et éliminer les cellules. Les jihadistes leurs opposent des actions qui visent à diminuer l’influence globale (ou la réputation) des Etats-Unis, affaiblir les gouvernements des états musulmans et  susciter l’apparition des gouvernements islamistes. Les évènements et personnages majeurs de cette periode (2001 – …) font partie du jeu : Oussama est là tout comme la bataillle de Tora Bora ou l’élection puis l’assassinat de Benazir Bhutto (dont c’était le 4e anniversaire justement le 27/12 – l’assassinat empêché par ailleurs pendant le jeu).  Petit laius sur la terminologie utilisée : bien que le jeu soit fait par une société américaine (GMT games) je n’ai pas détecté de l’approche partisane dans une thématique aussi scabreuse. Le terme « terroriste » n’apparait pas pour designer les jihadistes (précisément) et reprends uniquement dans les citations les termes utilisés par les 2 parties (« martyres », « bon gouvernement », « axe du mal » etc…). Chose étonnante : le jeu semble bien équilibré, ce qui est un exploit pour un jeu asymétrique de cette envergure développé en 1 an ou 1 an et demi. Il rend perceptible le « jeu » au chat et à la souris avec les points culminants quand les attentats sont déclenchés ou quand l’armée américaine balaye un régime islamiste. Si l’on fait confiance aux concepteurs et au sentiment rendu par le jeu, les enjeux hors pays musulmans sont minoritaires (mais pas négligeables) :  l’enjeu majeur est là où les régimes islamistes se créent et sont renversés. Quant à la partie jouée : elle a vu les ricains tarder à envahir Afganistan pour finalement lancer l’opération « Liberté Immuable » pour le « pacifier » et installer un « bon gouvernement ». Les jihadistes ont cependant réussi à installer un état islamiste en Indonésie ce qui a nécessité une opération « Tempête de la Jungle » pour y mettre terme. Tous les efforts pour desserrer l’étau américain se sont brisés contre la malchance aux dès de leur dirigeant qui perd ses dernières cellules lors du transit vers la République Démocratique d’Afghanistan. C’était une autre histoire…

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 23/12

Ce jour là on fêtait la Noche de Rábanos (Nuit des radis) au Mexique. Et sinon à Parties Civiles 2 tables :

Table n°1 dite « nourrie » …

… où, faute de temps, Marvin, Christel et JiBee ont fait un Agricola sur un coin de table. Marvin a construit une multinationale de production de nourriture qui lui a permis de gagner la partie devant Christel puis JiBee pour qui la nourriture n’était pas une sinécure…

Table n°2 dite « Star Wars » …

… où Michal, Gérard et Votre Humble Serviteur se sont lancés dans une partie d’Eclipse gracieusement prêté par notre bienveillant président. Forts de leur expérience de la soirée précédente où le jeu a été défriché, la partie était fluide et rapide : terminée avant minuit, une demi-heure après la fin de la partie d’Agricola. Le jeu en 9 tours était spontanement divisé en 2 phases : une phase de développement jusqu’à 5-6e tour, puis la phase des batailles jusqu’à la fin de la partie. Lors du 7e tour la base du centre de la « galaxie » fut assaillie par les flottes de Michal et de Gérard alors, de façon fourbe et parce qu’il est comme ça, en découvrant en fin de son tour le « saut du ver » (enfin je ne me souviens pas exactement du nom de la technologie) VHS a pu faire un assaut réussi sur un système de Gérard. Michal gagne son combat contre Gerard mais perds de très peu le combat contre la base centrale. VHS profite de l’affaiblissement de Michal pour attaquer à son tour et conquérir le centre. Le dernier tour n’est alors qu’un jeu au chat et à la souris et ne résulte dans aucun changement radical, la partie se solde par la victoire de VHS devant Gerard et Michal. Un grand coup de coeur pour ce jeu, s’inspirant de la logique wargamiste : « optimiser pour maximiser les chances dans l’affrontement », et qui met en oeuvre des mécanismes de spatio-économie et des combats simples mais terriblement efficaces.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 20/12

Il y a 33 ans naissait Andreï Markov, un hockeyeur russe. Et sinon à Parties Civiles ce fut l’affluence du mardi avec …

1 Table dite « ôte ton chevalier que je m’y mette » …

… avec Christel, Gérard, Franck, Jibee et Votre Humble Serviteur  attablées autour de Lancaster, un jeu à la thematique moyennago-anglaise comme son titre le laisse deviner. Il s’agit d’un jeu de … heu … je ne sais pas. Disons placement, tendance majorité avec des morceaux de bluff dedans, plutôt interactif d’ailleurs car les joueurs peuvent éjecter des adversaires d’une position acquise tout en optimisant leur coup courant. Comme dans la vie il y a deux types de joueurs : ceux qui aiment compter et les autres, une chose était claire dans mon esprit : ce jeu a été fait pour la première catégorie. D’ailleurs Gérard a « vendu » ce jeu comme un Caylusosemblable au grand dame de Jibee qui voyait le visage de VHS blêmir au fur et mesure des explications du jeu. De plus ce dernier n’a rien compris aux « moteurs à points » souvent présents dans ce genre du loisir ludique. Il a décidé donc de jouer un peu au petit bonheur la chance alors que les adversaires ferraillaient dur contre le perfide français tout en envahissant des châteaux de leurs compagnons du plateau. Franck en particulier bataillait dur et réunissait à tour de bras des écuyers en grand nombre. Je me fends ici d’une parenthèse : la vraie vie a pris pas sur la terminologie officielle du jeu, les chevaliers sont devenus des maîtres du stage et les écuyers – matière première facilement recyclable – des stagiaires. En revenant sur les mécanismes de jeu : il y figure un système de vote des lois  fort logique, mais malmené par les joueurs sus-cités, à mon humble souvenir une seule loi sur une douzaine a été adoptée. Et donc Franck qui était particulièrement actif et sévèrement pourvu en maîtres de stage est monté sur la première marche de podium. Arrivaient ensuite Jibee et VHS sur la même deuxième marche (soyons honnêtes : VHS n’a acquis ses points que grâce au caprice d’une divinité vouée au jeu et au hasard) suivis de Gérard et de Christel. Attention : ne déduisez pas de cette chronique que Lancaster soit un mauvais jeu. Je pense juste n’y avoir rien compris…

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 16/12

Une séance débutée par une sympathique surprise pour Votre Humble Serviteur sous forme d’un pot d’anniversaire à l’occasion du sien. Le pot fut d’ailleurs poursuivi d’un autre, celui offert par le centre St Elivet et son punch un tantinet traître 🙂

Et sinon 3 tables :

Table n°1 dite « no new rules »…

… avec un 7 Wonders et Franck, Jeff, Marvin, Marie-Anne, Nolwenn et Armel autour. Voici ce qu’en dit Marvin :

Après le punch on peut me faire jouer à n’importe quoi. Ce fut donc 7 Wonders.

Belle victoire de Jeff qui profite de son expérience pour mater les
débutants et quasi-débutants.

A noter : Armel est une figure notable du GN breton !

Table n°2 dite « new rules » …

… avec Ania, Françoise et Jibee autour d’un Ora & Labora. Ania joue et gagne en 25 manches.

Table n°3 dite « new rules aussi »

… avec Marcin, Michal et VHS autour d’un … Ora & Labora. Michal, sans pité ne fait aucun cadeau à ses adversaires, même à ceux qui ont leur anniversaire ce soir là, et gagne la partie.

C’est un nouveau Rosenberg, héritant conjointement des mécanismes de Le Havre et d’Agricola. Il surpasse à mon humble avis Le Havre aussi bien en mécanique (dont il est le plus proche) qu’en adhérence au thème : on ressent bien mieux la progression de la construction d’un monastère que la vie du port et de ses bestiaux qui s’y reproduisent. Agricola lui a legué l’aspect « occupation des terrains » mais cet ancêtre reste – toujours à mon humble avis – un petit cran au dessus, notamment grace à l’enorme variabilité que lui assure ses 300+ cartes…

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 09/12

Il y a 43 ans naissait Kurt Angle, un catcheur américain. Et sinon à Lannion 2 tables :

Table n°1 dite « so british »…

… où les joueurs, pour renforcer le ton international donné par la table n°2 ont parlé… heu… anglois. Voici ce qu’en dit Marvin :

Découverte d‘Hermagor pour ma pomme, dans une chaleureuse ambiance bilingue. En effet, afin de nous montrer à la hauteur de la table polonophone, et aussi parce que Jibee sortait tout juste d’une « training session » en anglais de 3 jours, nous avons joué en mode bilingue, passant allégrement du français à un anglais parfait, accent compris.
Cela n’a pas nuit à la qualité du jeu, qui reste sympathique dans la mesure où les interactions entre joueurs sont du types « politesse ». En d’autres termes on se rend service mutuellement. Le seul moment un peu tendu est la résolution du marché où le placement est pour le coup stratégique.

Sans avoir particulièrement déployé une tactique imparable, j’ai eu la bonne surprise de l’emporter avec 106 points devant Jibee 90, puis Xel 86 et François 80.

Table n°2 dite « so polish » …

… où les hard core gamers polonais : Michal, Eliza et Votre Humble Serviteur ont accueilli Maciek, un voyageur égaré à StElivet. Un Civilization fut sorti pour l’accueillir dignement. Pour mettre emphase Michal a sorti également son extension. La partie a été longue mais peu douloureuse car quasiment sans combats. Michal remporte par une victoire culturelle en tant que Al-Malik an-Nâsir Salâh ad-Dîn Yûsuf, à un tour devant votre Humble Serviteur (ARGH!!!). Grand jeu quand même, l’extension n’augmente pas vraiment le corpus de règles. Une reserve sur les cartes attribués aux personnages illustres : elles ajoutent à mon goût du chaos supplémentaire déjà suffisamment présent avec les cartes culturelles.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 06/12

1 table, décrite en détail – proverbe inclu – par François :

A la Saint-Nicolas, New-York prend l’accent chinois

Fuyant la crise de l’euro, Christel et François ont emmené Sylvain et JiBee à Chinatown faire fortune dans les commerces les plus variés.
Négociations tous azimuts, timides au début puis plus intenses et complexes au fur et à mesure que les années passaient, à coups de billards à trois bandes (je t’échange mon Take out contre ton emplacement si ton voisin me cède sa Factory), comme un avant-goût du sommet Européen….
Nos émigrants, partis avec 50 000$ en poche, rentrent au bercail riches de 820 000$ (Sylvain), 920 000$ (François), 930 000$ (Christel).
Quant au président, la chance du débutant et un sens certain des affaires le font franchir la barre du million, à 1 110 000$, grâce à des tractations stratégiques.

Sylvain quitte alors la scène (coïncidence, les cieux se déchaînent et un violent orage s’abat aussitôt sur la ville).
Pour faire passer la pilule, grand seigneur, le président, en guise de fortune cookie, initie à son tour C et F à la gastronomie allemande sous le doux nom de « Aber bitte mit Sahne », alias, « Avec une pointe de chantilly ».
A cet exercice, François ne donne pas sa part au chat et repart vainqueur, lesté de 47 boules de chantilly.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 02/12

« A la sainte Aurelie il y a Pandémie ». Et 2 tables :

Table n°1 dite « pustuleuse » …

… avec 3 parties relatées par Jeff :

partie 1 : Franck, Chrystel, François et JF
Un petit jeu sympa créé par Franck, Rapide, très interactif
partie 2 : Pandémie à 4 (les-mêmes que précedement)
Plein d’éclosions, des joueurs qui couraient partout pour contenir les maladies.
Fin de partie assez exceptionnelle, Franck vient de jouer et doit faire la propagation (4 cartes), François joue après lui.
3 remèdes sont trouvés.Il reste 2 cartes dans la pioche au moment que Franck prend. Le tour de François sera le dernier, si il ne trouve pas le 4° remède s’est perdu.
Mais François peut trouver le 4° donc victoire possible.
Il reste peut de cube de la maladie noire… Si Franck tire que des villes noires, c’est perdu…
Franck fait la propagation, il tire des villes noires le tas diminuent…
Dernier ville, une ville bleue! Victoire? Non, car cette ville provoque la dernière et fatale propagation.
partie 3 : Pandémie à 3 (Chrystel, François et JF)
Partie mené de mains de maître, victoire claire et nette (sur le dernier tour quand même).
La chance de sjoueurs est d’avoir pu trouvé le remède jaune très rapidement alors que cette maladie n’était présente qu’à Los Angeles et Mexico (proche de la ville de départ). Du coup, la maladie jaune a été éradiqué très rapidement.
Le remède bleu ayant été trouvé aussi rapidement ( et elle a failli être éradiqué), cela qui a permis aux joueurs de rester en Europe et Asie.

Table n°2 dite « tirez sur ma grosse dragonne »…

… où les joueurs de Descent : Eliza, Michal, Marie-Anne et Marvin ont affronté successivement deux ogres, un dragon femelle et un coffre abandonné. C’était la fête pour le dernier. Les ogres ont pris cher aussi. Par contre la dragonne fut un morceau difficile et VHS a fait jouer l’issue du combat sur un jet de dès… heureusement raté par la dernière aventurière vivante à savoir Marie-Anne. Mouahahahaaaaaaaaaaa. Parcequeeeeeeee.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum