Fromages, Galaxies et Pyramides à Perros-Guirec

Soirée du 20 Juillet à Perros-Guirec

Une nouvelle rencontre hors des tavernes lannionnaises – à noter la présence appréciée du soleil dont on était sans nouvelles depuis quelques jours !rftg_mondetourist_web

Alexandra, Jeff, Pierre et Marvin ont joué à « Race For The Galaxy« .


Pierre gagne la course grâce à sa tactique consumériste et en « laissant les autres produire à sa place » – c’est du joli.

Burg AppenzellChâteau Roquefort

Les mêmes enchaînent sur « Château Roquefort« . Les souris de Pierre sont les premières à accumuler les 4 fromages, après qu’un coup gagnant pour Marvin ait été annoncé par erreur – et vainement recherché !

Mais sa longue expérience du Rubik’s Cube permet à Marvin de prendre sa revanche à « Vitrail » !

Vitrail

Ouf, le grand chelem a été évité de justesse !! 🙂

Et pendant ce temps là, Sylvie, Véro, Cyril, Pascal et Thomas ont joué à « Cléopâtre et la Société des Architectes« .

joueurs_cleopatre_web

Cyril pose une mosaïque dans le jardin – Thomas surveille les travaux

Visiblement un jeu un peu plus long que ceux de l’autre table, mais c’était la partie de découverte pour tout le monde. Les joueurs ont rivalisé de « talents » pour bâtir les obélisques, sphinx et autres éléments du palais. Suite à l’inspection finale du chantier, c’est Cyril qui finit jeté aux crocodiles, et Pascal gagne devant les autres survivants.


Rendez-vous sur le forum pour discuter de ces jeux :

Evo : Extinction de dinosaures à Ploumilliau !

Soirée du 11 juillet à Ploumilliau – Article de Jeff

evo1_smallAu début des temps avant l’ère des pizzas, il y n’avait qu’une seule espèce de dinosaures, le Ludopathus Vulgaris.
Cette espèce donna naissance à 5 espèces. Le Thomasaurus, le Pascalodactyle, le Jackoraptor, le Mariannodon et le JeanFrancorus.
Ces espèces évoluèrent et prospérèrent gentiment au début.
Puis vint l’ère des pizzas, où l’on faillit voire la disparition du Pascalodactyle qui ne dut sa survie qu’à ses grands talents de pondeuse.
Le Jackoraptor fut longtemps l’espèce en tête de l’évolution, surtout grâce à sa longue queue mais ses capacités de déplacement étaient limitées et cette espèce fut rattrapée par les autres durant l’ère du thé-café.
L’espèce Mariannodon a quant à elle montrée de grandes capacités d’adaptation aussi bien au chaud qu’au froid ainsi qu’un grand sang froid puisque son espèce était apparu entre le cruel Jackoraptor et le terrible JeanFrancorus.
Le Thomasaurus était un dinosaure vagabond assez belliqueux qui parcourut pratiquement toute le monde connu c’est-à-dire l’aire de jeu.
Le JeanFrancorus prospéra tout en terrifiant ses voisins avec ces trois cornes et 4 paires de jambes.
Mais ce n’est pas cette espèce que les paléontologues retiendront, c’est le Thomasaurus qui a réussi à pondre là où le JeanusFrancorus aurait pu se développer.

En jeu Lannion !

Je me rends compte qu’à la vue des articles passés on pourrait penser que « Parties Civiles » soit une association à large composante « jeux de rôles grandeur nature ». Or ce n’est pas le cas, loin de là. Si cette activité est très photogénique, elle n’est pratiquée que par une petite minorité de ses membres. Ce qui nous réunit le plus souvent ce sont des séances de jeux sur un plateau ou des jeux de cartes.

Ainsi, le plus souvent le mercredi (pour l’instant) et le plus souvent au bar « Valseuses » (pour l’instant) on se retrouve autour d’une chopine et d’un jeu.

Comme par exemple hier :
Race for the Galaxy
‘Race for the Galaxy’ avec Marie-Anne (qui prend la photo) Pascal, le couple vainqueur : Alex et Pierre, Franck
neuroshima hex
‘Neuroshima Hex’ avec Thomas, Jacques et Nicolas (aka Marvin)

D’autres fois on joue à domicile :
Makabana
Autour d’un Makabana : Alex, Richard, Marvin, Marie-Anne et Elodie

J’en profite pour remarquer que les deux endroits (bar ou domicile) ont des avantages et des inconvénients complémentaires : un bar au centre de Lannion est facillement accessible mais il est impossible d’y faire un « gros » jeu et la musique est parfois incompatible avec le désir de communiquer. Chez soi c’est bien, mais à 10 ça commence à ne plus y rentrer et parfois il faut faire des bornes… Malheureusement les démarches pour trouver un local associatif pour pratiquer notre loisir à Lannion ont des beaux jours devant eux – Lannion est une jolie ville mais il semblerait qu’elle manque de structures pour accueillir des activités non vitales comme la notre (bien vitales pour nous cependant !). On préservera !