Séance de MARDI 04/08/2015 à Ti Koad

Nuit d’horreur à Ti Koad, peuplée de vampires, de zombies et autres créatures dégénérées dans le chaos issu du grand incendie de Londres de 1666.

londres_1666

On commence par 3 tables de 4:

Table 1, dite incendiée

Xel, Axel, Thomas et VHS tentent de reconstruire London après le grand incendie. Thomas établit sa suprématie avec 50 points, devançant Xel, 40, Axel, 39 (score méritoire pour une première partie). Je ferme la marche avec 33 PV, pénalisé par -11 PV sur les points de pauvreté.

Table 2, dite sanguinolante

François-René, Hélène, Baptiste et Nicolas chassent les morts-vivants de Zombicide. Dans la salle de presse, le commentaire des joueurs sera lapidaire: on a gagné, mais les chiens ont souffert.

Table 3, dite assiégée

Jérôme, Jeff, David, et Dominique s’attaquent à la cité de Carcassonne. Jeff la défend victorieusement à deux reprises.

Puis les tables se séparent, se décomposent et se recomposent:

Table 4, dite vampirisée

Xel, Axel, Thomas, VHS, et Dominique (rejoints par François-René et Nicolas dans un deuxième opus) combattent la canicule en chassant les ombres de Shadow Hunters. La deuxième partie, homérique, voit la victoire des chasseurs.

Alors que le chroniqueur s’éclipse, la ludopathie continue de sévir jusque tard dans la nuit….

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 18/03

Séance racontée par Xel :

« Quand à la Saint-Narcisse il y a trop de moucherons, pour le laboureur, ce n’est pas bon. »
Point trop de moucherons : neuf joueurs répartis sur deux tables.
Table 1 : Baptiste 2.0, Hélène 2.0, David, Gwen et Ulysse
Zombicide  : beaucoup de morts et de moins morts… Les humains ont-ils survécu ?
Table 2 : Jonathan, Thomas, Grégoire – de passage juste pour la soirée mais qui pourrait revenir plus régulièrement – et VHN
Brass : où Jonathan découvre le jeu et se débrouille très bien ; score serré entre Grégoire, Jonathan et Thomas, VHN loin derrière…
Amyitis : où Jonathan découvre le jeu et se débrouille très bien ; Grégoire fayotte avec Amyitis et l’emporte d’un cheveu, juste derrière, Jonathan le pro de l’iirigation, VHN et enfin Thomas.
6 qui prend : où Jonathan connait bien le jeu et ne se débrouille pas si bien que ça ; victoire en deux « parties » gagnées par VHN (Thomas a lui aussi remporté une partie *;) Clin d’œil).
Mise à jour de qualité : une plongée dans l’enfer de la Table 1, narrée par Baptiste dit « le Trésorier » :

Ce mardi il y eut notamment une table de Zombicide avec Hélène, David, Gwen, Ulysse et moi-même. Après explication des règles pour Ulysse et une présentation des extensions chiens zombies et chiens compagnons pour les vétérans David et Gwen, nous nous lançâmes vaillamment à l’assaut du scénario.
Notre but était de ramasser 7 marqueurs objectifs puis de nous enfuir à l’autre bout du plateau. Malheureusement pour nous, le premier objectif retourné fit apparaître l’abomination. Longtemps nous restâmes coincés dans les premiers bâtiments, fouillant désespérément pour nous équiper contre le monstre, tandis que les rues se remplissaient de créatures gémissantes.
Par chance nous pûmes confectionner un cocktail molotov. Il était temps car Hélène et moi étions déjà en zombivants et il nous restait encore les trois quarts du plateau à traverser.
Une sortie groupée dans les rues nous permit de progresser vers les objectifs restant. Grâce à deux persos possédant le lien zombie, nous résistâmes héroïquement jusqu’à la sortie et volèrent la victoire au nez et aux pustules des zombies.
Une victoire entachée par la perte, en début de partie, du chien Mauviette, qu’Hélène pleure toujours.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 17/01

fast-CR by Xel :
Zombicide : avec F-R (le zombiemaster), Baptiste & Hélène 2.0 (les zhumains rescapés) ; tout le monde était encore vivant à mon départ…
Tzolkin : avec Thomas (le loser/17), Virginie (la débutante qui débute bien/37) et VHN (qui a survécu et gagné sans vraiment le vouloir/64)
Level up : avec les mêmes => VHN l’emporte suit Thomas puis Virginie (1ère partie).
Terra Mystica : avec Jibee, Maud, Michal et Jack
Dark Moon : avec Jibee, Maud et Michal => en bon cylon, Michal extermine les humains
? puis Citadelles : avec Audrey, Baptiste & Hélène 1.0 et Frank
Level up : avec Audrey, Baptiste & Hélène 1.0, Thomas, Virginie et VHN => VHN l’emporte, suit Audrey, Baptiste, Thomas, Virginie, Hélène (1ère partie)
Roi de la soirée : F-R (galette apportée par Frank)
Et une table de JdR racontée par François :
Sylvain le jeune fait meujeuter à feu doux Ania, Jeff, Mr. Gwen, David et VHS dans l’univers clair-obscur de Shade. Nous laisserons dans l’ombre les ressorts de leur aventure pour ne pas la spoiler, mais ne manquerons pas de souligner la troublante coïncidence entre la date de cette partie et celle de l’arrestation, il y a exactement 69 ans, d’un autre personnage de l’ombre, Raoul Wallenberg. Héritier d’un empire industriel et financier, homme d’affaires dans plusieurs pays avant d’être envoyé à Budapest pendant la guerre, il bénéficiait d’un statut de diplomate, avec pour mission de contribuer à sauver les juifs de Hongrie. Utilisant la possibilité de délivrer des passeports temporaires déclarant que leurs possesseurs étaient des citoyens suédois en attente de rapatriement, négociant avec des officiels nazis afin d’obtenir l’annulation de déportations, il sauva ainsi plusieurs dizaines de milliers de JuifsIl fut  arrêté par l’Armée Rouge, probablement soupçonné d’être un espion à la solde des USA. Selon la version officielle des Soviétiques, il serait mort en 1947, d’une crise cardiaque pendant sa captivité, mais des témoins ont affirmé l’avoir vu vivant dans les prisons russes jusque dans les années 1980. En 2000, le nouveau gouvernement russe a conclu que Wallenberg était effectivement mort en 1947, mais exécuté.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 13/12

Séance à 4 tables :

Table n°1 dite « Cubes dans l’espaaaaaaace » …

… avec Julien, Hélène la briochine, Jeff, JiBee et Sly The Old autour du plateau de Eclipse !

Jeff commente :

Dans l’ordre de placement auttour de la galaxie:
Hélène avait la civilisation des scientifiques
Sly avait la civilisation des plantes vertes (si si, ça existe)
Jibee avait la civilisation des bourrins
Julien avait la civilisation des hommes de pierre
Jeff avait la civilisation des mechas dites « je construis plus et pour moins cher ».

Julien, le pauvre,a démarré entre le marteau et l’enclume. Hélène a voulu être trop guerrière contre les Anciens et a d’entrées de jeu perdu des combats. Le retard que cela a créé n’a jamais pu être rattrapé.
Sly et Jibbee s’étendait tranquillement.
Jeff aussi.Il avait aussi précisé « m’attaquer pas, vous regretterez »
Ils ne l’ont pas écouté.
Julien l’a attaqué,puis Jibee s’est dit « tiens je vais faire de même. » puis Hélène « oh, ça à l’air amusant de bâsher Jeff. »
Jeff avec sa capacité de construction de veau, a fait copuler ses robots et a construit plein de jolis vaisseaux avec certes peu de canons mais des bonus au toucher à faire pâlir un paladin armé d’une Holly Sword.
5 combats en un seul tour. 5 victoires.

Après cela, le tapis était déroulé vers la victoire et Jeff s’emparait du centre galactique.

Bilan:
Jeff, 1° avec 40 points
Jibee et Sly, 2° ex aequo
Hélène, avec une vingtaine de points finit 4°
Et Julien finit avec 20 points et seulement 2 systèmes. Il a souffert d’être en les 2 Jean- .

Table n°2 dite   » à géométrie variable » …

… racontée par Xel :

« Ecole des fans » : Level up avec Audrey, Rémy, Maud, Thomas, François et VHN où tout le monde a gagné – ou presque *;) Clin d’œil
« Ecole du fun » : Concept avec les mêmes où j’ai gagné avec Maud laissant les deux autres équipes dépitées *>:) Démon
« Ecole de la criminalité » : Citadelles avec les mêmes + Gwen + Vincent où certains furent régulièrement assassinés et d’autres dépouillés… Qui a gagné ? Bonne question ! Je ne connais que les scores de mes voisins : 16 pour François, 24 pour Audrey, 25 pour moi… les autres compléteront *B-) Relax, Max

Table n°3 dite « 4 badass guys » …

… où Marvin introduisit Nicolas, Vincent et Gwen aux plaisirs coupables de Chaos dans le Vieux Monde.

Table n°4 dite « 12 salopards » …

bisou !

… plus précisément 6 salopards : François-René, Frank, Sly The Young, Baptiste dit « Touffu », JC et Votre Humble Serviteur munis de leurs 6 chiens ont affronté les rues peuplées de monstres assoiffés de chair humaine dans Zombicide 2 : le retour des extensions. Partie épique où  Frank répéta tout le long de la partie « On va tous mouriiiiiiiir » . Il avait raison : les 6 sus-nommés à bout de souffle, légèrement putréfiés dans leur nouvel état de « gentil zombie » et après avoir sacrifié leurs canidés ont réussi leur mission.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 6/10

Compte rendu by Xel :
4 tables :
– Relic avec les 3J (Julien, Jibee, JC),
– Zombicide 2 (F-R, Baptiste, Virginie, Gwen et Laurent),
– Level up : trois parties (Audrey, VHN et Rémy qui gagne à chaque fois ;-)),
– Carolus Magnus (Jacques, Jeff, Thomas et François)
Des départs puis un Aventuriers du rail (Europe) avec François, Jeff et VHN ; je l’emporte, Jeff est juste derrière et François voyage encore en corail 😉
Des départs puis un Level up final avec Jeff, Thomas, François, Gwen et VHN ; je l’emporte su le fil (pour la première fois !)

J’ajoute quelques mots concernant Carolus Magnus :
– avec des bonnes règles c’est un bon jeu (c’est un tacle réglementaire et mérité)
– en plus de la mécanique à peine calculatoire il y un coté « bluff + pari » qui n’est pas pour me déplaire
– la configuration « 2 équipes de 2 » marche très bien
Précision kilométrique de Baptiste dit « un trésor capilaire »  sur la partie de Zombicide
:
20131206_235130

photo prise en pleine partie.
En rose c’est François-René, en violet c’est Laurent en noir c’est Baptiste. Le mort rouge au fond c’est Gwen

Le job est simple. Fouiller la prison du comté à la recherche de documents. La dernière vague d’invasion zombie a fait paniquer les autorités. S’occuper d’une troupe de criminels, d’accord, mais des criminels morts-vivants, non merci. Ils ont fait monter les prisonniers dans des bus carcéraux et avaient décampé fissa. Quelques jours plus tard, le directeur s’est étonné de la pauvreté du matériel administratif sauvé par ses hommes. Mais les matons ont tous refusé de remettre les pieds là-bas, en secteur contaminé. D’où l’annonce dans le journal. Six bonnes âmes, ou six imbéciles, sont réclamés pour ce travail. La prime m’a fait oublier toute prudence.

Me voilà donc dans le bâtiment principal, à faire le pied de grue avec quatre autres fauchés, attendant que le dernier d’entre nous dédaigne se pointer. Après une bonne heure d’inaction, nous décidons d’ouvrir une porte, histoire de. Ce que l’annonce ne précisait pas, c’est que cette foutue prison est déjà pleine de cadavres ambulants. La journée commence à peine que nous sommes en train de fuir devant une abomination et ses copains. Sauf que fuir à travers quatre ou cinq pièces maximum, ça limite vachement les possibilités.
Après plusieurs minutes de cache-cache, nous parvenons à éliminer les zombies les plus faibles et à boucler l’abomination en cellule. Ce répit nous permet de fouiller les autres pièces et de trouver la salle de contrôle de la prison. En jetant un œil aux écrans de surveillance, nous comprenons dans quelle merde nous sommes. Des dizaines de silhouettes titubantes se pressent devant les portes, griffant le métal en gémissant. Impossible de s’en débarrasser avec nos flingues. Coup de bol, un bidon d’essence aux trois-quarts plein traine dans un coin. Quelques bouteilles de bières, vides malheureusement, deux trois morceaux d’uniformes et nous voilà munis de beaux cocktails molotovs. Direction la porte, qu’on ouvre juste assez pour balancer nos cadeaux. Même le feu d’artifices de l’Independence Day n’est pas aussi jouissif.
A présent que les rues sont à peu près dégagées, l’un d’entre nous pique une voiture de police abandonnée et se lance dans un rodéo avec les passants. Il disparait bientôt de notre vue, chargé d’aller récupérer les derniers documents dans un autre bâtiment. Avec deux compères, nous nous partageons tronçonneuses, scies à béton et boucliers anti-émeute, bien décidés à défendre le portail qui a fini par céder. Nous n’avons pas à attendre longtemps. La puanteur de l’air s’amplifie au fur et à mesure qu’ils surgissent des décombres, escaladant les carcasses de voitures carbonisées. Certains sortent même des égouts, leurs corps putréfiés dégoulinant de détritus. Aveuglés par la faim, ils se jettent stupidement sur nous. Ca devient vraiment n’importe quoi cette mission. Le vrombissement de nos lames couvre à peine le bruit des os brisés. Des lambeaux de chairs volent dans tous les sens, et la quantité de sang qui nous recouvre me fait regretter de ne pas avoir pris mes Ray-Bans.
Mes bras commencent à être ankylosés. J’ai des cadavres jusqu’aux genoux et la vitre de mon bouclier est recouverte de viscères. Les morts-vivants sont de plus en plus nombreux. Impossible de voir où sont mes compagnons de galère à travers ce mur de corps dégénérés. J’ignore s’ils sont toujours en vie. Un géant obèse me charge, me renversant sous le choc. Je lui balance mon bouclier dans les rotules. L’acier traverse sans peine les os rongés par la pourriture, et le colosse s’effondre sur moi, s’empalant sur ma tronçonneuse. J’essaye en vain de dégager mes bras pendant que sa tête essaye de me mordre dans un dernier sursaut. Des mains décharnées me griffent le visage et les jambes. L’air empuanti et le poids du cadavre sur mon torse me font suffoquer. Bordel, j’aurais mieux fait de rester chez moi. Je perds connaissance.
Visiblement, ils ont eu la gentillesse de ne pas me bouffer entièrement. Ils m’ont juste croqué à droite à gauche, et m’ont refilé leur saloperie de virus. C’est bizarre, tout est plus lent. Même les couleurs ont changé. Regardant autour de moi, je vois que mes potes ont subi le même sort. Du coup les zombies hésitent, un peu comme s’ils se demandaient si on était leurs amis à présent. Le bruit de la scie à béton de mon voisin met fin aux réflexions. Ramassant ma scie, je titube à la suite de mes camarades pour trancher encore et encore. Je ne ressens plus rien, j’ai l’impression de flotter, d’être porté par des dizaines de bras. Je n’ai même plus la force de tenir mon arme. Je finis par éclater de rire. C’est vraiment une sacrée journée!

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 25/10

Plusieurs tables avec plein de joueurs rencontrés lors de Scorfel mélangés joyeusement avec des joueurs plus anciens. J’avais subi un pic de fatigue ce soir-là donc je ne me souviens pas de tout ce qui s’est passé ni de qui à joué à quoi …

Table n°1 dite « Etoiles au garde à vous » …

… jouée autour du plateau de Battlestar Galactica et racontée par Xel :

Les robots sont nos amis, c’est inscrit dans la Loi :
Loi Zéro : Un robot ne peut pas faire de mal à l’humanité, ni, par son inaction, permettre que l’humanité soit blessée.
Première Loi : Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu’un être humain soit exposé au danger, sauf contradiction avec la Loi Zéro.
Deuxième Loi : Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la Première Loi ou la Loi Zéro.
Troisième Loi : Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n’entre pas en conflit avec la Première ou la Deuxième Loi ou la Loi Zéro.
Toutefois hier soir, certains joueurs ont incarné de vils robots qui ne respectaient absolument pas la Loi…

Cinq joueurs et une assistante autour d’un BSG : Michal aka William Adama (Amiral du Galactica), François-René aka Gaïus Baltar (Président), Rémi aka Anastasia « Dee » Dualla, Jean-Charles dit JC aka Louanne « Kat » Katraine (pilote intrépide sous speed *;) Clin d’œil ) , Charlotte aka je-trouve-ce-jeu-complexe-donc-finalement-je-ne-fais-que-regarder-et-je-range-gentiment-les-cartes-compétences-par-couleur et VHN aka le courageux Karl « Helo » Agathon.

Le jeu débute doucement puis suite à une attaque cylon le vaisseau est envahi par un centurion… A plusieurs reprises, l’équipage tente de l’éliminer mais c’est Adama qui y parviendra. Un saut à 1 puis un deuxième à 2 et pas l’ombre d’un cylon… La croisère s’amuse *:P Tirer la langue
Finalement n’ayant rien d’autre à faire et avant de me faire jeter en prison, je me révèle et vais rejoindre mes amis sur le vaisseau de résurrection… A force de les appeler, ils arrivent en force et attaquent ! *>:) Démon
Magnifique spectacle sur le plateau : 2 Basestars, 10 ou 12 raiders, 2 raiders lourds et quelques vaisseaux civils au milieu de tout ça… Mais ceux qui me connaissent savent à quel point mes jets de dé sont redoutables : beaucoup de bruit pour rien [jets pourris comme d’habitude] *:(( En pleurs
Les humains sont lâches et n’arrêtent pas de s’enfuir, heureusement je pense avoir un ami sur le Galactica et même s’il ne s’est pas révélé, François-René devrait pouvoir m’aider. En bon Président pro-cylon, il jette en prison les gentils humains et tout d’abord Michal l’Amiral puis Rémi-Dee et enfin JC-Kat ! M’enfin malgré tout, ils continuent d’avancer…. Mon ami cylon se révèle et quitte le Galactica.
Nous observons de loin les ressources humaines toutes dans le rouge : 4 ou 5 populations, 2* de moral, 1 ration et 2 ou 3 de carburant. Ils peuvent gagner en avançant encore trois fois.
Point de Basestar à l’horizon pour les arrêter, est-ce la fin des Cylons ?
Au tour de Michal, la carte crise fait avancer mais ses effets sont dévastateurs [réussite – 1 ration / échec – 2 rations]… pour les humains qui meurent de faim *>:) Démon
* Dee « meurt » et est remplacée par Helena Cain
Tous les humains ont été « Amiral » ; Michal a cumulé les mandats « Amiral + Président » une fois F-R révélé.

Table n°2 dite « World War Z » …

… jouée autour du plateau de Zombicide.

Table n°3 dite « Le train sifflera trois fois » …

… jouée autour du plateau des Aventuriers du rail

Table n°4 dite « Breaking Bad » …

… jouée autour du plateau de Compounded. Là je sais qui a joué, j’y étais : Julien a expliqué les règles – assez simples somme toute – à Jeff et à Votre Humble Serviteur. Le thème étant la chimie, la piste de scores est le tableau périodique. Le jeu est bien fait, joli, le thème est original, même les pions ne sont pas des cubes mais des cristaux. Un brin plus interactif  que Tzolk’in  il n’est cependant pas fait pour moi, l’esprit Caylusien y flotte en spectre… Il semble que le jeu a été rejoué avec les rescapés de la table n°3.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

 

 

Séance de MARDI à St-Elivet 09/07

Une séance à 2 tables sur-racontées :

Table n°1 dite « on n’en sait pas plus » …

… à part que ce fut Brass avec JiBee, Xel, Grégoire et Thomas.

Table n°2 dite « on sait tout ! » …

… racontée tout d’abord par Darholm :

Une table de Zombicide avec F-R, David et moi. Le scénario consistait à entrer dans un grand bâtiment, le fouiller pour récupérer 6 cartes de vivres, les planquer dans une voiture et s’enfuir par l’autre côté du plateau. Globalement la partie fut une promenade de santé, nos persos étant rapidement blindés d’armes en tout genre. Les dés furent avec nous, et seuls deux des personnages furent blessés, là où des brouettes de zombies furent tués. David s’octroya même la gloire de faire cramer une abomination. La fuite en voiture à travers des rues bondées de morts-vivants se déroula sans accrocs, permettant à la moitié des persos de quitter les lieux. Nul ne sait si les autres s’en sortirent également vivants.

… ensuite David explosa sa fibre littéraire :

« Après qu’il ait été conté avec moult précisions au novice que je suis les mille et unes facilités que le jeu offre aux masses de chairs putrescentes et déambulantes pour nous occire plus aisément, et pour faire bonne mesure les quelques maigres règles cherchant à me faire croire qu’il serait possible d’échapper à la mort, Ned et Amy (François-René), Phil et Wanda (Baptiste), Josh et Doug (VMN) nous retrouvons dans une banlieue glauque et désertée avec comme objectif de trouver suffisamment de vivres avant de pouvoir décaniller en vitesse à bord d’une voiture garée là.

La soirée commence fort avec la découverte d’un bâtiment infesté de morts-vivants en mal de chaleur humaine, et l’apparition au bout de la rue d’une réelle abomination. Par bonheur, nous trouvons à peu près tous rapidement de quoi nous équiper, en particulier Amy que se fera longtemps plaisir avec une tronçonneuse ou Doug plus tard qui hésitera un moment entre une paire d’uzis ou une paire de canons sciés. Seul le brave Phil usera longtemps de son pistolet, et Wanda davantage de ses rollers que d’autre chose.

Nous pénétrons dans l’immeuble et parvenons à en garder l’entrée. La nuit s’avance et la déferlante attendue n’a pas lieu. VMN ose enfin respirer un peu et commence à entrevoir la possibilité de s’en sortir vivant. À coup de fouilles frénétiques dans l’immeuble, nous finissons par trouver plus de vivres que nécessaire, et par bonheur de quoi fabriquer aussi un cocktail Molotov qui permettra à Josh d’occire l’abomination. Autant qu’il soit possible de tuer un mort.

Tandis que Phil et Josh empruntent une voiture de police et remontent prudemment la voie. Ned, Amy, Wanda et Doug sautent dans une voiture garée dans la rue opposée, où sont chargées les vivres, et foncent à
tombeau ouvert vers l’issue de cette histoire. Hélas, après s’être écarté du véhicule afin d’achever quelques marcheurs odorants et automates, Doug reste en arrière quand le véhicule bondit vers une victoire joyeuse.

Phil et Josh trouveront-ils un passage pour sortir à leur tour du quartier ? Doug aura-t-il le temps de sauter dans leur voiture ? Une nouvelle abomination ou une troupe de runners viendra-t-elle anéantir
leurs espoirs ? L’histoire ne le dit pas. »

… enfin François-René ajouta sa petite prose :

Un groupe de 6 survivants (Doug , Josh guidé par David ,Phil et Wanda guidé par Baptiste à la chevelure au vent ainsi que Ned  et Amy guidé par moi-même) ambitionnaient de quitter la ville infestée  de zombie. Pour cela ils devaient récupérer des vivres , les charger dans une voiture et sortir de la ville. La partie fut simplifiée par la découverte très rapide d’une tronçonneuse par Amy et un peu de chance au dé dans les premiers combats. Tandis qu’une partie des survivants castagnaient du zombie à tout va, l‘autre s’occupaient d’aller charger la pim’s. Une fois le quota de nourriture atteins, Ned, Amy, Wanda et Doug montaient dans la pimp tandis que Josh et Phil montaient dans une voiture de police. Un groupe de zombie nous barrant la route Doug décida de descendre et de faire feu en disant je vous rattrape. Ned avanca un peu la voiture écrassant des zombies au passage et se rendit compte qu’il n’avait plus qu’à foncer dans la dernière rue pour se sauver avec les vivres et les deux filles. Ce qu’il advient des 3 autres survivants restent pour l’instant un mystère non résolu.

Si avec ça vous avez des questions…

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 02/04

Séance racontée par notre précieux trésorier :

Présents : Jérôme, François-René, Franck, Michal, Baptiste 1°, Baptiste 2, Hélène et Jeff

Table 1 dite « tuons ce qui est déjà mort » : Baptiste dit « L’aérodynamique », François -René et Michal sont partis tuer des zombies dans Zombicide.

Table 2 dite « essayons une nouveauté » : Franck et Jérôme ont joué à Wu shang, création de Franck

Table 3 dite « essayons une vieillerie » : Jeff a persuadé Baptiste dit « La comète » et Hélène à jouer à Corruption, un blue games de B. Faidutti.

Table 4 dite « dégainons les dés » : fusion des tables 2 & 3 autour d’un Dice Town.

La table 3 a vu une victoire du trésorier, normal dès qu’il s’agit de corrompre à coup de pot de vin et de mettre de l’argent en Suisse, on peut compter sur Harpagon.

La table 4 a vu la victoire de Jérôme suivi du shériff Franck puis loin derrière Jeff qui devance d’un malheureux point Baptiste et Hélène qui finissent 4° ex aequo.
A noté que le trésorier qui a été à la traîne tout le jeu, s’est hissé à la 3° place en braquant la banque.

 

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 14/12

4 Tables ce vendredi, sans doute pour fêter l’heureux évènement qui s’est produit chez deux de nos membres éminents.

J’ai évidemment pris des notes avant de quitter la salle, mais je ne les ai évidemment pas avec moi à l’heure où j’écris ces lignes.
Espérons que ma mémoire sera bonne.

Table n°1 dite « écervelée »…
… où des joueurs (allez, de mémoire, il étaient cinq : F-R, Maud, Marcin et la paire de Sly) se sont alliés pour étriper des Zombies. A part quelques blessures regrettables, je crois que les valeureux combattants ont terrassé tous les zombies et ont tous survécu. Tant mieux pour eux.

Table n°2 dite « petite » …
… où Jeff, Jibee et Julien se sont affrontés à Small World. Ce dernier fut le plus performant et remporta la victoire avec 103 points, devant Notre Illustre Président avec 96 points et Jeff avec 95.
La partie fut agréable si j’en crois cette citation de Notre Insouciant Président : « c’était sympa serré ».

Table n°3 dite « historiquement factuelle »…
… pour le résumé de laquelle je laisse la parole à François :

Une table, dite « Triplicée »

Après la défaite de Sadowa face à la Prusse, l’Empire d’Autriche devient en 1867 une « double monarchie » (impériale et royale) rassemblant l’Empire d’Autriche et le Royaume de Hongrie. Ainsi se mettaient en place des institutions qui dureront jusqu’en 1918: les « affaires communes » (guerre, armée, diplomatie) et les affaires à régler d’un commun accord: la Banque centrale, la monnaie, la politique commerciale, les chemins de fer, les postes et télégraphes. En 1879, l’Empire allemand et l’Autriche-Hongrie (les Empires centraux), constituent une alliance sous le nom de Duplice (Zweibund). Elle devint la Triplice (Dreibund) ou Triple-Alliance en 1882 quand l’Italie vient la rejoindre dans une optique défensive (après l’entrée des Français en Tunisie): elle ne doit fonctionner que dans la mesure où l’un des signataires est agressé.

Christel, Gérard, Baptiste « nuque longue » et François rejouèrent ce moment d’histoire à Impérial, se concentrant respectivement sur l’Autriche-Hongrie, l’Italie, L’Angleterre et la Russie, la France et l’Allemagne. Une Triplice se met en place implicitement, pendant que le pourtour du continent subit les assauts des Russes et des Anglais, qui cherchent à rompre leur isolement. Il est déjà fort tard quand les puissances, ayant bien peu avancé sur l’échelle de valorisation, amassent les armées dans un statu quo au pacifisme quasi-bêlant. La faute à une case Taxation peu visitée, et dont les règles ne seront vraiment comprises qu’en milieu de partie. C’est donc l’Autriche-Hongrie qui rompit la Triplice la première, attaquant sauvagement et sans raison apparente une usine Allemande. Les troupes attaquantes furent bientôt mises en déroute et cette aventure sans lendemain eut surtout pour effet d’affaiblir les deux puissances, qui déclinaient de concert. Christel, suivant les pas de François-Joseph, tenta de compenser les tensions créées par le compromis de 1867, en inaugurant le Drang nach Osten (expansion vers le sud-est, les Balkans) dans une logique de consolidation des positions acquises face à l’expansionnisme russe. Cette politique slave s’opposait aux visées de l’Empire russe sur fond de démembrement de l’Empire ottoman, antagonisme aux sources des causes du futur conflit mondial.

L’Italie, forte de sa base arrière protégée par son accord stratégique, lança alors un grand raid sur l’Atlantique, conquérant Espagne et Portugal, puis menaçant la France, qui ne dut son salut qu’à un raid des navires Anglais qui laissa en tout six unités sur le tapis. La France changea brièvement de mains, passant de François à Christel avant de faire le chemin inverse, mais sa stratégie brouillonne et un conflit incessant avec l’Angleterre l’épuisa rapidement, tout comme l’Allemagne, trop affairée sur le front Russe et Anglais. L’Italie, grand triomphateur de la Triplice quand l’Allemagne en fut la dupe, parvint ainsi rapidement à 25, mettant fin à la partie, et devançant les troupes Russes et Anglaises, bien placées. Son commandant, Gérard, fort chargé en obligations Italiennes, emporta donc logiquement la mise avec 93 points (dont 70 apportés par l’Italie!), devançant Baptiste, 82, et François, 71. Christel, victime de choix d’investissement malheureux, et bien qu’ayant les revenus les plus diversifiés, termina à 66.

Table n°4 dite « de la honte »…
… où Ania, Françoise et Votre Modeste Serviteur échouèrent lamentablement sur la septième enquête de Sherlock Holmes : Détective Conseil. Pour tout dire, nous ne répondîmes correctement qu’à 2 questions, tout en ayant lu de nombreuses pistes… Le score final s’avéra, bien sûr, négatif… Pas de quoi faire honneur à Sir Arthur Conan Doyle et à son illustre création.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 27/11

Encore une séance à 3 tables donc conséquente pour un mardi ! Alors que Fortune & Glory se morfond dans son armoire en attendant son funeste devenir…

Table n°1 dite « chair fraîche » …

… où un nouveau jeu fut testé par Franck, JiBee et François-René : Zombicide. Il s’agit d’un jeu purement coopératif où l’équipe des « survivants » doit heu… survivre. Enfin je pense. Je n’en sais pas plus. Bref regardez →  pour plus d’informations.

Table n°2 dite « minimondaine » …

… où Baptiste 1er dit « à capillarité modeste », Hélène et Baptiste 2nd dit « à chevelure flamboyante » ont abordé Small World. C’est Baptiste 1er qui termine … 1er.

Table n°3 dite « Wallace. What Else ? » …

… où Votre Humble Serviteur a fait du lobbying pour jouer à une création de son auteur favori. Entre Aeroplanes et Age of  Steam Marie-Anne, Xel et David ont hésité un petit moment pour enfin faire plaisir à VHS et choisir la pureté ludique qu’est AoS. Je pense au fond de moi-même que ce choix était dirigé par leur envie de contempler le sourire de joie enfantine et des lueurs de bonheur qui telles les fées de lumière se sont lancées dans une dance festive dans les yeux de VHS en évitant avec une agilité insoupçonnée les larmes d’émotion qui pointaient dans tous les coins possibles de son organe de vision. Mais je peux me tromper. Bref, après une explication rapide de règles, ainsi que quelques indications stratégiques, nous nous lançâmes joyeusement dans une compétition sauvage dont l’art de survie puis de victoire n’est connu que de quelques élus. Après un sauvetage de Xel qui a tenté un suicide économique en direct, on assistait à l’ascension de Marie-Anne qui a pris toutes les initiatives audacieuses qu’il convient de prendre dans ce jeu, alors que David prospectait dans un coin de carte sans subir – dans un premier temps – des affres de compétition. VHS tentait de faire sa place entre les deux joueuses qui ont rejoint son réseau dès les premiers tours, en aspirant goulûment les petits cubes de ressources si rares. Marie-Anne, assise par ailleurs sur un gisement de cubes, était longtemps pressentie vainqueur mais le sursaut d’orgueil et un peu de chance (si!) ont fait propulser VHS sur la 1ère place malgré une tentative de nivellement de points qui mettait illégalement Marie-Anne à l’égalité de VHS. Un peu plus loin sur la piste de scores David devance légèrement Xel.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum