Séance de VENDREDI 10/03/2017 à St-Elivet

Le 10 mars 1813, en pleine guerre contre l’Empire napoléonien, le roi de Prusse Frédéric-Guillaume III crée l’ordre de la Croix de fer (Eiserne Kreuz), avec une médaille en forme de croix de Malte. Cette décoration honorifique est calquée sur la Légion d’Honneur mais va demeurer strictement militaire. De prussienne, elle deviendra allemande en 1939, sur une décision de Hitler. Elle est depuis 1956 la décoration de référence de la Bundeswehr, l’armée de l’Allemagne démocratique.

File:1957ek1.JPG

La croix pattée noire apparait comme insigne héraldique de l’armée prussienne au cours des guerres napoléoniennes. Il s’agit d’un emprunt direct à la croix de l’Ordre des chevaliers teutoniques du XIIIe siècle, reprise au XVIIe siècle par l’Ordre équestre de la Tête-de-Mort. Lorsque le roi de Prusse devient empereur allemand, l’insigne est utilisé par le kaiser et l’armée du Reich sur leurs étendards. En 1956, la croix pattée noire devient symbole et cocarde de la Bundeswehr (Heer et Luftwaffe), la couleur noire étant remplacée lors de la réunification allemande par du gris et du bleu.

En-dehors de l’armée allemande, la croix de fer se retrouve chez des gangs, certains bikers, les Skinheads et autres groupes fascinés par l’imagerie martiale germanique, utilisant l’icône militaire allemande pour donner une image de dur, ou comme symbole de race rappelant la Swastika lorsque celle-ci est interdite. Beaucoup reconnaissent ne pas avoir suffisamment de culture historique pour connaître le passé du symbole militaire allemand, et prétendent confondre avec la Croix de Malte. On créa ainsi des accessoires pour bikers dérivés des trophées de la Seconde Guerre mondiale.

Le chanteur du groupe Metallica, James Hetfield, possède une version personnalisée de la guitare électrique ESP Eclipse (basée sur la Gibson Les Paul) avec la croix de fer sur l’avant.

Résultat de recherche d'images pour "ESP JH-6 Iron Cross"

204 ans après, à St-Elivet, beaucoup de batailles furent livéres, et on découvrira dans ce qui suit ceux qui, par leur combativité, puisèrent inspiration dans cet insigne. Comme la croix de fer est une décoration de période de guerre, aucune n’a été remise depuis mai 1945 et il serait bon qu’il en reste ainsi, car, comme le rappelait Francis Blanche, la guerre, c’est moche et ça ne sert à rien.

Table 1, dite « Conquérante » : à cette table d’Alien Frontiers, un combat serré oppose quatre apprentis cosomonautes. C’est Jeff qui s’envoie en l’air le plus haut (9), talonné par Tristan (6), Jack et Thomas (5).

Table 2, dite « Apocalyptique »  : Une table longue comme un jour sans pain et étendue comme les plaines de la Rhur rassemble Neox, François-René, Nourdine, Doc Nicolas, Christophe, Sophie, et Anthony dans l’univers apocalyptique de Zombicide. Il parait qu’ils s’en sont sortis.

Table 3, dite « Sinueuse » : Une table de Rallyman voit la victoire de Michal, devant Thomas et Jérôme.

Five Tribes : Les Artisans de Naqala

Table 4, dite « De fer et d’or » : Au cœur du Sultanat de Naqala, il existe une région montagneuse, difficile d’accès. C’est là que la tribu des artisans a choisi d’installer ses ateliers pour façonner des objets prestigieux : beaucoup d’entre eux sont simplement magnifiques et valent leur pesant d’or, mais certains, uniques, possèdent des pouvoirs… magiques ! Dans cette extension de Five tribes – les artisans de Naqala c’est Mickaël qui s’impose. Paul, Axel et Julien de Lannion en restèrent béats d’admiration.

Table 5, dite « Premier empire » : Alors que les premières tables se décomposent lentement, 18 minutes pour un empire réunit trois retardataires (Xel, Dom et VMN), rejoints par Tristan. A l’issue d’une joute farouche, Tristan s’impose de peu, avec le même score que Dom (11), mais plus économe de son budget. Xel (7) et VMN (5) ont pris note de la stratégie vitcorieuse et on ne les y reprendra plus à se disperser.

Table 6, dite « Cuirassée » : Il est encore question de course automobile à Hit z’ Road, qui réunit Thomas et Jérôme. Le premier cité s’impose, non par K.O. mais aux points.

Table 7, dite « La fin des haricots » : Nous replongeons dans la culture allemande, aux deux sens du mot, avec une partie de Bohnanza. Ce jeu de Uwe Rosenberg est aussi connu pour ses multiples extensions (Bohnaparte, Lady Bohn, La Isla Bohnita, etc.) et fut l’oeuvre de jeunesse du vénéré auteur d’Agricola, jeu mythique de nos chers adhérents et qui sacra son entrée dans la cour des grands. Agricola, on le note au passage en relayant une observation de Dom sur le forum, qui vient d’être devancé par Codenames dans les charts de Parties Civiles (59 à 57 à ce jour). A Bohnanza donc, la culture est d’abord potagère, celle des haricots en l’occurence, puis linguistique. On plante, on récolte, on échange ses graines, on parle un peu allemand pour déchiffre les cartes, et surtout on essaie de tout faire tenir dans deux petits champs ! Dans cette partie disputée, Paul et Xel (11) furent les meilleurs jardiniers, devançant Dom et Tristan (9). Je perdis 3 thunes à construire mon troisième champ, stratégie audacieuse autant que risquée à cinq et finalement perdante, qui explique la faiblesse de mon score (5).

Table 8, dite « Second empire » : La table 6 se réunit de nouveau, et 18 minutes pour un empire revient en piste. Une table au résultat incertain, mais, comme en atteste l’usage de l’adjectif second, il n’y aura pas ce soir de troisième opus de ce jeu. En revanche, il sera question un peu plus loin d’un troisième empire, cette fois d’un autre type.

Table 9, dite « Troisième Reich » : toutes les tables se confondent à la faveur de la nuit, et comme un seul homme, Parties Civiles (Tristan, Dom, Paul, VHS, Xel, Jérôme, Thomas) se retrouve à la table de Secret Hitler, un jeu   » à la Nosferatu », avec des libéraux, des fascistes, et Hitler (ce fier détenteur de la croix de fer en fit un emblème de la Wehrmacht), qui incarne le mécanisme original et retors du jeu, car au départ, les fascistes se connaissent, et connaissent Hitler, qui lui est dans le noir, comme les libéraux. Trois manches furent disputées, qui virent la vicotire de Dom – Hitler, désigné chancellier prématurément, puis la perte de Paul – Hitler, vaincu par une efficace coalition, et enfin le triomphe de Doc Nicolas – Hitler, indéchiffrable dans une partition aussi trouble qu’efficace.

Résultat de recherche d'images pour "secret hitler jeu"

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum.

Séance de VENDREDI 08/01/2016 à St-Elivet

Ce vendredi avait un petit parfum de fête, le trésorier ayant puisé dans la caisse pour nourrir et abreuver ses ouailles: galette, cidre, et têtes couronnées couronne. Coïncidence, ou pas, cette séance marqua un record d’affluence avec pas moins de 29 joueurs sur (au moins) 10 tables, et même 30 en comptant une apparition cameo de Vincent. Cette même date est enfin l’occasion de fêter l’anniversaire d’un certain nombre d’êtres chers (ou pas), que nous verrons surgir au gré des tables….

Table 1, dite « chevalière »

… où Dom, Thierry et Franck s’essaient à la nouvelle acquisition d’Axel: Mage Knight. Un jeu très très long, où ils explorèrent la plus facile des missions: la Première reconnaissance.  Dans ce jeu d’aventure, on contrôle un Chevalier Mage envoyé par le Conseil du Néant pour envahir l’Empire Atlante en éliminant Orques et Draconiens. Mais ces chevaliers font également peur aux habitants, qui leur ferment souvent leur portes (forteresses, tour des mages, cités) qu’ils devront parfois conquérir pour accroitre leurs compétences et accomplir leur mission… Une mission que nos quatre vaillants chevaliers ne purent mener à bien, jetant l’éponge à un tiers du scénario….

Il ya exactement 69 ans, David Jones surgissait du Néant pour envahir la planète musique. Mais c’est sous le nom de Bowie qu’il sera décoré deux fois par la Reine d’Angleterre, et fait Chevalier en 2003.

bowie 2

Table 2, dite « empathique »

… où Françoise, Julien l’aggloméré, Mickaël et Alwencouronne s’affrontent dans un Blood rage passioné, dont le vainqueur sera dévoilé en exclusivité sur le forum.

Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? Ce roman de Philip K. Dick campe un monde dévasté, où l’on tâche d’oublier le vide de son existence en cherchant à tout prix un lien d’empathie, par exemple en laissant allumé son poste de TV en permanence sur une émission de variété d’un présentateur toujours impeccable, frais et jovial. Le mercerisme, une religion où l’individu cherche à ressentir la « Passion » d’un nouveau Christ appelé Mercer, se pratique par le biais d’un appareil appelé boîte à empathie. Lorsqu’on y est connecté, l’on ressent violemment, jusqu’à en être physiquement affecté, le chemin de croix de Mercer, brutalisé et lapidé.

La plupart des espèces animales ayant disparu dans le cataclysme, leur simple possession est devenue signe, non seulement de richesse, mais aussi d’empathie et source de bien-être pour des Terriens isolés. Rick Deckard est l’un de ces hommes qui continuent à vivre sur Terre. Chasseur d’androïdes à San Francisco, il rêve de remplacer son mouton électrique par un vrai. Aussi, lorsque son supérieur lui apprend que des androïdes se sont illégalement enfuis de Mars vers la Terre, il espère que la récompense offerte pour leur capture va lui permettre de réaliser son rêve.

Roy Batty, le chef des réplicants renégats, est très intelligent mais peine à apprendre à gérer ses émotions naissantes. Il mène son groupe à la recherche d’un accroissement de leur durée de vie mais, au fur et à mesure, ses amis se font éliminer, rendant cette recherche difficile. Après avoir pourchassé Deckard, il lui sauve la vie, montrant ainsi au moins autant d’empathie que les humains qui cherchent à le tuer. Une hypothèse intéressante est que, avant sa mort, Roy voulut reproduire lui-même le maximum d’émotions humaines. De ce fait, l’on peut penser qu’en sauvant Deckard de la mort, il parvint à ressentir de la pitié et de l’empathie.

Dans le film Blade Runner issu du roman, Roy Batty est né ce soir, le 8 janvier 2016.

blade_runner

Table 3, dite « jouée d’avance »

… Julien le colocataire rejoint Baptiste au poil court pour défier Jean-Baptiste dans un Caylus au design new look. Faire appel au forum pour connaître le vainqueur relèverait de l’hérésie…

Table 4, dite « inhumaine »

… où Neox+Jérôme ont affronté Hélènecouronne+Baptiste dit le « deuil capilaire » + François-René dans un interminable Zombicide, toujours en cours à l’heure du bouclage. Retours possiblement sur le forum quand les joueurs seront sortis des bras de Morphée…

Ce même jour, le dictateur nord-coréen Kim-Joung-Eun fêtait ses 32 ans. Il avait invité plein de filles à sa fête d’anniversaire…

kim jiung eun

Table 5, dite « éventée »

… où Elaine campait un Jack l’Eventreur aux abois, pourchassé par Gael, Michal et Grégor dans un opus de Lettres de Whitechapel. Sa cachette éventée, le meurtier sera arrêté.

Table 6, dite « royaliste »

… où Marie-Anne survola les joutes de Kingsburg avec 58 PV, surclassant Jeff (47), Laurent (40), Thomas (37) et Xel (36). Mais une question demeure: a-t-elle joué seule ?

Il y a 20 ans, le dernier monarque Européen, François Mitterrand, rejoignait les forces de l’esprit.

mitterrand

Table 7, dite « 1 vs 1 »

… où Julien de Paimpol affronta Jacques, qui le terrassa par abandon, à un Dead zone titanesque dans l’atmosphère feutrée de la bibliothèque.

Table 8, dite « tortueuse »

… où Dom devance, dans cet ordre, Axel, Thomas, Votre Humble Serviteur couronne, et enfin Xel, sur les routes tortueuses de Cartagena.

Table 9, dite « nulle part ailleurs »

… où les bleus (Joan, Thomas et Votre Humble Serviteur couronne) devancèrent les rouges (Xel, Mickaël, et Dom) par 2 manches à 1 à Codenames. Face à une équipe bleue soudée, les rouges ont donné l’impresion de surtout jouer contre eux-mêmes. Pourtant, ce n’était pas bien difficile de trouver Char et Caisse avec un Voiture 2…

Ce n’est pas sans émotion que nous commémorons la disparition, il y a exactement 11 ans, de Jacqueline Joubert. Speakerine mythique, celle qui lança Dorothée, Récré A2 et Goldorak fit beaucoup pour la télévision française en donnant la vie à Antoine de Caunes.

joubert

Table 10, dite « capillo-tractée»

… où Jeff au poli fourni, Baptiste, nécessiteux capillaire, et Julien le colocataire s’affrontent dans un Splendor toujours en cours au milieu de la nuit. Retours possiblement sur le forum…

Elvis Presely aurait eu 81 ans ce soir, le double de ce que fut sa vie réelle. Aux temps de sa splendeur, celui qui a donné 1 156 concerts dans son pays aborait une coupe de cheveux ressemblant tant à la crête du dinosaure carnivore Cryolophosaurus que les paléontologues le surnommaient entre eux Elvisaurus.

presleydinosaure

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum

 

Séance de MARDI 22/09/2015 à St Elivet

Séance rapportée par Dom aka << celui qui a le pseudo ‘Bonjour’ >> :

En guise d’accueil, nous tenterons sans succès de résoudre le mystère « mais où sont passées les couturières ? » avec pour tout indice un jean ensanglanté abandonné.

 La Table 1 choisit Zombicide auquel s’attellent Hélène, Baptiste, Neox, Yann et F-R. Des rumeurs –que le Forum pourra démentir- suggèrent que Neox et Hélène se sont échappés, laissant les autres à leur triste sort.

 La Table 2 accueille Jean-Yves qui a découvert l’association au Forum éponyme. Flanqué de Xel, Jérôme, David, Thomas et VHN, le groupe se lance dans un Libertalia qui tient ses promesses de coups bas. A ce petit jeu, c’est le pirate le plus barbu (Jérôme) qui prend le large. Pour se remettre de ses émotions, le groupe sort un Dixit qui voit la victoire, d’un court museau de lapin, du conteur le plus chevelu (David). Avec des joueurs en moins (les plus raisonnables étant partis se coucher) et en plus (F-R réchappé de la fosse aux zombies), il y eut encore quelques rounds de Non Merci et de l’inévitable For Sale (dont c’était là le dernier match de préparation avant le fameux Festival Scorfel, dans moins d’une semaine qu’on se le dise !)

 —
Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum.

 

Séance de MARDI 15/09/2015 à St Elivet

Séance racontée par Xel :

Retour à Zombiland (première séance à St-Elivet)
Avec dans les rôles principaux : Baptiste, F-R, Neox, David, NIP, Thomas et VHN
En entrée : un tout petit Zombicide où les trois survivants [les trois premiers cités] sont rapidement passés à la casserole…*^O^||3 manger
En plat principal : un Alien frontier où le double président présent à la table – un peu zombi sur les bords – a gentiment prouvé qu’on pouvait gagner en étant malade *;) Clin d’œil
En dessert, un petit jeu coopératif, Les poilus, sans David – épuisé par sa victoire – et sans NIP – qui a aussi un métier – avec deux jeunes bleus – Baptiste et Thomas – qui ont péri avec leurs aînés…
Une vraie boucherie… le tout bien arrosé par la pluie ! *;) Clin d’œil
 —
Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum.

Séance de MARDI 04/08/2015 à Ti Koad

Nuit d’horreur à Ti Koad, peuplée de vampires, de zombies et autres créatures dégénérées dans le chaos issu du grand incendie de Londres de 1666.

londres_1666

On commence par 3 tables de 4:

Table 1, dite incendiée

Xel, Axel, Thomas et VHS tentent de reconstruire London après le grand incendie. Thomas établit sa suprématie avec 50 points, devançant Xel, 40, Axel, 39 (score méritoire pour une première partie). Je ferme la marche avec 33 PV, pénalisé par -11 PV sur les points de pauvreté.

Table 2, dite sanguinolante

François-René, Hélène, Baptiste et Nicolas chassent les morts-vivants de Zombicide. Dans la salle de presse, le commentaire des joueurs sera lapidaire: on a gagné, mais les chiens ont souffert.

Table 3, dite assiégée

Jérôme, Jeff, David, et Dominique s’attaquent à la cité de Carcassonne. Jeff la défend victorieusement à deux reprises.

Puis les tables se séparent, se décomposent et se recomposent:

Table 4, dite vampirisée

Xel, Axel, Thomas, VHS, et Dominique (rejoints par François-René et Nicolas dans un deuxième opus) combattent la canicule en chassant les ombres de Shadow Hunters. La deuxième partie, homérique, voit la victoire des chasseurs.

Alors que le chroniqueur s’éclipse, la ludopathie continue de sévir jusque tard dans la nuit….

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 18/03

Séance racontée par Xel :

« Quand à la Saint-Narcisse il y a trop de moucherons, pour le laboureur, ce n’est pas bon. »
Point trop de moucherons : neuf joueurs répartis sur deux tables.
Table 1 : Baptiste 2.0, Hélène 2.0, David, Gwen et Ulysse
Zombicide  : beaucoup de morts et de moins morts… Les humains ont-ils survécu ?
Table 2 : Jonathan, Thomas, Grégoire – de passage juste pour la soirée mais qui pourrait revenir plus régulièrement – et VHN
Brass : où Jonathan découvre le jeu et se débrouille très bien ; score serré entre Grégoire, Jonathan et Thomas, VHN loin derrière…
Amyitis : où Jonathan découvre le jeu et se débrouille très bien ; Grégoire fayotte avec Amyitis et l’emporte d’un cheveu, juste derrière, Jonathan le pro de l’iirigation, VHN et enfin Thomas.
6 qui prend : où Jonathan connait bien le jeu et ne se débrouille pas si bien que ça ; victoire en deux « parties » gagnées par VHN (Thomas a lui aussi remporté une partie *;) Clin d’œil).
Mise à jour de qualité : une plongée dans l’enfer de la Table 1, narrée par Baptiste dit « le Trésorier » :

Ce mardi il y eut notamment une table de Zombicide avec Hélène, David, Gwen, Ulysse et moi-même. Après explication des règles pour Ulysse et une présentation des extensions chiens zombies et chiens compagnons pour les vétérans David et Gwen, nous nous lançâmes vaillamment à l’assaut du scénario.
Notre but était de ramasser 7 marqueurs objectifs puis de nous enfuir à l’autre bout du plateau. Malheureusement pour nous, le premier objectif retourné fit apparaître l’abomination. Longtemps nous restâmes coincés dans les premiers bâtiments, fouillant désespérément pour nous équiper contre le monstre, tandis que les rues se remplissaient de créatures gémissantes.
Par chance nous pûmes confectionner un cocktail molotov. Il était temps car Hélène et moi étions déjà en zombivants et il nous restait encore les trois quarts du plateau à traverser.
Une sortie groupée dans les rues nous permit de progresser vers les objectifs restant. Grâce à deux persos possédant le lien zombie, nous résistâmes héroïquement jusqu’à la sortie et volèrent la victoire au nez et aux pustules des zombies.
Une victoire entachée par la perte, en début de partie, du chien Mauviette, qu’Hélène pleure toujours.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 17/01

fast-CR by Xel :
Zombicide : avec F-R (le zombiemaster), Baptiste & Hélène 2.0 (les zhumains rescapés) ; tout le monde était encore vivant à mon départ…
Tzolkin : avec Thomas (le loser/17), Virginie (la débutante qui débute bien/37) et VHN (qui a survécu et gagné sans vraiment le vouloir/64)
Level up : avec les mêmes => VHN l’emporte suit Thomas puis Virginie (1ère partie).
Terra Mystica : avec Jibee, Maud, Michal et Jack
Dark Moon : avec Jibee, Maud et Michal => en bon cylon, Michal extermine les humains
? puis Citadelles : avec Audrey, Baptiste & Hélène 1.0 et Frank
Level up : avec Audrey, Baptiste & Hélène 1.0, Thomas, Virginie et VHN => VHN l’emporte, suit Audrey, Baptiste, Thomas, Virginie, Hélène (1ère partie)
Roi de la soirée : F-R (galette apportée par Frank)
Et une table de JdR racontée par François :
Sylvain le jeune fait meujeuter à feu doux Ania, Jeff, Mr. Gwen, David et VHS dans l’univers clair-obscur de Shade. Nous laisserons dans l’ombre les ressorts de leur aventure pour ne pas la spoiler, mais ne manquerons pas de souligner la troublante coïncidence entre la date de cette partie et celle de l’arrestation, il y a exactement 69 ans, d’un autre personnage de l’ombre, Raoul Wallenberg. Héritier d’un empire industriel et financier, homme d’affaires dans plusieurs pays avant d’être envoyé à Budapest pendant la guerre, il bénéficiait d’un statut de diplomate, avec pour mission de contribuer à sauver les juifs de Hongrie. Utilisant la possibilité de délivrer des passeports temporaires déclarant que leurs possesseurs étaient des citoyens suédois en attente de rapatriement, négociant avec des officiels nazis afin d’obtenir l’annulation de déportations, il sauva ainsi plusieurs dizaines de milliers de JuifsIl fut  arrêté par l’Armée Rouge, probablement soupçonné d’être un espion à la solde des USA. Selon la version officielle des Soviétiques, il serait mort en 1947, d’une crise cardiaque pendant sa captivité, mais des témoins ont affirmé l’avoir vu vivant dans les prisons russes jusque dans les années 1980. En 2000, le nouveau gouvernement russe a conclu que Wallenberg était effectivement mort en 1947, mais exécuté.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 13/12

Séance à 4 tables :

Table n°1 dite « Cubes dans l’espaaaaaaace » …

… avec Julien, Hélène la briochine, Jeff, JiBee et Sly The Old autour du plateau de Eclipse !

Jeff commente :

Dans l’ordre de placement auttour de la galaxie:
Hélène avait la civilisation des scientifiques
Sly avait la civilisation des plantes vertes (si si, ça existe)
Jibee avait la civilisation des bourrins
Julien avait la civilisation des hommes de pierre
Jeff avait la civilisation des mechas dites « je construis plus et pour moins cher ».

Julien, le pauvre,a démarré entre le marteau et l’enclume. Hélène a voulu être trop guerrière contre les Anciens et a d’entrées de jeu perdu des combats. Le retard que cela a créé n’a jamais pu être rattrapé.
Sly et Jibbee s’étendait tranquillement.
Jeff aussi.Il avait aussi précisé « m’attaquer pas, vous regretterez »
Ils ne l’ont pas écouté.
Julien l’a attaqué,puis Jibee s’est dit « tiens je vais faire de même. » puis Hélène « oh, ça à l’air amusant de bâsher Jeff. »
Jeff avec sa capacité de construction de veau, a fait copuler ses robots et a construit plein de jolis vaisseaux avec certes peu de canons mais des bonus au toucher à faire pâlir un paladin armé d’une Holly Sword.
5 combats en un seul tour. 5 victoires.

Après cela, le tapis était déroulé vers la victoire et Jeff s’emparait du centre galactique.

Bilan:
Jeff, 1° avec 40 points
Jibee et Sly, 2° ex aequo
Hélène, avec une vingtaine de points finit 4°
Et Julien finit avec 20 points et seulement 2 systèmes. Il a souffert d’être en les 2 Jean- .

Table n°2 dite   » à géométrie variable » …

… racontée par Xel :

« Ecole des fans » : Level up avec Audrey, Rémy, Maud, Thomas, François et VHN où tout le monde a gagné – ou presque *;) Clin d’œil
« Ecole du fun » : Concept avec les mêmes où j’ai gagné avec Maud laissant les deux autres équipes dépitées *&gt;:) Démon
« Ecole de la criminalité » : Citadelles avec les mêmes + Gwen + Vincent où certains furent régulièrement assassinés et d’autres dépouillés… Qui a gagné ? Bonne question ! Je ne connais que les scores de mes voisins : 16 pour François, 24 pour Audrey, 25 pour moi… les autres compléteront *B-) Relax, Max

Table n°3 dite « 4 badass guys » …

… où Marvin introduisit Nicolas, Vincent et Gwen aux plaisirs coupables de Chaos dans le Vieux Monde.

Table n°4 dite « 12 salopards » …

bisou !

… plus précisément 6 salopards : François-René, Frank, Sly The Young, Baptiste dit « Touffu », JC et Votre Humble Serviteur munis de leurs 6 chiens ont affronté les rues peuplées de monstres assoiffés de chair humaine dans Zombicide 2 : le retour des extensions. Partie épique où  Frank répéta tout le long de la partie « On va tous mouriiiiiiiir » . Il avait raison : les 6 sus-nommés à bout de souffle, légèrement putréfiés dans leur nouvel état de « gentil zombie » et après avoir sacrifié leurs canidés ont réussi leur mission.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 6/10

Compte rendu by Xel :
4 tables :
– Relic avec les 3J (Julien, Jibee, JC),
– Zombicide 2 (F-R, Baptiste, Virginie, Gwen et Laurent),
– Level up : trois parties (Audrey, VHN et Rémy qui gagne à chaque fois ;-)),
– Carolus Magnus (Jacques, Jeff, Thomas et François)
Des départs puis un Aventuriers du rail (Europe) avec François, Jeff et VHN ; je l’emporte, Jeff est juste derrière et François voyage encore en corail 😉
Des départs puis un Level up final avec Jeff, Thomas, François, Gwen et VHN ; je l’emporte su le fil (pour la première fois !)

J’ajoute quelques mots concernant Carolus Magnus :
– avec des bonnes règles c’est un bon jeu (c’est un tacle réglementaire et mérité)
– en plus de la mécanique à peine calculatoire il y un coté « bluff + pari » qui n’est pas pour me déplaire
– la configuration « 2 équipes de 2 » marche très bien
Précision kilométrique de Baptiste dit « un trésor capilaire »  sur la partie de Zombicide
:
20131206_235130

photo prise en pleine partie.
En rose c’est François-René, en violet c’est Laurent en noir c’est Baptiste. Le mort rouge au fond c’est Gwen

Le job est simple. Fouiller la prison du comté à la recherche de documents. La dernière vague d’invasion zombie a fait paniquer les autorités. S’occuper d’une troupe de criminels, d’accord, mais des criminels morts-vivants, non merci. Ils ont fait monter les prisonniers dans des bus carcéraux et avaient décampé fissa. Quelques jours plus tard, le directeur s’est étonné de la pauvreté du matériel administratif sauvé par ses hommes. Mais les matons ont tous refusé de remettre les pieds là-bas, en secteur contaminé. D’où l’annonce dans le journal. Six bonnes âmes, ou six imbéciles, sont réclamés pour ce travail. La prime m’a fait oublier toute prudence.

Me voilà donc dans le bâtiment principal, à faire le pied de grue avec quatre autres fauchés, attendant que le dernier d’entre nous dédaigne se pointer. Après une bonne heure d’inaction, nous décidons d’ouvrir une porte, histoire de. Ce que l’annonce ne précisait pas, c’est que cette foutue prison est déjà pleine de cadavres ambulants. La journée commence à peine que nous sommes en train de fuir devant une abomination et ses copains. Sauf que fuir à travers quatre ou cinq pièces maximum, ça limite vachement les possibilités.
Après plusieurs minutes de cache-cache, nous parvenons à éliminer les zombies les plus faibles et à boucler l’abomination en cellule. Ce répit nous permet de fouiller les autres pièces et de trouver la salle de contrôle de la prison. En jetant un œil aux écrans de surveillance, nous comprenons dans quelle merde nous sommes. Des dizaines de silhouettes titubantes se pressent devant les portes, griffant le métal en gémissant. Impossible de s’en débarrasser avec nos flingues. Coup de bol, un bidon d’essence aux trois-quarts plein traine dans un coin. Quelques bouteilles de bières, vides malheureusement, deux trois morceaux d’uniformes et nous voilà munis de beaux cocktails molotovs. Direction la porte, qu’on ouvre juste assez pour balancer nos cadeaux. Même le feu d’artifices de l’Independence Day n’est pas aussi jouissif.
A présent que les rues sont à peu près dégagées, l’un d’entre nous pique une voiture de police abandonnée et se lance dans un rodéo avec les passants. Il disparait bientôt de notre vue, chargé d’aller récupérer les derniers documents dans un autre bâtiment. Avec deux compères, nous nous partageons tronçonneuses, scies à béton et boucliers anti-émeute, bien décidés à défendre le portail qui a fini par céder. Nous n’avons pas à attendre longtemps. La puanteur de l’air s’amplifie au fur et à mesure qu’ils surgissent des décombres, escaladant les carcasses de voitures carbonisées. Certains sortent même des égouts, leurs corps putréfiés dégoulinant de détritus. Aveuglés par la faim, ils se jettent stupidement sur nous. Ca devient vraiment n’importe quoi cette mission. Le vrombissement de nos lames couvre à peine le bruit des os brisés. Des lambeaux de chairs volent dans tous les sens, et la quantité de sang qui nous recouvre me fait regretter de ne pas avoir pris mes Ray-Bans.
Mes bras commencent à être ankylosés. J’ai des cadavres jusqu’aux genoux et la vitre de mon bouclier est recouverte de viscères. Les morts-vivants sont de plus en plus nombreux. Impossible de voir où sont mes compagnons de galère à travers ce mur de corps dégénérés. J’ignore s’ils sont toujours en vie. Un géant obèse me charge, me renversant sous le choc. Je lui balance mon bouclier dans les rotules. L’acier traverse sans peine les os rongés par la pourriture, et le colosse s’effondre sur moi, s’empalant sur ma tronçonneuse. J’essaye en vain de dégager mes bras pendant que sa tête essaye de me mordre dans un dernier sursaut. Des mains décharnées me griffent le visage et les jambes. L’air empuanti et le poids du cadavre sur mon torse me font suffoquer. Bordel, j’aurais mieux fait de rester chez moi. Je perds connaissance.
Visiblement, ils ont eu la gentillesse de ne pas me bouffer entièrement. Ils m’ont juste croqué à droite à gauche, et m’ont refilé leur saloperie de virus. C’est bizarre, tout est plus lent. Même les couleurs ont changé. Regardant autour de moi, je vois que mes potes ont subi le même sort. Du coup les zombies hésitent, un peu comme s’ils se demandaient si on était leurs amis à présent. Le bruit de la scie à béton de mon voisin met fin aux réflexions. Ramassant ma scie, je titube à la suite de mes camarades pour trancher encore et encore. Je ne ressens plus rien, j’ai l’impression de flotter, d’être porté par des dizaines de bras. Je n’ai même plus la force de tenir mon arme. Je finis par éclater de rire. C’est vraiment une sacrée journée!

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 25/10

Plusieurs tables avec plein de joueurs rencontrés lors de Scorfel mélangés joyeusement avec des joueurs plus anciens. J’avais subi un pic de fatigue ce soir-là donc je ne me souviens pas de tout ce qui s’est passé ni de qui à joué à quoi …

Table n°1 dite « Etoiles au garde à vous » …

… jouée autour du plateau de Battlestar Galactica et racontée par Xel :

Les robots sont nos amis, c’est inscrit dans la Loi :
Loi Zéro : Un robot ne peut pas faire de mal à l’humanité, ni, par son inaction, permettre que l’humanité soit blessée.
Première Loi : Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu’un être humain soit exposé au danger, sauf contradiction avec la Loi Zéro.
Deuxième Loi : Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la Première Loi ou la Loi Zéro.
Troisième Loi : Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n’entre pas en conflit avec la Première ou la Deuxième Loi ou la Loi Zéro.
Toutefois hier soir, certains joueurs ont incarné de vils robots qui ne respectaient absolument pas la Loi…

Cinq joueurs et une assistante autour d’un BSG : Michal aka William Adama (Amiral du Galactica), François-René aka Gaïus Baltar (Président), Rémi aka Anastasia « Dee » Dualla, Jean-Charles dit JC aka Louanne « Kat » Katraine (pilote intrépide sous speed *;) Clin d’œil ) , Charlotte aka je-trouve-ce-jeu-complexe-donc-finalement-je-ne-fais-que-regarder-et-je-range-gentiment-les-cartes-compétences-par-couleur et VHN aka le courageux Karl « Helo » Agathon.

Le jeu débute doucement puis suite à une attaque cylon le vaisseau est envahi par un centurion… A plusieurs reprises, l’équipage tente de l’éliminer mais c’est Adama qui y parviendra. Un saut à 1 puis un deuxième à 2 et pas l’ombre d’un cylon… La croisère s’amuse *:P Tirer la langue
Finalement n’ayant rien d’autre à faire et avant de me faire jeter en prison, je me révèle et vais rejoindre mes amis sur le vaisseau de résurrection… A force de les appeler, ils arrivent en force et attaquent ! *&gt;:) Démon
Magnifique spectacle sur le plateau : 2 Basestars, 10 ou 12 raiders, 2 raiders lourds et quelques vaisseaux civils au milieu de tout ça… Mais ceux qui me connaissent savent à quel point mes jets de dé sont redoutables : beaucoup de bruit pour rien [jets pourris comme d’habitude] *:(( En pleurs
Les humains sont lâches et n’arrêtent pas de s’enfuir, heureusement je pense avoir un ami sur le Galactica et même s’il ne s’est pas révélé, François-René devrait pouvoir m’aider. En bon Président pro-cylon, il jette en prison les gentils humains et tout d’abord Michal l’Amiral puis Rémi-Dee et enfin JC-Kat ! M’enfin malgré tout, ils continuent d’avancer…. Mon ami cylon se révèle et quitte le Galactica.
Nous observons de loin les ressources humaines toutes dans le rouge : 4 ou 5 populations, 2* de moral, 1 ration et 2 ou 3 de carburant. Ils peuvent gagner en avançant encore trois fois.
Point de Basestar à l’horizon pour les arrêter, est-ce la fin des Cylons ?
Au tour de Michal, la carte crise fait avancer mais ses effets sont dévastateurs [réussite – 1 ration / échec – 2 rations]… pour les humains qui meurent de faim *&gt;:) Démon
* Dee « meurt » et est remplacée par Helena Cain
Tous les humains ont été « Amiral » ; Michal a cumulé les mandats « Amiral + Président » une fois F-R révélé.

Table n°2 dite « World War Z » …

… jouée autour du plateau de Zombicide.

Table n°3 dite « Le train sifflera trois fois » …

… jouée autour du plateau des Aventuriers du rail

Table n°4 dite « Breaking Bad » …

… jouée autour du plateau de Compounded. Là je sais qui a joué, j’y étais : Julien a expliqué les règles – assez simples somme toute – à Jeff et à Votre Humble Serviteur. Le thème étant la chimie, la piste de scores est le tableau périodique. Le jeu est bien fait, joli, le thème est original, même les pions ne sont pas des cubes mais des cristaux. Un brin plus interactif  que Tzolk’in  il n’est cependant pas fait pour moi, l’esprit Caylusien y flotte en spectre… Il semble que le jeu a été rejoué avec les rescapés de la table n°3.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum