Séance de VENDREDI 3/03/2017 à la Ludothèque

Le 3 mars 2002, le peuple suisse et les cantons acceptaient l’initiative populaire pour l’adhésion de la Suisse à l’Organisation des Nations Unies. Le pays devint, à l’automne, le 190e membre des Nations Unies, et le petit Suisse devint grand… Mais alors, avant, la Suisse c’était quoi ? Voilà une question qui n’a pas manqué de trotter dans la tête des parti-civiliens, réunis pour l’occasion en un terrain neutre idéal : la Ludothèque.

Pour ce compte-rendu à 4 mains, dirigeons-nous d’abord vers l’aile Ouest, où nous retrouvons la patte de Dom (avertissement: ce récit est susceptible de contenir des faits alternatifs – il paraît que c’est la mode désormais).

Une soirée de découvertes pour cette table réunissant Tristan, VHN, Christophe, Thomas et Anne-Sophie, une locale venue découvrir nos activités. On peut dire qu’elle n’a pas été déçue. Deux parties de Kardinal und König pour commencer, qui finiront identiquement par une victoire du barbu blond (la première fois de justesse et sauvé par une route providentielle). Du plus léger pour continuer la soirée, avec le toujours plaisant Non Merci. Au terme de deux parties, le score est de 2 victoires pour Christophe, à chaque fois avec un score négatif. Histoire de ne pas en rester là, une troisième partie a lieu, remportée par Dom.

Anne-Sophie ayant pris congé après sa rencontre avec un responsable de PC, nos amies ludothècaires nous confient Pyramids, une nouveauté tout juste reçue de chez Iello. Un jeu de collection de cartes avec quelques contraintes sur leur pose, un élément de mémoire et des règles de scoring compliquées juste ce qu’il faut pour lasser. Unanimité de la table pour se déclarer peu convaincue (autant jouer à un classique comme Coloretto, plus simple et plus sympa NDLA) au terme d’une partie au score serré.

Résultat de recherche d'images pour "win jeu"

La table, rejointe par Neox et 4 autres, se lance dans un tournoi de Win !, aimablement confié par l’éditeur Funforge. Un party-game de tchatche et d’improvisation qui voit la victoire d’un Paul ravi de repartir avec une boite !

L’imagination ne manquant pas à Parties Civiles, la soirée se poursuit au delà de minuit par un Codenames improvisé utilisant les cartes portant des noms de personnages connus prélevées du jeu précédent. En deux manches gagnantes, et avec un échec total des Rouges dont les choix se fracasseront par deux fois sur l’assassin (Al Capone à la dernière tentative, puis Charlot) !

Depuis l’aile Est, votre modeste narrateur enregistra les faits suivants.

Du gros, du lourd, du brutal: voilà ce qui se tramait entre François-René, Jack, Jeff, Nourdine et VMN à la table de Trone de fer. L’invité surprise était Jérôme, un nouveau sympathisant, qui découvrait le jeu. et qui découvrait à ses dépends la difficulté de gérer des ordres non étoilés. Je peux en témoigner, jouer sans étoile c’est ardu. Le vote tant attendu sur les pistes permettant de modifier les précieux paramètres étant sans cesse différé, notamment par les votes « suisses » de Jack, longtemps détenteur du trône de fer, je passai le plus clair de mon temps à caboter non loin de l’île de Fer. Quand enfin ce vote intervint, je mis le paquet pour me retrouver haut gradé, avec trois étoiles. Mais entretemps la maison Greyjoy, que je conduisais, se trouva prise en tenaille entre les Stark au Nord (Jeff), qui cadenassaient le passage avec trois navires de soutien en mer, et les Lannister à l’Ouest, qui faisaient de même en patrouillant autour de l’île de Fer. Pour moi, au bout de huit tours, la messe était dite et la partie aurait bien pu prendre fin, mais la condition de fin prématurée de partie n’était pas remplie. Jeff était en tête et semblait promis à la victoire, mais il y avait encore deux interminables tours, que je suivis en mode distrait, pour apprendre à la fin que c’est Jack qui avait gagné. Selon les spécialistes, jouer à 6 est idéal pour la répartition des familles et l’équilibre du jeu, mais attendez-vous à ce que la partie aille au bout des 10 tours, armez-vous de patience et d’un barril de mousse…

Non loin de là, une partie de Five Tribes vit deux ax-aequo Camille et Axel, un duel que suivit Paul à son détriment. Un peu plus loin, Mickaël était venu avec son fils affronter Nicolas II, successivement à Titan Race, Rampage et Différence. Trois parties qui, étonnamment, virent le même résultat: la victoire de Nicolas II !

Dans l’aile centrale, on notera qu’Axel, Camille, Paul et Nicolas II s’adonnaient au Poker des cafards, et qu’une longue partie de Cuba réunit Xel, Baptiste au poil ras entouré d’un Doc’ Nicolas et d’un Vet’ Florian. Enfin, tandis que nous quittions les lieux entre complies et matines, une table de Mafia de Cuba emmenée par François-René se transforma subrepticement en Nosferatu. Il n’y a point d’heure pour partir dirent nos amis ludothècaires, fermez juste la porte derrière vous….

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum.

Séance de VENDREDI 29/04/2016 à St-Elivet

Le 29 avril 1945, tandis que la guerre touche à sa fin, les élections municipales donnent l’occasion aux Françaises de voter pour la première fois de leur Histoire. Entre les deux guerres mondiales, sous la pression des mouvements suffragistes et d’intellectuelles comme Louise Weiss, la Chambre des députés vota à plusieurs reprises en faveur du vote féminin. Mais ses propositions seront six fois repoussées par le Sénat. Les motifs des opposants tiennent à des préjugés personnels et à la crainte paradoxale que les femmes ne renforcent le camp conservateur. La gauche radicale et socialiste craint en particulier que les femmes ne rallient le camp clérical et ne se soumettent aux injonctions de leur curé !

Il faut attendre les soubresauts de la Libération pour qu’enfin les Françaises obtiennent le droit de vote et voir l’égalité des droits inscrite dans le préambule de la Constitution de la IVe République (27 octobre 1946). Mais la féminisation de la représentation parlementaire se fait attendre et le nombre d’élues à l’Assemblée nationale stagne aux environs de 30 (5% des députés) jusqu’en 1997, où laquelle il passe à 59 grâce à un effort particulier du Parti socialiste.

A noter, les militaires étaient aussi exclus du droit de vote mais pour d’autres raisons (quoi que…). C’est seulement le 17 août 1945 – quelques mois après les femmes – que les troupes de la Grande Muette ont obtenu ce droit…

weiss

71 ans après, à St-Elivet,  tout le monde a eu le droit à la parole, mais peu en ont usé. Tandis que votre chroniqueur débarquait d’un train de nuit, il découvrait le spectacle fascinant de 4 tables très studieuses, autour desquels s’amassaient des joueurs mutiques et profondément absorbés à leur tâche. Comme celle de la presse, la liberté de parole ne s’use que si l’on ne s’en sert pas…

Table 1, dite « Tambouille électorale » : Marie-Anne, Jacques et Franck revisitent Alchimistes, un joli jeu scientifique où l’on se bat pour la réputation d’être un chercheur efficace, soutenu par les mécènes, et surtout, un chercheur dont les théories se vérifient. Et des recherches, ce n’est pas ce qui manque, à tel point qu’une application sur smartphone est fort conseillée pour jouer ! Le résultat de cette partie haletante sera dévoilé par le comité Nobel du forum.

alchimistes

Table 2,  dite « Une attente sans fin » :  Mickael, Nicolas II, un de ses accolytes, le nommé Paul, et Frank s’essaient à Runewars,  un jeu très riche en matériel et règles, et surtout très long. Il semble que personne n’a gagné cette partie qui prit fin avant son terme faute de combattants….

Table 3,  dite « Cinq contre un » : Baptiste triomphe à Trône de fer, opposé à François-René, Hélène, Julien de Paimpol, Jérôme, et Nicolas-Neox. Hélène a dû jeter l’éponge avant l’heure, privée de territoire et peu soutenue par la gent masculine dans cette partie d’hommes… Mais où étaient les suffragettes ?

Table 4, dite « Conservatrice » : à Brass, Thomas (125) devance modestement Dom (113), Xel (105), et Tristan (104). Mais c’est quand même une victoire de plus à son palmarès, dans une table où le haut niveau des scores témoigne d’une intense bataille d’experts.

Table 5,  dite « Grande Muette » : à Black Vienna, Thomas, Xel, Tristan, Dom, et VHS échouent collectivement à deviner les trois espions dans ce jeu, qui, dans sa version originale, vous plonge dans l’univers de l’après guerre, quand le clan de malfaiteurs « Black Vienna » terrorisait la population de Vienne. il s’agit bien sûr de retrouver les trois personnages mystérieux et seule une enquête approfondie de combinaisons logiques permet de démasquer les coupables. Dans sa version DUC, il faut faire assaut d’imagination pour retrouver l’ambiance conspiratrice qui régnait dans la capitale autrichienne…

pic1734204

Table 6,  dite « Inexorable » : à Codenames, les rouges, Dom et VHS, pulvérisent (4-0) les bleus Thomas, François-René, tardivement renforcés par Nicolas II, un coaching qui ne s’avéra point décisif. Les rouges furent efficaces, sobres, et parfois chanceux (un Râteau est-il plus proche d’une Fourche que d’un Club selon vous?),  les bleus brouillons et déconnectés, et parfois trop subtils (à l’image du joli Somalie 2 pour Corne et Colonie).

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à Ti Koad 17/04

Séance racontée par François :

Beaucoup de monde à Ti Koad en cette soirée printanière. Tellement de monde que je ne saurais tous les citer. Je peux cependant vous dire que par une mystérieuse conjoncture astrale, toutes ces parties furent remportées par des dames, sauf une, pour une raison facile à deviner: elle n’était composée que de messieurs.

Table 1 dite « working girl »
A Brass, Xel devance d’une boule de coton Jeff. Thomas suit derrière et VHS termine non classé car il oublia de compter ses points à la fin.

Table 2 dite « une femme disparaît (voire plusieurs) »
Michal, dans le costume de Jack l’éventreur, perd à son tout dernier mouvement cette partie de Lettres de Whitechapel. Contre lui, un homme et une femme, qui se reconnaîtront.

Table 3 dite « gone girl »
Audrey maîtrise les couloirs du temps pour remporter une partie de Timeline, devançant Mickaël, Joanne & Co.

Table 4 dite « et Dieu créa la femme »
Cette table présidentielle autant que masculine ne livra pas ses secrets avant l’heure du bouclage. On y parla alchimie et combinaisons de substances aux étranges pouvoirs. Peut-être le vainqueur en fut-il fait femme ?

Table 5 dite « une femme sous influence »
Hélène mate François-René et consorts dans un opus de Game of thrones.

Table 6, dite « portait de groupe avec dames »
Audrey remporte un Level Up de fin de soirée qui réunit Xel, François-René, VHS, Thomas et Nicolas.

Bonus par David :

En ce soir de forte affluence, pas moins de six tables avec du cube, du trône de fer, et du jeu en réalité augmentée. D’autres vous apporteront toutes les précisions utiles. Laissez-moi m’attarder sur la table du coin à droite en entrant.

À cette table, l’événement de la soirée (si) ; Marine, ex-sociétaire ludique de Rennes, membre remarquable du monde associatif de la région, et pilier de Scorfel depuis deux ans fait à Parties Civiles l’honneur de sa présence. Et nous, Audrey, Dom et moi-même, d’en profiter pour explorer la prometteuse pile de boîtes colorées qu’elle apportait pour l’occasion.

Nous commençons donc avec une partie de Gaïa, coup de cœur de notre invitée d’honneur lors d’une visite à Essen. Gaia est un jeu rapide et aux mécanismes simples ; posez des tuiles de terrain, bâtissez des villes, soyez le premier à placer tous vos meeples. Les règles sont expliquées en quelques minutes, et la première partie est emportée presque aussi rapidement par… Dom. Je ne peux que répéter ce que j’ai déjà pu écrire en commentaire d’une soirée passée ; ne jouez avec Dom que si vous aimez être humilié de manière propre et efficace.

Marine remet toutefois les pendules à l’heure en gagnant la seconde manche. Nous continuons sur les jeux simples avec une partie de Yucata, un jeu de piste et de deck où il faut faire la course intelligemment pour ramasser les pierres qui rapportent des points et éviter les autres. Cette fois, c’est VHN qui part premier et s’arroge la première la place.

Désireux de partir tôt, j’abandonnais là, après un tour de salle curieux, la foule absorbée dans ses cartes et ses figurines. Nulle doute que la soirée a duré bien plus longtemps et produit bien d’autres événements encore. Merci à Marine, à une prochaine j’espère.

Pour discuter de cet événement RDV sur le forum.

Séance de MARDI à St Elivet 31/03

Raconté par Baptiste dit le « deuil capilaire » :

6 présents pour une partir du Trône de Fer. Franck, arrivé tardivement, assista à la fin de l’explication des règles et à la mise en place des joueurs.

Tout commença avec Maud Barathéon qui lança un raid éclair sur Port-Réal. Dom Greyjoy se mit lui à taper allégrement sur Audrey Lannister. F-R Stark descendit tranquillement du nord, pendant que Neox Tyrell et VSH Martell remontaient lentement vers le sud.

Les Barathéons atteignirent rapidement 6 châteaux (tour 4 ou 5), alors que les Lannister se retranchaient sur Port-Lannis, encerclés par les Poulpeux. Le Nord resta aux mains des Hommes du Nord, qui après en avoir verrouillé l’accès, fondirent sur les Fers-Nés. Au sud, Tyrell et Martell s’observaient avec confiance (mais prudence), mais se battirent néanmoins pour le vin de La Treille, qui passa assez vite sous protectorat Martell.

La partie bascula lorsque le Cerf céda peu à peu ses possessions immobilières sous les coups de crocs du Loup et des tentacules du Poulpe. Le lion en profita pour redorer son blason et reprendre une partie de ses anciens territoires. En bon brestois, VHS prit la mer, remonta la côte ouest, et débarqua dans le nord pour taper sur quelques Fers-Nés.

Stark devint de plus en plus fort, Greyjoy repoussa les Martell, Barathéon lécha ses plaies, Tyrell consolida sa position et Lannister se mis à chercher un domicile. Voyant la fin du jeu arriver, VHS s’en pris à ses voisins Tyrell et Barathéon, crachant ainsi sur l’entente cordiale tacite qui s’était établie. Westeros s’inclina dans le même tour sous la botte Stark qui empocha les clés de son 7ème château.

Au tableau des scores, cela donna : FR 1er, Dom 2nd avec 6 châteaux, VHS 3ème avec 4 châteaux, Neox et Maud à égalité avec 3 châteaux et Audrey ferme la marche sans toit au-dessus de sa tête.

Pour discuter de cet événement RDV sur le forum.

Séance de MARDI à Ti Koad 24/02

Table n°1 dite « féodale », racontée par Jeff :

François-René Stark, Pierre Baratheon, Jeff Martell, Nicolas Tyrell, Justine Lannister et Leo Greyjoy se sont affrontés pour le contrôle de Westeros et du Trône de Fer.

Des le début, la cavalerie Martell anéantie la cavalerie Baratheon qui venait de prendre Accalmie.
Les Martell s’y installeront et y resteront en défense jusqu’à la fin de la guerre.
La perte de sa cavalerie dès le début va mettre un coup d’arrêt à l’expansion des Baratheon qui stagneront avant de disparaître à la fin de la guerre.

Les Tyrell et Martell passent un pacte de non agression qui sera étonnamment tenu jusqu’au bout.

Le premier tournant du jeu est l’attaque des Jumeaux tenu par les Greyjoy par les Lannisters depuis Vivesaigues. Le soutien de la flotte des fers-nés est décisive et les Lannisters sont repoussés. Les Greyjoy en profite pour envoyer des troupes à Vivesaigues et ainsi anéantir les troupes qui venaient de s’y replier.
Les Tyrell en profitent peu après et grâce à Loras Tyrell, ils prennent Port-Lannis. Les Lannisters se réfugient à Harrenhal qu’ils fortifient.

Le second tournant du jeu commence par une descente de navires Stark au large des îles de fer. Les Martell dénoncent l’expansionnisme des hommes du Nord et attaquent. Soutenus par les navires Greyjoy et Lannister, la flotte Martell met en fuite ses adversaires. Grâce à Doran Martell, les Stark sont désavoués et se retrouvent à la dernière place à la Cour du Roi. Place qu’il garderont jusqu’au bout. Ce second tournant intervient quand, les navires martell brisent le soutien des navires Greyjoy grâce à un raid. Ils en profitent pour prendre Pouce Flint aux greyjoy.

Pendant ce temps Greyjoy et Stark se font la guerre. Moat Calin et les Jumeaux changent plusieurs fois de propriétaires. Les Martell, eux,prennent Port-Réal tranquillement.

La guerre finit à la 8° année (au lieu de 10). L’alliance entre Jeff Martell et Nicolas Tyrell contrôle Westeros, chacune des deux chefs de famille ayant 6 châteaux.
FR Stark et Leo Greyjoy n’en ont que 4, Justine Lannister n’a plus que Harrenhal.
Pierre Baratheon ne possède plus que quelques troupes disséminées. Plus de châteaux, plus de navires mais il est toujours sur le trône.

Table n°2 dite  « shintoïste » autour de Takenoko avec Audrey, Dom & Co.

Le plus humble a gagné.

Table n°3 dite « impériale » racontée par François :

Table d’Imperial réunit  David, Xel, Christophe et VHS. Dans cette version vintage, je contrôle rapidement l’Autriche-Hongrie et m’étends au centre sans réelle concurrence. David m’arrache la Russie, qui se déploie, mais a fort à faire avec l’Allemagne, son voisin, cerné par l’Angleterre, pilotée par Christophe. Xel contrôle la France et l’Italie, enfin surtout l’Italie, dont les enchères s’affolent au-delà du raisonnable. La bataille de la Russie fait rage entre David et moi, et je l’arrache au dernier tour de jeu moyennant une dépense de 30 Millions, aussi osée qu’opportune, puisqu’au tour suivant je mettrai fin au jeu. Entretemps, la France, longtemps alliée à son voisin transalpin, est remontée en flèche et son trésor a gonflé hors de tout contrôle. Au centre, la Germanie s’est effondrée, et j’ai sabordé l’empire du milieu après une dernière taxation, au profit de la Russie. L’Angleterre a prospéré sur les décombres de l’empire Germanique, et a fait profiter l’Italie d’une alliance contre nature en fin de partie. Derrière la Russie (valeur 5), la France, l’Italie et l’Angleterre font un tir groupé (4), les deux autres fermant la marche à 3.
Les positions finales sont resserrées: David l’emporte avec 202 grâce à un tableau équilibré, un score canon en Russie (80), des achats opportuns (contrôle d’un pays juste avant sa taxation, razzia de titres anglais sur la fin). Malgré un score survodkaminé à l’Est (100 en Russie, 39 en Autriche-Hongrie), je termine seulement deuxième (194), plombé par mon impasse anglaise. Suivent Xel à 178, bien partout mais mirifique nulle part, devançant d’une paille Christophe, bon sur la France et l’Italie mais totalement absent sur le front de l’Est. Le plus opportuniste a gagné, comme souvent à ce jeu.

 

Pour discuter de cet événement RDV sur le forum.

Séance de VENDREDI à St-Elivet 28/03

Contribution de Xel :
25 joueurs !!
5 tables :
Table n°1 :  Roborally : Sly le jeune, MKS, Julien, 2 ou 3 autres joueurs, …
Table n°2 :  Game of Throne : Hélène (Greyjoy), Clarisse (Tyrell), Ulysse (Stark), François-René (Lannister) et VHN (Baratheon) => F-R part en trombe puis se fait attaquer par tous ses « voisins », un seul ravitaillement au cours du jeu (Ulysse est limité tout au long de la partie et F-R à donf), au final l’air de rien VHN obtient les 7 châteaux sans trop d’efforts et l’emporte au 9ème tour de jeu.
Table n°3 :  Brass : Thomas, Jack, Jonathan et Dom => y’a quelqu’un qui m’a dit que c’était le petit moustachu qui l’a emporté *;) Clin d’œil
Table n°4 :  1969 : Jeff, 3 ou 4 autres joueurs, ….
 Table n°5 :  Russians Railroads : David, Sly l’ancien, Marvin et Baptiste racontée par Marvin :

Table dite « La Vie du Rail »…

… où David, Baptiste « Cheveux Raccourcis et Pompes Pointues », Sly « l’Ancien » et moi-même (Marvin) nous attablâmes autour d’un Russian Railroads.

Après un rapide rappel des règles pour Sly et moi (et pas pour Baptiste qui n’était pas encore arrivé, et cela aura de l’importance par la suite), nous débutâmes la partie.

Après 5 tours, alors que Baptiste était en avance de plus de 50 points sur tout le monde, j’émis des réserves sur sa manière de compter. Il s’avéra que j’avais raison et que notre Trésorier comptait ses points d’une manière un peu cavalière. Son score fut donc rectifié de 63 points (montant estimé de sa tricherie), ce qui le ramena dans le rang.

Le dernier tour fut crucial pour le décompte final. Je l’emporte avec 368 points, devant Baptiste avec 335 points (score rectifié), puis David avec 332 et enfin Sly avec 294. Une partie riche en émotions et d’un volume sonore respectable. David pourrait se voir légitimement attribué la seconde place sur tapis vert étant donné le faible écart avec Baptiste.

Tables « after » :
Table After n°1 : Nosferatu : Thomas, Baptiste et d’autres joueurs (4 ou 5)…
Table After n°2 :  Complots : François-René, VHN, Julien, Audrey

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 11/02

Séance racontée par Xel :
Deux tables post réunion Scorfel :
Trône de Fer : avec François-René, Jeff, Gwen, Ulysse et un nouveau venu.
François-René l’emporte.
– Olympos : avec Jibee, Audrey, Baptiste le brun et VHN.
Après moultes explications, nous avons débuté la partie : Audrey a été très pieuse (Zeus le lui rendit bien), NIP a fait des combos magistrales, Baptiste démocrate dans l’âme a occupé « démocratiquement » les territoires de ses voisins et VHN a conquis les étoiles. Au final, Baptiste qui n’a pas été tenté par les merveilles obtient 33 PV, Audrey 52 PV, NIP 56 PV et VHN 59 PV.
Je crois bien que c’est la première fois que je gagne contre Jibee (certes d’un cheveu) : qu’il est bon ce jeu !! *;) Clin d’œil

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 31/01

Des tables comme d’habitude :

Table n°1 dite « New Rules »…

… racontée par Marvin et …

… qui a réuni Audrey, Maud, Virginie et moi-même autour de Takenoko puis Level Up. J’ai donc enfreint à deux reprises mon leitmotiv personnel (« No New Rules ! »). Néanmoins, les jeux étant légers et agréables, l’apprentissage se passa bien.

Au final, Maud remporte la partie de Takenoko et Audrey celle de Level Up (que nous avons jouée avec la variante permettant de réaliser les objectifs dans un ordre quelconque). Les deux jeux sont sympathiques, mais le second a ma préférence.

Table n°2 dite « Cuvette en métal » …

… où JiBee, Jeff,  François-R et j’en oublie se sont penchés au dessus du plateau du Trône de Fer.

Table n°3 dite « Zombie paradise » …

… où Michal a initié Gwen, Clarisse et un nouvel sympathisant à Earth Reborn.

Table n°4 dite « Retour vers le Wallace land » …

… où VHS s’est jeté dans une partie de Brass, gagnée brillamment par Thomas avec participation de Xel et Françoise. Il est bien ce jeu !

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 15/02

Deux tables pour cette séance :

Table n°1 dite « complètement malade » …

… où Sly dit le « jouvenile », Marvin, David et Baptiste dit le l’homme-qui-fait-pallir-d’envie-lles-perruquiers se sont lancés dans un Pandémie qui a eu raison d’eux. David et Sly ont poursuivi avec un Citadelles mais on ignore qui en est sorti vainqueur.

Table n°2 dite « total war » …

… où JiBee, Sly dit « le papa de la première cellule » et Vote Humble Serviteur se sont penchés sur Trone de Fer 2e édition  sous la houlette de Vincent. Le jeu est somme toute peu différente de la 1ère version modulo les ports et quelques ajustements de la carte. Ces ajustements sont cependant importants car empêchent notamment le « bug des Lannisters » à savoir que la maison des Greyjoy (joué cette fois-ci par Vincent) n’a plus le loisir d’écraser les Lannister (joué par VHS) dès le 1er tour. Les cartes ont été également un peu changées ce qui faisait que nous avons eu quelques « gentilles » surprises. Bref les conflits ont logiquement éclaté entre les voisins et donc une guerre de longue haleine a eu lieu entre les Greyjoy et les Lannister, entre les Greyjoy et les Stark (JiBee), entre les Stark et les Baratheon (Sly) ainsi qu’entre les Baratheon et les Lannisters. De cette danse amoureuse c’est Sly qui sort vainqueur à la fin du 6e tour – limite fixée artificiellement par les joueurs pour cause de fatigue.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 07/09

Même si la séance de mardi a été annulée pour cause de faible affluence, des sources vérifiées m’ont notifié des « private sessions » dans la semaine notamment avec classiques et efficaces Funkenschlag et Agricola. Bref ce vendredi 2 tables :

Table n°1 dite « Qui va alimenter la vache ? » …

… avec un changement en plein vol de l’Agricola vers Funkenschlag avec Xel, Marie-Anne, François et Jeff autour. Des sources vérifiées m’ont notifié que la deuxième fut la première.

Table n°2 dite « coincée » …

… avec 5 joueurs pourtant débridés : Michal (qui découvrait le jeu),  Sly form the Dark Ages, Marvin, JiBee et Votre Humble Serviteur autour de Game of Thrones (aka Trône de Fer) sorti à la demande du président toujours en mode « anniversaire » et qui nous a régalé de nouveau avec un doux mousseux. Bref. Michal apprend d’office les dures lois de survie car les Greyjoy (incarnés par VHS) lui tombent dessus dès le 1er tour  avec l’ouverture classique et imparable de prise d’un territoire marin clé. Ce conflit restera larvé pendant longtemps mais la mer fut à jamais aux Greyjoy. Au nord les Starks (Marvin) se développaient doucement mais sûrement entamant une marche en avant jamais stoppée. Au sud les Baratheons (JiBee) se sont affrontés rapidement avec les Tyrells (Sly) et la victoire penchait laborieusement de coté du cerf.  En raison de la longueur du jeu les joueurs ont décidé de stopper la partie au tour 8 (au lieu de 10) avec une victoire mathématique des Starks. Pas sûr que ce jeu revienne prochainement sur les tables, à cause de sa longueur mais surtout à cause du peu de contrôle qu’ont les joueurs sur leur destin.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum