Séance de VENDREDI 11/03/2016 à St-Elivet

Dominique raconte cette séance :

Cette soirée du vendredi commença avec 2 tables :

Table 1, dite « Casper » : à Mysterium, Michal est le fantôme et tente dans son style très personnel de livrer les clés d’un crime passé. Les voyants convoqués au manoir pour en résoudre le mystère (Jérôme, Mikael, Franck et Thomas, pour une partie en mode « difficile ») pataugèrent semble-t-il dans le porridge, en particulier le dernier nommé qui parvint hors délais à la phase 2, entraînant un échec collectif. Un fantôme traînant un boulet, rien que de très normal.

Table 2, dite « My heart’s devotion » : un grand classique, Puerto Rico, ressort entre les mains de Baptiste-El-Rico, Neox, David et Tristan. Ce dernier l’emporte.

A la fin de ces deux parties, l’honorable et ludique assemblée reçoit le renfort de Xel et VHN ; le groupe se reconfigure alors pour la seconde partie de soirée :

Table 3, dite « Le retour du fantôme » : 4 taoïstes (Xel, Jérôme, Thomas et VHN) soudés par un esprit de coopération qu’il faut saluer en ces temps troublés, décident d’affronter des fantômes maléfiques à Ghost Stories (mode « initiation »). La première partie se conclut par une défaite collective (manque de concentration dirait celle qui a observé les nombreux apartés hors-sujet) malgré les exploits de Thomas qui a ensorcelé le dé de malédictions et quelques lancers exceptionnels de VHN. Ne voulant pas rester sur un échec et maintenant familiers des règles, les mêmes repartent sauver le village chinois. Cette seconde fois, ils parviennent à tenir jusqu’à l’arrivée du Boss « Bone Cracker ». Après, les versions divergent : selon l’avis que l’on a sur les libertés qui ont été prises avec les règles, les joueurs ont gagné ou perdu. Retenons en tous cas que le dernier tour de jeu a été mémorable par les rebondissements qui s’y sont produits.

Table 4, dite « Grossebaf » : Mikael invite Michal et Franck à vérifier à Blood Rage qui est le viking dominant. Nous vous confirmons que c’est Mikael (132 points ce soir).

Table 5, dite « Là-haut sur la colline » : David, Neox, Baptiste et Tristan jouent (in English, please!) à Betrayal at House on the Hill (scénario « The mummy walks »). Ici, pas de fantôme mais une momie (animée par David) qui finira par retrouver le sarcophage qu’elle n’aurait pas dû quitter.

Et pendant tout ce temps, une table déportée quelque part à Lannion (avec Laurent, Jack, Jeff et JulienGoelo) a joué à Assaut sur l’Empire. Ont-ils fini leur campagne ? Nul ici à la rédaction ne le sait.

Ajout de Votre Humble Serviteur :

Oui, la campagne est bien finie. Grand merci à Julien qui a dû supporter les râles de ses adversaires, gérer les règles et qui a gracieusement oublié quelques actions pour rendre la victoire possible aux rebelles. Dans cette dernière session Jeff a réalisé son rêve et a << piloté >> un bipède TS-TT  piqué à l’Empire (en fait il en a surtout utilisé la gâchette) et le Wookie/F-R a mis une baffe définitive à Darth Vador sous l’œil bienveillant bien que vitreux de ses 2 compagnons morts (mi-lion,mi-mouton/Jeff et apprenti Jedi sans sabre/Laurent), tout cela grâce à l’action héroïque d’ouverture d’une porte par le vétéran édenté de l’alliance (incarné par VHS). Que d’émotions !

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum

 

Séance de MARDI à Ti Koad 07/10

Le contenu de la soirée, par François :

Deux tables « baladeuses » ce mardi, avec trois voyages sur trois continents.

Justine, Léo, JiBee et Dominique se retrouvent à Puerto Rico. Jibee fait le GO et on ne doute pas qu’il ait tenu son rang face à trio de débutants à ce jeu. Mais le chroniqueur ne peut l’exclure, les scores ne lui étant pas parvenus à l’heure du bouclage.

Thomas, pour sa part, embarque VHS et Xel dans l’espace ferroviaire Allemand de Les Aventuriers du Rail: Édition Märklin (qui est comme chacun le sait, une dérivation allemande des Aventuriers du Rail, avec bien sûr la carte du pays, mais aussi des nouveautés, comme les passagers à transporter). Je colonise l’Est pendant que Thomas déploie son réseau à l’Ouest et que Xel essaie de se faufiler au sud et au centre. Par une manoeuvre machiavelique, Thomas le Wessie bloque l’entrée de Dusseldorf, ruinant l’un des objectifs de Xel, alors que j’instaure un check-point sur la ville de Berlin et ses lucratifs passagers et y ouvre un couloir sud. Je transporte un passager à Berlin m’octroyant 23 PV, et réussis l’ensemble de mes objetifs, mais n’en ai que 3, alors que Thomas en remplit 6, et est déclaré vainqueur d’une locomotive devant VHS, pendant que je mets un wagon à Xel.

Nous terminons par un série de trois Hanabi (mot japonais formé des caractères « fleur » et « feu »), un jeu coopératif et où il faut faire preuve d’imagination pour faire éclater des feux d’artifice, et, surtout, gagner sans tricher. Notre premier score fut excellent (le meilleur possible après « légendaire »), le second simplement remarquable et le troisième juste bon. Comme quoi le mieux est l’ennemi aussi de l’excellent. Et, à défaut d’entrer dans la légende, nous eûmes notre quota de fous-rires.

_
Pour discuter de cet événement RDV sur le forum.

Séance de VENDREDI à St-Elivet 22/11

5 tables pour cette séance :

Table n°1 dite « Maya »…

… où Jeff se lança dans l’explication de Tzolkin pour le faire jouer à Audrey, Jean-Charles, Charlotte et Baptiste « capilarité sous surveillance » … ma mémoire flanche… Partie en cours quand VHS quittais les lieux.

Table n°2 dite « Colchique dans le pré »…

… avec JiBee au commandes d’un Keyflower avec Gwen et François en suiveurs.  Partie en cours quand VHS quittais les lieux. François raconte :

Keyflower, la nouvelle acquisition de Notre Illustre Président, est un très bon jeu : j’ai connu un toulonnais qui y jouait au petit déjeuner. Gwen et VHS ont tout osé (c’est même à ça qu’on les reconnait), y compris défier le Président à son jeu. De quoi se préparer des nuits blanches, des migraines….bref, des « nervous breakdown » comme on dit de nos jours. Gwen passait son temps à upgrader ses tuiles, commentant à l’envi ses actions (c’est curieux chez les étudiants ce besoin de faire des phrases). Il semblait s’acheminer vers une victoire glorieuse, mais c’est alors que JiBee s’écria: « Mais dis-donc, on n’est tout de même pas venu pour beurrer les sandwichs ! Moi les adversaires, j’les soigne, j’m’en vais vous faire une ordonnance, et une sévère ! J’vais vous montrer qui c’est le Président!  Aux quatre coins d’Lannion qu’on va vous retrouver, éparpillés par petits bouts façon puzzle. » Il reprit ses esprits, et on compta les points. Avec ses ouvriers verts, Jean-Baptiste toucha le jackpot. Et avec son village sans queue ni tête (grâce à un de ses bateaux), les tuiles upgradées furent légion. Il fut donc déclaré vainqueur avec 85 points, talonné par Gwen, 72 et suivi de loin par VHS, 49. Reprenant ses esprits, il conclut par une déclaration hautement présidentielle: « Aujourd’hui, les diplomates prendraient plutôt le pas sur les hommes d’action. L’époque serait aux tables rondes et à la détente. Hein ? Qu’est-ce que vous en pensez ? »

Table n°3 dite « Latina » …

… avec Marie-Anne, Xel et Rémy autour d’un Puerto Rico. Rémy prend sa revanche sur Agricola de mardi et gagne la partie. Table poursuivie par deux parties de 6 qui prend.

Table n°4 dite « mais pourquoi il n’est pas si méchant ? » …

… avec François-René qui mena une table de Descent en se frottant à une bande de soudards incarnés par Baptiste « cheveux dans les starting-blocks », Hélène la briochine,  MKS et David. Les méchants ont gagné.

Baptiste raconte la suite :

Suite à la descente victorieuse contre les vilains Gobelins, il y eut plusieurs parties de Nosferatu :

La première rassembla Hélène, Maud, Rémy, Xel, F-R et moi-même. J’Igorifiai tandis que Xel vampirisa. Malgré de nombreux soupçons concernant l’identité de Nosferatu, Xel et moi œuvrâmes en parfait tandem pour placer allégrement 5 morsures sur les chasseurs. Certains diront que je mélangeai mal l’horloge en y mettant toujours l’aube en bas de la pile. Moi j’appelle ça être un bon serviteur du Mal.

Dans une deuxième partie qui intégra François et Gwen à notre équipe, Xel et moi intervertîmes nos rôles de méchants. A nouveau, Maud orienta les soupçons vers le vrai Nosferatu, prouvant ainsi que son apprentissage à Essen auprès du créateur du jeu ne fus pas vain. Mais ayant défaussé des morsures à chaque tour, je parvins à semer le doute chez les chasseurs de vampires, ces derniers s’en prenant alors à Remy. Au moment de brandir le pieu fatidique, le bras de Gwen dévia néanmoins originalement vers F-R. Deuxième victoire pour l’équipe Xel-Baptiste.

La troisième partie vit un Remy-Vampire un peu fébrile, dont la langue fourcha malencontreusement. Grand prince, François mit fin au règne du monstre en révélant la carte de rôle de Remy. Un vampire non pas pieuté mais démasqué, voilà qui devrait intéresser Thomas…

Table n°5 dite « Cochons dans le pré » …

… avec Votre Humble Serviteur qui a prêché la bonne parole d’Agricola auprès de Nicolas et de Virginie avec Maud en comité de validation. Après une brève introduction aux règles la partie débuta. La course à la nourriture fut une constante, Virgine était plutôt orientée cultures, Nicolas l’élevage, Maud éclectique et VHS se tapissait en agrandissant sa maison tout en mangeant des pierres et des roseaux pour bondir dans la dernière ligne droite et atterrir premier sur la ligne d’arrivée.  Nicolas et Maud se partagent la 2e place, mention spéciale pour Nicolas qui n’a pas eu du mal à rentrer dans le vif du sujet malgré ses 2 cartes de mendicité contractés inopinément. Virgine hésita à développer sa famille chose qu’elle ne refera certainement pas lors des prochaines parties.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 17/09

3 Tables pour cette séance :

Table n°1 dite « à l’Est »…

… racontée par François :

Une table, dite « à l’Est »

Il y a exactement, 74 ans déjà, le 17 septembre 1939, les troupes soviétiques envahissaient la Pologne, 16 jours après la Wehrmacht et moins d’un moins après la signature du pacte de Munich, dont un volet secret attribuait à l’URSS l’Est de la Pologne. Plus près de nous, précisément 40 ans plus tard, une brèche était ouverte sur un autre front de l’Est: le premier McDonald’s français s’établissait à Strasbourg. Laquelle de ces deux percées a laissé le plus de traces dans le paysage d’aujourd’hui ?

C’est à l’Est aussi que s’engagea une partie de Brass entre Grégoire, Thomas, Baptiste (cheveu au vent), et VHS, dans une séquence improbable, qui vit l’occupation de deux villes par des mines inutiles, et la saturation les canaux. Le développement de l’industrie en fut gravement entravé, en particulier pour Grégoire dont on coupa tous les débouchés (après avoir tenté de le handicaper en le positionnant à l’envers de la carte). Le charbon florissait, mais trop tôt et ces mines finirent au rebut avec leur marchandise. A l’époque du rail, le paysage s’éclaircit. Je colonisai Manchester, Grégoire s’établissant au Nord, Thomas à l’Ouest, et Baptiste là où il trouva de la place. Le banquier fut magnanime, nous autorisant à emprunter à l’orée du dernier tour. Au décompte final, l’imposant chantier naval de Thomas le propulsa à 110 points, devançant VHS à 102, bien équilibré entre canaux et bâtiments, et Baptiste à 92. Pas suffisant cependant pour contrer les 125 points de Grégoire et son puissant réseau de canaux autour de Bolton, confirmant par là une hierarchie très convenue à ce jeu.

Suivit une partie de Citadelle, remportée par Baptiste le chevelu, qui « coiffa » ses rivaux en finissant son huitième quartier après avoir abondamment pillé les cartes des autres compétiteurs. S’il termina a égalité de points de carte avec Grégoire, condottiere devant l’Eternel, et Thomas, qui prit avec brio tous les rôles, sa prime de premier finisseur le laissa seul en tête. Puis, alors que la tempête sévissait à l’extérieur, deux vampires de Nosferatu (François-René, guidé par Thomas, puis JiBee, manoeuvré par VHS) prirent possession du centre. Face à face, et positionnés à l’extrême Est de la salle, ils subirent tous deux un sort cruel. Dehors, le vent d’Est redoublait de violence.

Table n°2 dite « welcome »…

… qui a accueilli Marie, une nouvelle sympathisante et qui a découvert Puerto Rico, le jeu d’une légèreté légendaire, parfaitement adapté à débuter en compagnie de JiBee, Jeff et François-René.

Table n°3 dite « panzer Tiger »…

… où Votre Humble Serviteur a fait re-decouvrir Tigre & Euphrate à Xel et Françoise. La galanterie de ces dames a permi à VHS de l’emporter.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 05/07

4 Tables pour cette séance :

Table n°1 dite « Costaude » …

… avec François, Thomas et Grégoire qui se sont penchés sur Aéroplanes puis sur Puerto Rico. François raconte :

Gregoire découvre aeroplanes, initie par François et rejoint par Thomas. Novice, il mène cependant ses coucous avec dextérité en suivant une stratégie que Notre Humble Secretaire n’aurait pas désavoué: main basse sur l’Europe et les passagers. On le croit vainqueur avec sa rentabilité hors pair. Mais VMN après avoir coulé deux avions finit par rallier le Japon et ses lucratifs passagers. Je l’emporte donc avec 46 contre 43. Thomas qui a eu les cartes en main pour déjouer mon plan mais ne les saisit point (il fallait m’éjecter de Berlin) a réussi a rallier New York mais ne put en profiter car ses concurrents mirent fin abruptement a la partie! Son zinc resta donc sans passager ce qui le priva d’une victoire qui fut donc hautement disputée !

Table n°2 dite « Double A » …

… avec Ania, Maud, Rebecca et Jeff qui ont élevé des animaux et cultivé des champs dans 2 Agricola successifs, gagnés successivement par Maud puis par Jeff.

Table n°3 dite « Un dort, les autres profitent »…

… que relate Marvin :

Deuxième mission d’Andor pour Xel, Julien, Sly-aux-cheveux-blancs et moi-même.

Ne pouvant pas trop en dire pour ne pas gâcher aux lecteurs le plaisir de la découverte, je me contenterai d’affirmer que nous avons tué des monstres, sauvé des paysannes (avant de les donner à manger à d’autres monstres que nous avons jugés un peu trop forts pour nous) et tapé le bout de gras avec une sorcière.

S’en est suivi un final en forme de combat épique contre un monstre pas très gros, mais très bien planqué. Nous sortîmes vainqueurs de justesse, ce qui rendit la victoire d’autant plus belle.

Ce jeu léger, mais néanmoins intense et un rien calculatoire, confirme son potentiel, à mes yeux. Par contre, je m’inquiète de sa rejouabilité, même si Sly-qui-est-né-avant-l’avènement-de-St-Wallace ne partage pas ce point de vue.

Table n°4 dite « Et sa recommence » …

… où Marie-Anne, Vincent, François-René et Laurent ont fait des misères à Votre Humble Serviteur dans Descent V2. Comme à leur habitude cette bande de reîtres a envahi l’espace de cocooning de VHS pour une raison qui leur était propre (ou sale, selon le point de vue). Malgré un comportement héroïque de monstres, les 4 brutes ont tout  balayé sur leur passage profitant d’une migraine aiguë du Seigneur du Mal qui aurait dû rester couché ce soir là. Mais bon, toi lecteur courageux et impartial ne perds pas l’espoir : seule la 1ere rencontre du scénario a été jouée pour cause d’un bavardage prolongé des « héros » qui ont discuté l’épilation du  nain, modes de cuissons d’un cuissot de dragon et autres problèmes de fuites chez les nourrissons des manticores. La 2e rencontre – n’en doutons pas – sera celle où Seigneur du Mal triomphera dans sa juste colère.

Tu veux qu’on aille taper les brutes en face ? Non mais allô quoi !

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 16/04

Deux tables pour cette séance :

Table n°1 dite « classique » …

… et un Puerto Rico réunissant David, Baptiste et François dont voici le récit :

Le 16 avril 1943, Stoll et Hofmann, deux chimistes suisses expérimentent accidentellement les effets psychotropes d’une molécule lors de la phase finale de sa synthèse. Leurs recherches sur le vingt-cinquième dérivé de l’ergot de seigle n’éveillaient aucun intérêt et les expérimentations furent arrêtées. Malgré le classement sans suite des études sur cette molécule, ils reviennent sur leurs recherches et Hofmann décide alors de s’auto-expérimenter la substance. Lors de cette expérience, l’anecdote dit qu’il soit rentré chez lui à bicyclette et que, se croyant empoisonné, il ait consommé du lait. Un breuvage parfaitement inoffensif contre les effets du Diéthylamide de l’acide lysergique, autrement dit, le LSD. 70 ans plus tard, David, Baptiste et VHS s’abandonnent aux plaisirs artificiels dans un lointain voyage à Puerto Rico. Je cède aux charmes vénéneux du tabac et de l’indigo, Baptiste se réfugie dans le café et le sucre mais récolte de tout avec son hacienda  pendant que David, réfugié dans les paradis artificiels, prise le tabac et fume le maïs. Rassemblant mes souvenirs de ce jeu, je mise sur le bâtiment gagnant, l’hospice, qui permet de peupler les plantations à bon compte, et amasse les deniers grâce à un comptoir qui me vaut de lucratifs achats (2 édifices à 10) en fin de partie. David thésaurise les PV en chargeant ses bateaux, pendant que Baptiste fait des impasses subtiles sur les constructions et recrute les colons. On le croit vainqueur mais le décompte final le trouve dernier avec 49 PV, devancé par VHS, qui culmine à 54,67 PV et enfin David, qui l’emporte d’une courte tête avec 57 PV, bien que n’ayant pu activer son dernier bâtiment.

Les deux tables se réunissent enfin dans un double Skulls & Roses où François-René et VHS rivalisent de bluff, mais se font coiffer par Baptiste puis Xel qui ont bien mené leur barque sur le Styx.

Table n°2 dite « Zombie Family » …

…  et un Earth Reborn racontée par MKS :

Jeff Deeler a passé la majeure partie de sa vie à étudier la psychologie et les comportements zombies. Depuis quelques années déjà, ses recherches se concentrent vers la procréation entre zombies et leur sexualité, inexistante à ce jour. Deeler travaille en collaboration avec le professeur Kendall afin de mettre au point une drogue stimulant les pulsions sexuelles chez les zombies, et permettant de réactiver leurs fonctions reproductrices. Après presque une décennie d’expérimentations diverses et variées, des échecs aussi cuisants que des couples de zombies s’entre-dévorant et de nombreux faux espoirs de réussite, pour la première fois, durant l’été 505 PA, une femme zombie est enceinte ! La Terre a enfin une opportunité de se réincarner.

Quand les services de renseignement du NORAD découvrent cette nouvelle, la vision d’un monde dans lequel les zombies se reproduiraient et découvraient les charmes de parentalité est inacceptable pour le haut commandement. La décision est cruelle : le couple Zombie doit être éliminé !

Un nuit les brutes du NORAD forcent la porte du labo Salemites et finissent la courte vie de la famille zombie. Jack Saw fait son mieux pour sauver les innocents. Il scie James Woo (un nouveau venu dont prénom m’a échappé) en plusieurs morceaux et blesse gravement Lt. Vasquez (F-R), qui n’a plus qu’un bras après cette rencontre. Mais c’est trop tard pour arrêter Nick Bolter (Xel), un homme de cœur noir et aucune pitié, qui massacre Jeff (un vrai homme de science, le docteur vie), Madame Zombie (une mère dépourvu de possibilité de caresser son enfant) ainsi que son fœtus (un petit zombie tout innocent). Le pleur du papa Zombie se noie dans l’éclat de rire démoniaque de Nick. Le mal triomphe encore une fois.

 —

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 11/12

Une seule table ce mardi, mais de qualité, avec un jeu qui figure sur le podium du classement de BoardGameGeek depuis près de 10 ans !

Mais laissons donc la parole à François qui nous relate la séance avec brio.

Une table ce mardi, dite « cubiste »
Cézanne le revendiquait, traitez la nature par le cylindre, la sphère, le cône, le tout mis en perspective, soit que chaque côté d’un objet, d’un plan, se dirige vers un point central.
Xel, François-René, Baptiste à la longue crinière, David et VHS pimentèrent d’exotisme un soir d’hiver par une virée à Puerto Rico pour y convoyer cubes, cylindres, et autres cônes pour une expérience cubiste.
Chacun produit ses denrées, Xel penche pour l’indigo, David pour le sucre, Baptiste cultive le tabac, et VHS fait main basse sur les cônes de maïs.
François-René recrute beaucoup de colons mais ils ne produisent presaque rien, sinon un peu de café sur la fin.
Une fois encore, la légende de l’hospice ( Xel et FR) sera démentie: les deux détenteurs de ce bâtiment perdront.
L’hacienda, également convoitée, se révèle providentielle en début de partie mais bloque l’espace à la fin.
Les titulaires d’un entrepôt purent conserver quelques denrées, mais c’est bien le remplissage des bâteaux qui fit vraiment la différence.
Dans cette partie, nombreux furent ceux qui amassèrent la monnaie délaissée sans en faire grand usage.
A cet exercice, VHS s’octroya plusieurs fois de précieux PV en se délestant à pleines brassées de son abondante cargaison de maïs, action encore renforcée par l’action du Port en fin de partie (+1 PV par chargement).
Sentant la fin proche, VHS précipita sa victoire en débarquant la dernière cargaison de colons comme dans un raid cynique sur Guernica.
Malgré un coup d’éclat de Baptiste façon Braque-age (achat d’un bâtiment à 10), il avait vu juste et termina avec 51 PV.
Suivaient Xel et Baptiste, à 42, puis David (qui avait également acheté un bâtiment à 10 afin de réduire l’écart en fin de partie), à 38. FR, avec 26, gardera de cette soirée un souvenir impressionniste, soleil levant non inclus.
La nature, pour nous hommes, concluait le peintre provençal, est plus en profondeur qu’en surface, d’où la nécessité d’introduire dans nos vibrations de lumière, représentées par les rouges et les jaunes, une somme suffisante de bleutés, pour faire sentir l’air. Dans cette floraison de couleurs, ce fut le jaune du maïs triomphant, qui fit vibrer cette joyeuse soirée dix jours avant la fin du monde.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 23/11

Séance à plusieurs tables. Pendant ce temps Ploumillau City 4 gentlemans s’attelaient à sauver le monde du Château Falkenstein.

Table n°1 dite « avec un compte rendu »…

… redigé par François :

Il y a exactement 38 ans, les restes de Lucy, le plus vieil humain, vieux de 3 millions d’années, étaient découverts en Afrique. Pour commémorer cet anniversaire à la lumière du jeune passé de notre destination du jour, un point d’histoire archéologique s’impose. Les premiers habitants de l’archipel de Puerto Rico dont on ait une trace étaient des Ortoiroides, pêcheurs et chasseurs. Ils avaient développé une poterie primitive mais pas l’agriculture, et on les classe donc dans la période archaïque. En 1990, une fouille archéologique dans l’île de Vieques fit la découverte de ce qu’on pense être un homme archaïque (appelé homme Puerto Ferro), daté environ à 2000 avJC. Très vieux donc, mais quand même un peu jeunet par rapport à Lucy.
Partis conquérir cette terre lointaine, deux colons « naïfs », Françoise et François, affrontent deux pionniers expérimentés, Baptiste et Rebecca (fraîchement revenus de leur premier voyage sur l’île). Ces derniers, dès leurs premières initiatives, s’emparent du bâtiment « qui fait gagner »: l’hospice, présent en seulement deux exemplaires. Leurs adversaires (qui ignoraient les vertus de ce bâtiment) continuent quand même et, dépassant des Ortoiroides, se lancent dans les cultures en mettant la main sur les deux haciendas. Les ressources sont réparties à l’équilibre, sauf pour le tabac, prisé par Rebecca, et le sucre, raffiné par François. En mal de colons, Françoise multiplie les peuplements, ce qui aboutit à mettre fin au jeu un peu prématurément. Alors que Baptiste, féru aux arcanes de l’aventure, semblait s’orienter vers une victoire tranquille, un coup de théâtre en deux temps bouleversa l’ordre établi. François avait fait dans les derniers tours l’acquisistion du petit puis du grand marché, et réussit à vendre son café au prix faramineux de 10 doublons. Au coup suivant, il s’empara alors de la forteresse, qui lui rapporta (grâce à ses 18 colons) 10 de ses 29 PV, et lui permit de coiffer Baptiste (26), Rebecca (23), et Françoise (19).

Tables dites « autres »…

… où l’on sait que BSG fut joué avec son extension Exodus, et où l’on sait que M. le Président fit une overdose de Party Games en enchaînant quelques parties de 7 Wonders avec des parties endiablées de Dobble. La partie de BSG impliqua Mks, Sly « plus vieux que Sly « Le Jeune » », François-René et sans doute d’autres joueurs qui se manifesteront.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 13/11

Affluence normale pour un mardi : 7 joueurs, 2 tables et 2 jeux éprouvés depuis longtemps.

A noter, Fortune & Glory: The Cliffhanger Game n’a pas été joué cette séance-là. Il lui reste encore 2 séances de sursis…

Table n°1 dite « Il est bon ton café, Gringo »…
… qui a vu Notre Indémodable Président (NIP) Jibee, David et Baptiste « Celui qui donne des complexes capillaires au Président » s’affronter sur l’indémodable Puerto Rico.
Je vous livre le retour de NIP, brut de décoffrage :

Ils ont aimés, mais ils n’ont pas gagné.
Moi 40
David 35
Baptiste 34

Table n°2 dite « de bizutage »…
… où Jack, Xel et François ont initié le nouveau venu Samuel aux plaisirs incomparables de l’un des jeux les plus joués de Parties Civiles : Mégawatts, sur la carte de France.
Je ne doute pas que la partie fut extrêmement plaisante, et je ne doute pas non plus que Jack et François nous feront un retour passionnant sur cette partie, dont je vous livre tout de même les résultats (par l’intermédiaire de NIP, adressez-vous à lui en cas d’erreur)
– Jack, 14 villes alimentées (sur 17)
– Xel et Samuel, 13 villes alimentées (Xel est devant grâce à sa trésorerie)
– François, 12 villes alimentées.

Pour l’anecdote, il semblerait que Notre Humble Secrétaire (NHS) Jack ait déclaré pour l’occasion que Brest est, je cite, « ma ville préférée ». L’histoire nous dira s’il parlait de la sous-préfecture du Finistère, ou de la ville (presque) frontalière située entre la Biélorussie et la Pologne (ma précision géographie laisse à désirer).

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 14/09

Lors de cette soirée marqué par la longue attente d’une clé oubliée, nous accueillîmes Baptiste et Hélène : deux recrues du forum des associations. Bienvenue à eux ! Sinon nous avions l’occasion de fêter encore un pot à PC ! Cette fois-ci c’est Jeff qui régalait pour marquer son quadragésime. Enfin 3 tables furent tout de même installées lors de cette séance dont 1 jeu de rôle :

Table n°1 dite « Ombre et Poussière »…

… avec une partie de Dust et François-René, Vincent et Michal autour. Un jeu à l’apparence belliqueuse, voici le CR de François-René pour ce jeu qui apparait pour la première fois sur les tables de l’association :

3 joueurs se retrouvaient autour de la carte du monde afin de contrôler les fameux gisements de minerai permettant la création d’énergie pour les méchas. Michal décidait de placer sa capitale à Moscou et occuper l’Afrique , l’Europe (sauf Berlin neutre) et une partie de l’Asie. Installé en Amérique, Vincent s’était établie à Washington. VHN (Votre Humble Narrateur) choisissait Pékin , l’Océanie , l’arctique et la partie de l’Asie que Michal ne contrôlait pas. Apres un premier round d’observation avec juste un conflit mineur en Asie, VHN débarquait en force en Amérique du sud via la base en Artique , prenant le contrôle de l’usine sud Américaine de Vincent. Profitant des règlements de compte entre les deux joueurs , Michal décide d’envahir Berlin un territoire neutre. Trahi par l’incompétence de ses troupes ou plutôt le manque de bol au dé, les tentatives furent un échec cinglant coutant de nombreuses unités. Finalement repoussé hors d’Amérique du sud, VHN décide alors de faire un go west en s’emparant de Moscou mal défendu. Michal était en tête au niveau des points mais sans capitale il ne pouvait revendiquer la victoire. Vincent rate une occasion en or de remonter et de gagner la partie l’Afrique lui tentant les bras. Mais refusant de trahir Michal, il le laisse se refaire. Grâce à une audacieuse attaque aéroportée de Mécha sur Pékin, Michal reprend une capitale et gagne la partie malgré l’attaque tardive de Vincent au Magreb.

Table n°2 dite « Café et Chocolat » …

Rôles... à la YMCA.

avec une partie de Puerto Rico rassemblant Baptiste et Hélène, ainsi que Marvin et Notre Illustre Président. Le jeu était une découverte pour les 2 premiers, et une redécouverte pour Marvin. Ce fut donc NIP qui eut le devoir d’expliquer les règles. J’ignore si l’appréciation du jeu fut bonne en tous les cas le résultat fut serré avec ces scores finaux : JiBee 60, puis Baptiste 58 (et 6 « ressources »), puis Marvin 58 (et « 4 ressources ») et finalement Hélène 57.

Table n°3 dite « Magie et Technologie »…

… où Marie-Anne mena comme il faut Sylvain The Youngest Man On Earth, Jeff, Kevin et Votre Humble Serviteur dans les bas-fonds et des hautes sphères de l’univers du Château Falkenstein. C’était bien !

Pour discuter de cette session RDV sur le forum