Séance de VENDREDI 26/01/2018 à St-Elivet

Le mot télévision apparaît avant la chose, en 1900, lors de l’Exposition universelle de Paris. Mais c’est le mardi 26 janvier 1926 que des membres de la Royal Institution assistaient à la première séance de télévision. Il ne s’agit que d’une petite image animée en noir et blanc de 30 lignes verticales, mais elle permet de distinguer clairement la silhouette d’un personnage transmise à partir d’un émetteur situé dans la pièce voisine.

La séance a lieu à Londres, 22 Frith Street, dans le laboratoire de l’inventeur, un ingénieur et entrepreneur écossais du nom de John Logie Baird. Après de longues recherches, il avait présenté une première fois son procédé en octobre 1924 dans le magasin Selfridges, sur Oxford Street, mais le résultat avait été trop médiocre pour être pris en considération.

Image associée

La télévision de John Baird est l’aboutissement d’une longue chaîne d’innovations.

Tout commence en 1875 quand l’Américain G. R. Carey suggère l’emploi du sélénium, un matériau dont la résistivité varie en fonction de l’éclairement, pour la transmission d’images à distance. Quelques années plus tard, en 1883, l’Allemand Paul Nipkow invente et fait breveter un disque tournant analyseur d’images, le télescope électronique. John Baird en tirera parti pour son dispositif.

En 1923, le chercheur américain d’origine russe Vladimir Zworykin invente une caméra électronique (iconoscope) à l’origine de la télévision électronique et le 18 novembre 1929, alors qu’il travaille pour Westinghouse, il présente le premier récepteur de télévision entièrement électronique. En concurrence avec John Baird, l’inventeur américain Charles Francis Jenkins fait en juin 1925 une démonstration publique de transmissions d’images animées selon un principe similaire à base de disque tournant analyseur d’images.

En juillet 1928, l’infatigable John Baird procède à de premiers essais de télévision en couleur. Un peu plus tard enfin, le 30 septembre 1929, il effectue en association avec la BBC (la radio britannique) les premières émissions régulières télévisées à partir de l’émetteur de Daventry.

A Parties Civiles, 92 ans après, pas besoin de téléscope ni d’iconoscope pour se voir ou s’entendre !

Table 1, dite « L’angle Eco » : table découverte de Container – un jeu simulant l’économie mondialisée, qui ne date pas d’hier mais qui se fait rare sur les étals, y compris d’occasion. Un jeu qui fut, nous dit la mémoire profonde du blog, joué à Parties Civiles dans une version commerciale (illustration) en 2011, et depuis tombé dans l’oubli. Un challenge de plus, en conclut Dom, qui se fit fort de le relever en le fabricant maison, cubes en bois, calendriers des postes à l’appui, et  qu’il complèta d’une imposante mallette de vrais jetons de joker. L’ensemble a fière allure. Le jeu lui-même aussi, qui permet de simuler de manière surprenante les écanismes micro-économiques à l’oeuvre dans le commerce des marchandises. On produit des biens, qu’on met ensuite en vente, au prix de son choix, on en achète, qu’on charge dans ses containers et qu’on transporte en mer, avant de les vendre à bon port. Comme le prix des marchandises varie selon les objectifs secrets des joueurs, et que ce mécanisme de calcul se double d’un autre, redoutable, qui supprime la denrée en plus grand nombre dans ses entrepots en fin de jeu, qu’on peut également racheter ses propres marchandises mises aux enchères, on a affaire à un jeu d’une certaine complexité dans ses calculs. Faut-il produire en masse avec de nombreuses marchandises, quitte à inonder le marché, ou miser sur des containers bien garnis ? Faut-il produire soi-même les couleurs qui nous font gagner ? Autant d’interrogations qui firent bifurquer les joueurs sur des stratégies divergentes.

A l’arrivée, c’est Xel (103) qui emporte la mise, à la grande surprise de Dom, 10 points derrière, et à la faveur d’une offrande de Tristan, qui paya 17 une cargaison qui en apporta donc 34 à Xel car, quand on n’achète pas ses propres produits et qu’on les vend au plus offrant, la banque double la mise ! Tristan, sceptique sur la stratégie, termine à 64, tandis que Votre Humble Serviteur (39) et Thomas (32) furent plombés par leur recours excessif à l’emprunt !

Résultat de recherche d'images pour "container jeu"

Table 2, dite « Perdu de vue » : à Mysterium, Hugo, Christophe, Cécile et Pierre ont eu l’air de bien s’amuser. Mais n’ont-ils pas perdu de vue l’objectif du jeu ?

Table 3, dite « Coucou c’est nous » : la bande habituelle (Pierre, Paul et les autres) se retrouve autour d’un Mechs vs. Minions, qui fut, comme de juste, gagné.

Table 4, dite « Rendez-vous en terre inconnue » : à Tzolk’in – Le clandrier maya, JiBee honorait sa table de sa personne, et la gratifia d’une victoire, preuve que sa présence à éclipses ne nuit pas à son rayonnement. Thibault, Olive et Maël exploraient en terre inconnue et complètent dans cet ordre le tableau d’honneur.

Table 5, dite « La tête et les jambes  » : à Mythic battles, deux parties furent jouées entre Mickaël, Axel et Guillaume. Si les deux premiers remportèrent le premier opus, on se perd en conjecture pour le second.

Table 6, dite « Les experts » : à Zomibicide Black plague, Hélène, Baptiste, Neox et François-René ont survécu. Un travail d’experts.

Table 7, dite « Koh lanta » : à Galerapagos, une brochette de joueurs aguerris luttaient pour survivre dans la bonne humeur.

Table 8, dite « Zone interdite » : à la table de Codenames, les Rouges (Thomas, Tristan, VHS) se mesurent aux Bleus (Dom, Xel, Guillaume):

  • 1-0 pour les Rouges, malgré un brillant Académie 4 de Dom, et non sans s’interroger sur la poésie d’un éclat de verdure
  • 1-1: les Bleus égalisent sur une Tramontane mal maîtrisée, qui visait Bise et Gaule (avec FR comme maître espion, aurait pensé qu’il aurait fait autre chose de cette combinaison de mots)
  • 2-1: les Bleus gagnent par défaut et après quelques sueurs froides qui firent dire à Dom: « on ne tripote pas sans se concerter », les Rouges pointant la zone interdite (Chasse assassin sur l’indice Canard)

Pour discuter de cet événement, RDV sur le forum.

Séance de MARDI à St-Elivet 19/07

La séance de mardi continue son succèes avec 2 grandes tables :

Table n°1 dite « contenue » …

… avec une notable présence de Madame la Présidente accompagnée de Monsieur le Président et qui furent entourés de Christel, Flo et Jeff. Ils ont accordé leur attention à Container, je me suis laissé dire que Madame la Présidente avait mis sur les genoux son entourage.

Table n°2 dite « frappée » …

… où Ascending Empires a fait son retour sur table dans une configuration inédite : 4 joueurs. Michal, Emile, Sylvain the So Young He’s Born In The Future et Votre Humble Serviteur placés chacun dans un coin du plateau se sont lancés dans un premier temps à l’assaut des planètes proches. Le développement pacifique s’est poursuivi dans leur quadrans  sauf VHS qui s’est approprié une planète dans le quadrant d’Emile. Les choses ont commencé à devenir sérieuses quand la flotte de Michal s’est fait menaçante pour le quadrant de VHS. Celui-ci adopte la stratégie de la défense par attaque et la guerre éclate entre les rouges et les bleus. De leur coté les jaunes (Emile) et les verts (Sylvain) accumulent des vaisseaux jusqu’à ce que Emile lache sa horde jaune sur le quadrant dominé par les verts (et qui ont construit entre temps 4 cités !). Une planète verte tombe. Dans la guerre rouge-bleu c’est un peu le status-quo même si les 2 joueurs accumulent des points pour la destructions des planètes et vaisseaux. Au final le rouge gagne la partie de 2 points devant le vert qui, malgré le péril jaune, a construit une infrastructure interplanétaire impressionnante et a gagné pas mal de points en se faisant aborder par les vaisseaux jaunes (la technologie violette niveau 3 apporte ce bonus).

La partie a été plus statique que la partie à 3 et de plus les affrontement ont été menés entre les empires de forces égales (bien que les rouges+bleus avaient des technologies d’attaque plus fortes que les verts+jaunes).

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 20/05

Après une séance furtive – non documentée – du mardi une séance dont les souvenirs m’échappent ce vendredi… A mon humble souvenir il y avait 4 tables :

Table n°1 dite « brumeuse » …

… avec 4 joueurs : Julie, Flo, Emile et Monsieur X dit le « petit nouveau » autour d’un nouveau jeu à PC : Container. Ne me demandez pas si tout s’est bien passé. Allez plutôt sur le forum 😉

Table n°2 dite « dans les vapes »…

… avec 3 joueurs : Michal, Todor et Jeff autour d’un Pandémie. Ils ont perdu au moins une fois à la vue des larmes dans les coins des yeux de Jeff. Voici son histoire :

Une table franco-bulgaro-polonaise : Pandémie à 3 (Jeff, Todor et Michal) avec les règles de base : La première partie a été catastrophique. 1° carte tirée : Epidémie suivi d’une éclosion (à Bagdad je crois). A peine le temps de faire, 3tours, re épidémie, éclosion à Téhéran et on retire Bagdad, double éclosion, plus de cubes pour la maladie noire; Partie terminée. La 2° a été menée de mains de maitre, les 4 vaccins ont été trouvés et la maladie noire a même été éradiqué.

Après le départ de Michal et Todor, Jeff a entrainé Marie-Anne à courir pour la galaxie.
4 parties de « Race for the galaxy » d’affilés (en attendant que Twilight Struggle se termine).
1° partie : La raclée du trésorier (Jeff 22 Marie Anne 52)
2° partie : Mince, on a pas vu la fin arriver (Jeff 18 Marie Anne 20)
3° partie : La revanche du trésorier (Jeff 42 Marie Anne 32)
4° partie : Le retour de la revanche du trésorier (Jeff 48 Marie Anne 38)

Table n°3 dite « à voile et à la vapeur » …

… avec 3 joueurs : Marie-Anne, Sly the Man who shaked the Moise’s hand, et Marvin autour d’un Endeavor. Le nombre de messages de Marvin me laisse supposer qu’il ait été l’heureux vainqueur de la partie. Je verifie…. oui c’est exact, j’ai des scores et les messages du forum qui le confirment :

Marvin : 64
Sly : 52
Marie-Anne : 40

Table n°4 dite « cristalline »…

… où Gérard fut intercepté par Votre Humble Serviteur pour faire une partie grandeur nature ou presque du remake de la guerre froide autour du plateau de Twilight  Struggle. Une partie démarrée sur les chapeaux de roue par les soviétiques dirigés par Gérard qui, au cours des premières tours, ont réussi à prendre la domination de l’Asie et du Proche Orient, l’Europe étant restée dans un fragile équilibre. Très bien parti dans la course à l’espace – toujours devant – le soviétique à la fin du 3e tour (« early war ») avait une avance très confortable notamment après avoir installé De Gaule en France ce qui s’est soldé par … contrôle soviétique de la France ! L’entrée dans le milieu de la partie (« mid war ») fut de plus marquée par la prise immédiate et surprenante de la domination des soviétiques en Afrique. VHS a alors entamé un long travail de sape pour revenir à l’équilibre.  Une main malheureuse du Russe a permis un retour en Asie des américains… Puis le proche Orient a basculé dans le camp américain (alors qu’Israel fut à un moment contrôlé par les russes !). La France se re-range de coté occidental. La bataille d’influence faisait rage en Amérique Centrale et en Amérique du Sud. Enfin le pape polonais est élu et la Pologne hésite pendant un moment sur son allégeance (mais re-sombre du coté soviétique). Après quelques « scorages » heureux, le bloc américain a repris un léger avantage, bien que le russe fut toujours mieux placé dans la course à l’espace. Vers le 7e tour VHS joue une carte qui oblige le russe de lui donner sa plus forte carte et éventuellement appliquer ses conséquences. Cette dernière précipite la fin du jeu sans inverser la tendance : les ricains dominent le monde ! A 1h du matin la partie s’est terminée au même temps que la quatrième de la série des  Race for The Galaxy lancés par Marie-Anne et Jeff en duel.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum