Séance de MARDI à Ti Koad 20/01

Séance racontée par Xel :
Présents : Dom, Jeff, Maud, Grand Pierre, Néox, Jérôme, Audrey, Léo, Justine, Xel et Hélène (n°3)
Table 1 : Le seigneur des anneaux (collaboratif) : Néox, Hélène, Léo, Grand Pierre et Xel
Où une fois de plus Sauron l’emporte en tuant un à un les gentils hobbits *>:) Démon*;) Clin d’œil
Table 2 : les autres autour d’un Citadelles (?) puis d’un Saboteur (?)
Les noctambules : Maud, Jérôme, Grand Pierre, Jeff et Xel
Chinatown : Maud l’emporte
Les aventuriers du rail : Grand Pierre l’emporte
6 qui prend : Xel l’emporte

Pour discuter de cet événement RDV sur le forum.

Séance de MARDI à Ti Koad 30/09

Le CR de cette soirée riche en jeux (dont plusieurs jamais joués à PC il me semble) et en parties vous est offert par Xel :

7 joueurs, 8 parties et 6 jeux : pas mal pour un mardi !
Présents : Thomas, Jonathan, Grégoire, Maud, Justine aka « Jaune », Léo aka « Bleu » et VHN

Table 1 : ils entendent siffler le train…
Thomas, Jonathan et Grégoire autour d’un Aventuriers du Rail en Allemagne (version ++)
1ère partie largement gagnée par Grégoire
2ème partie largement gagnée par Jonathan
La troisième l’aurait peut-être été par Thomas mais il a renoncé et a quitté la table

Table 2 : après un Caylus tout est possible 😉
Maud, Justine, Léo et VHN autour d’un Chinatown
Petite erreur sur les règles (trop de commerces distribués) mais pour une première partie post-Caylus Justine et Léo se sont lâchés… Léo l’emporte d’un gros poil.
Les mêmes autour d’un Cappuccino : vite expliqué par Maud et si bien digéré par Léo qu’il gagne les deux parties !

Après le départ de Justine et Léo…

Table 3 : les gamers fous
Maud, Grégoire, Jonathan et VHN autour d’un Kolejka : Maud l’emporte.
Les mêmes autour d’un Keyflower : Jonathan 67 PV, Grégoire 64 PV, VHN 41 PV et Maud 34 PV.

Table 4 : jusqu’au bout de la nuit
Comme il est déjà tard / tôt Jonathan et moi-même décidons de laisser Grégoire et Maud autour d’un Fantôme de l’opéra
Qui a gagné ? Y a-t-il eu d’autres parties ? Les intéressés complèteront ce CR sur le forum.

_
Pour discuter de cet événement RDV sur le forum.

Séance de MARDI à St-Elivet 15/04

Il eut une séance mardi … d’avant !

François raconte :

Le 15 avril 1707, naissait à Bâle Léonhard Euler, l’auteur entre autres de la fameuse identité d’Euler, considérée unanimement comme la plus belle formule mathématique de tous les temps. Exactement 407 ans plus tard, Jonhattan, Xel, Gwen, Dominique et VHS arpentent Chinatown à la recherche de la formule magique de la prospérité. Les négotiations allèrent bon train, et, comme souvent à ce jeu, seule l’épaisseur d’un grain de riz régit l’ordre du podium, dominé par Xel (900 00$), devant Jonhattan (890 000$) coiffant VHS (880 000$).

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 08/10

11 Joueurs, 5 Jeux.

Table n°1, dite « cubes ’till you puke »…
DISCLAIMER :
ce CR contient un avis qui n’appartient qu’à moi-même (Votre Modeste Serviteur aka Marvin) et ne saurait donc constituer un jugement de valeur honorable susceptible de décourager quiconque ne l’aurait pas essayé de le faire (même si, quand même, c’est un peu nul)

… où Notre Impénétrable Président nous a introduits, Jeff et moi, aux plaisirs masochistes de Tzolk’in – Le calendrier Maya.

Après une efficace explication de règles, nous nous déplaçâmes des cubes de bois pour en récupérer d’autres. Ce jeu fait preuve d’une grande richesse, mais m’a, personnellement, pour citer un autre président, « touché l’une sans faire bouger l’autre ». Des cubes, des ouvriers, encore des cubes, et des points de victoires (matérialisés par une piste autour du plateau. Incroyable !).

Bref, un jeu qui recycle moults mécanismes vus et revus, éprouvés et re-éprouvés (ai-je mentionné la possibilité de construire des bâtiments et de faire évoluer des technologies ? Inouï !), et figure en bonne place dans la lignées des jeux conçus pour Notre Insondable Président. Les qualités d’un bon jeu ? La question est ouverte.

C’est néanmoins fort logiquement que ce dernier l’emporte, avec environ 75 points. Je le suis de près, avec environ 70, mais dois en partie ce score à une brillante suggestion de NIP lors de l’antépénultième tour (je dois y gagner une dizaine de points). Jeff ferme la marche loin derrière, mais la décence et l’amitié m’empêchent d’annoncer son score.

Table n°2, dite « No cube, no pain », narrée par Baptiste « nuque moyenne » :

Une table de Chinatown avec Xel, Baptiste & Hélène, David et moi. Pour ma première partie de ce jeu, j’ai bien aimé son mécanisme, sa fluidité et sa phase de marchandage totalement immorale. Au final Xel l’emporte avec $1.090.000, je termine deuxième avec $1.040.000. Mon homonyme prend la 3ème place avec $800.000 et des pousses-pousses. Hélène et David se battent pour les 4ème et 5ème places.

Table n°3, dite « Cube you all night long »…
… où François-René, malgré sa légendaire aversion pour les cubes, a triomphé de Grégoire (un exploit, semble-t-il) et de Thomas autour du plateau d’Amyitis.

Table n°4, dite « En chambre », narrée de nouveau par Baptiste « nuque entre-deux » :

Départ de David pour chez lui, et de Xel pour une partie de Brass. F-R nous rejoint avec sa Room 25 pour une partie à quatre. Baptiste prend la fillette, Hélène choisit le colosse. Plus modestes, F-R fait le beau gosse et moi le geek. La pièce de sortie est rapidement dévoilée par F-R, que je m’empresse alors de pousser dans un bain d’acide, confirmant ainsi les soupçons du beau gosse sur la traitrise cachée du geek. Mais je perds la partie sur un bête point de règle mal compris, qui me fait pousser la mauvaise rangée au dernier tour. Comme quoi, je suis un méchant vraiment gentil.

Table n°5, dite « Noctambule »…

… qui a vu Grégoire, Xel et Thomas jouer… jusque tard sans doute à Brass. L’un d’eux l’a certainement emporté par épuisement de ses adversaires.
Edit de Xel :

Table 5 : Grégoire l’emporte largement (170+), Thomas le suit (150+) et je termine honorablement (130+) (dont 54 points marqués avec les rails 😎 )

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 17/07

5 joueurs et une table dite « Communautariste » racontée par François, que nous remercions au passage pour son exposé d’histoire-géo. Il n’est jamais trop tard pour apprendre et se coucher moins bête ou plus savant. Parait-il.

Il y a 67 ans exactement, le 17 juillet 1945, la conférence de Potsdam, organisée par les puissances alliées pour fixer le sort des nations ennemies, débutait au château de Cecilienhof, près de Potsdam, à l’ouest de Berlin.
La conférence de Potsdam, qui prit fin le 2 août, est précédée des conférences inter-alliées de Téhéran, de Casablanca en janvier 1943 et de Yalta en février 1945.
Elle mit en place les « quatre D »: le désarmement ou la démilitarisation (mesures sur lesquelles on reviendra, après l’échec de la Communauté européenne de défense, lors des accords de Paris de 1954-55) ; la dénazification ou la destruction de tout ce qui se rapporte au nazisme (programme, propagande, lois nazies), la décartellisation des grands cartels fusionnés sous la tutelle nazie et la démocratisation.

En ce 17 juillet 2012, la conférence de Saint-Elivet se réunit pour une table unique, dite « constructive« .
Composée de quatre tauliers, Xel, Jeff, François-René, François, et d’un nouveau venu, Charles, trégorrois éphémère de cette saison estivale, elle vit 5 immigrants chinois pacifiques partir à l’assaut de Chinatown.
A cinq, Chinatown se construit vite, même si les joueurs optèrent pour des stratégies différentes: bails précoces pour Christel, patience constructive de François, échanges bisounours chez François-René, négotiations désespérées de fruits de mer pour Jeff.
Charles bénéficia quant à lui de la mansuétude de François qui lui céda amicalement un emplacement en or en 1967.
La partie bascula dans les derniers tours lorsque Xel toucha des emplacements stratégiques à même de bloquer ses adversaires à défaut de l’aider elle-même.
Son habileté dans les transactions la porta à la victoire à la tête d’un magot de 1 020 000$, devant François (malgré un dernier revenu faramineux de 380 000$ en 1970 avec deux « 6 » complets) ex-aequo avec Charles, 910 000$, F.-R., 840 000$, et Jeff, 830 000$.
Il est toujours étonnant de constater que les scores à ce jeu se terminent dans un mouchoir de poche, reflet d’une situation où les trajectoires individuelles s’effacent devant la puissance alliée d’une communauté en exil.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de VENDREDI à St-Elivet 01/06

Notre Humble Serviteur (NHS) Jack étant toujours en vacances loin d’Internet, c’est Votre Modeste Serviteur (VMS) qui sert de nouveau de relai (bien qu’absent vendredi)

2 tables et 3 parties pour cette soirée, placée selon François sous le signe de l’adage « United we stand, divided we fall« .

Table n°1 dite « United we stand » : deux parties relatées par François, à qui rien ne résiste ces derniers temps

Vincent, Xel, François, et Sylvain le jeune s’attablent pour sauver le monde, menacé de Pandémie.
Quatre rôles complémentaires pour un combat contre les virus, gagné in extremis au prix d’une coopération intense.

En début de tour, notre dépanneur Xel (issu de l’extension) regardait les cartes supérieures de la pile des infections correspondant au niveau actuel du taux d’infection.
Très utile en début de partie lorsque l’Asie s’embrasa : la propagation resta contenue en attendant l’arrivée des secours.
Lors de l’action vol direct, le dépanneur montre la carte ville correspondante, mais ne la défausse pas : une capacité qui lui permit d’amasser les cartes et de découvrir le dernier remède, synonyme de victoire.
Vincent, expert aux opérations, put créer un centre où qu’il se trouve sans utiliser de carte, fort pratique pour découvrir les remèdes.
Puis il fut promu médecin et put enlever tous les cubes d’une même couleur sur la ville où il se trouvait pour une action.
Quand le remède à une maladie a été trouvé, il enleva automatiquement tous les cubes de cette maladie se trouvant dans les villes par lesquelles il passait.
Cette compétence nous fut utile en fin de partie pour résister aux maladies en attendant la découverte du dernier remède.
François, chercheur, put donner n’importe quelle carte à un joueur situé sur la même case que lui.
Il forma une fine équipe avec Sylvain le scientifique, qui pouvait créer un vaccin contre seulement 4 cartes (au lieu de 5) : trois des remèdes furent découverts de cette façon


Sylvain s’éclipsa alors, laissant les autres protagonistes se faire des politesses à Chinatown, joué sur un mode très coopératif.
Une partie fort civile (mais à 3, on se marche moins sur les pieds), illustrée par le nombre record de commerces complets construits, et par le niveau impressionnant des gains.
François, parti construire dès 1967, l’emporta de peu avec 1 390 000$ (avec un holding dédié à l’art de vivre : antiquités, joailleries, ou magasins photo), Vincent échouant à 1340 000$ (et une spécialisation dans les comestibles), et Xel à 1 300 000$.

François fêta ainsi sa quatrième victoire de rang à Parties Civiles, après donc Pandémie, Mégawatts, et BSG…un grand chelem inédit qui se traduira prochainement au classement AJPC :))

Table n°2 dite « Divided we fall », sur la base des commentaires de Notre Illustre Président (NIP)

Notre Incroyable Président (NIP) s’attabla autour de Battlestar Galactica, en compagnie de Jeff, Yann, Michal et François-R. D’après les informations recueillies, Notre Impayable Président (NIP) et François-R étaient les deux affreux toasters, tandis que les autres représentaient ce qu’il reste de l’humanité. Pas grand chose, car comme me l’a si bien décrit Notre Insondable Président (NIP), les Cylon ont vaincu en semant la discorde dans les rangs des humains.

François-R fut le premier à se révéler. Peu après, Jeff fit, semble-t-il, une mauvaise interprétation du résultat d’un vote, et accusa Michal à tort. Ce dernier fut emprisonné, mais vite rejoint par Jeff, qui fit à son tour les frais de sa fausse accusation.
Si j’ai bien suivi, Michal usa alors du pouvoir de son personnage (Cally Henderson-Tsointsoin) pour tuer Jeff et se venger. Cette lutte fratricide fut un désastre, car comme vous le savez, le Cylon n’était autre que Notre Indomptable Président (NIP).

A la fin, je crois que Notre Immaculé Président (NIP) péri tout de même (son personnage Dee décédant automatiquement en cas de chute du moral – note : ça pue le spoiler ce truc…), mais les humains étaient bien trop mal partis pour espérer s’en tirer.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 8/05

Mardi Strikes Back avec 1 table et avec François dans le rôle du conteur :

Il y a 67 ans, c’était le VE Day (Victory in Europe).
Mais à St-Elivet, le 8 mai 2012, c’était plutôt THE Day.
En particulier pour Vincent, nouveau venu dans l’association (sous l’égide de NIP), qui fit son baptème de particivilien du mardi en immigrant à Chinatown.
Entouré de Xel, François-René, et François, il fit preuve de ses talents de négociateur à coups de transactions croisées sous forme de billard à trois bandes.
Le nouvel impétrant inspirait confiance: ainsi François n’hésita pas à lui proposer une transaction assortie d’une clause de confiance (si tu pioches le 32, tu me le cèdes), clause qui ne se matérialisa pas puisqu’il piocha lui-même le 32.
Partie doucement dans une situation de blocage en 1965, la partie s’anima vers 1968 lorsque des méga deals à trois, voire quatre, virent le jour.
Plusieurs commerces complets purent ainsi voir le jour.
Mais le sommet de cette partie eut lieu la dernière année.
François-René, titulaire d’un restaurant à 5 cases, lorgnait donc sur la sixième, contrôlée d’un côté par François, et de l’autre part Vincent.
François fit alors un coup de maître (du moins le pensait-il), négociant avec Vincent l’exclusivité de la transaction sur le Restaurant contre une promesse d’emplacement de Factory, le laissant donc seul en position de force pour négocier le Restaurant.
Dans un ultime coup de théâtre, Vincent honora au-delà son engagement et lui céda, non pas un, mais deux emplacements de Factory, lui permettant de terminer la partie avec uniquement des commerces complets.
Il demanda simplement une rétrocession de 40 000$ et quelques emplacements mineurs.
Cette générosité déguisée fit sa fortune, puisqu’il culmina alors à 1 010 000$, surpassant François qui n’atteignit que le million, et devançant François-René avec 920 000$. Xel, restée inflexible sur les transactions et victime de mauvaises pioches, termina à 700 000$.
La chance du débutant ? Non dirons-nous, car Vincent n’est pas un inconnu dans le monde du jeu. Disons plutôt la juste récompense d’un engagement honoré…et la promesse d’un négociant de choix pour les prochaines soirées de PC.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 06/12

1 table, décrite en détail – proverbe inclu – par François :

A la Saint-Nicolas, New-York prend l’accent chinois

Fuyant la crise de l’euro, Christel et François ont emmené Sylvain et JiBee à Chinatown faire fortune dans les commerces les plus variés.
Négociations tous azimuts, timides au début puis plus intenses et complexes au fur et à mesure que les années passaient, à coups de billards à trois bandes (je t’échange mon Take out contre ton emplacement si ton voisin me cède sa Factory), comme un avant-goût du sommet Européen….
Nos émigrants, partis avec 50 000$ en poche, rentrent au bercail riches de 820 000$ (Sylvain), 920 000$ (François), 930 000$ (Christel).
Quant au président, la chance du débutant et un sens certain des affaires le font franchir la barre du million, à 1 110 000$, grâce à des tractations stratégiques.

Sylvain quitte alors la scène (coïncidence, les cieux se déchaînent et un violent orage s’abat aussitôt sur la ville).
Pour faire passer la pilule, grand seigneur, le président, en guise de fortune cookie, initie à son tour C et F à la gastronomie allemande sous le doux nom de « Aber bitte mit Sahne », alias, « Avec une pointe de chantilly ».
A cet exercice, François ne donne pas sa part au chat et repart vainqueur, lesté de 47 boules de chantilly.

Pour discuter de cette session RDV sur le forum

Séance de MARDI à St-Elivet 18/10

« Quand à Saint Luc il fait froid, on joue à trois ». Et sur une table :

Table unique dite « Usual Supects – 1 » …

… avec Jeff, Christel et François autour d’un Chinatown. Jeff raconte :

Petite partie à 3, Chrystel, François et moi
On a joué à un jeu neuf pas nouveau, Chinatown (pas nouveau car Florent l’avait ammené plusieurs fois et neuf car C&F viennent de l’acquérir).

Victoire de Chrystel avec 1.320.000$ suivi du trésorier 1.300.000$ et de François 1.100.000$

Pour discuter de cette session RDV sur le forum